eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Lundi 27 Janvier 2020

La convention relative à l’inclusion financière des populations rurales établit un partenariat pour accompagner l’éclosion et le développement du tissu entrepreneurial




Rabat – La convention de partenariat relative à l’inclusion financière des populations rurales, signée lundi sous la Présidence de SM le Roi Mohammed VI, entre le Crédit Agricole du Maroc et Al Barid Bank établit un partenariat visant à accompagner de manière pérenne et efficace l’éclosion et le développement du tissu entrepreneurial en milieu rural, a indiqué le Président du directoire du Crédit Agricole du Maroc, M. Tarik Sijilmassi.

Cet accord consacre une collaboration entre les deux établissements selon trois axes, a affirmé M. Sijilmassi dans une déclaration à la presse à l’issue de la cérémonie de présentation du “Programme intégré d’appui et de financement des entreprises” et de signature des conventions y afférentes, soulignant que le premier axe a trait à la couverture territoriale, c’est-à-dire à la capacité du Crédit Agricole du Maroc et d’Al Barid Bank d’apporter des réponses financières aux problématiques des populations qui sont dans des régions éloignées et qui n’ont pas accès au financement bancaire par le reste du système financier.

Le second axe est relatif à l’appui à l’inclusion financière par tous les moyens, notamment digitaux et non digitaux, a poursuivi M. Sijilmassi, notant que les deux parties s’engagent à développer une synergie entre elles pour renforcer leur présence territoriale, soit à travers leur réseau d’agences ou via des caravanes qui vont sillonner le pays à la rencontre d’entrepreneurs.

Le 3ème axe, a ajouté M. Sijilmassi, “concerne le financement spécifique de la très petite et moyenne entreprise pour laquelle nous devons développer une nouvelle philosophie qui permet de tenir compte à la fois de la volonté de ces jeunes de créer des emplois , de se développer et de profiter de l’ascenseur social”, rappelant que c’est dans ce cadre qu’il a été procédé au lancement d’un programme qui s’appelle “Al Moustatmir Al Qaraoui : 5 années, 5 emplois”.

L’idée c’est que la banque, qui va accompagner les jeunes entrepreneurs pour au moins cinq années, va prendre pour critère de réussite du projet la capacité de l’entrepreneur à créer 5 emplois, a-t-il expliqué.