MAP - Anouar AFAJDAR le Jeudi 12 Novembre 2020

La Radio est-elle atteinte du "syndrome des vues" ?



Rabat - Tout le monde attendait le début de la diffusion. Elle était connue par la célèbre phrase "Au signal, il sera (telle heure)", suivie d'une fameuse musique et puis "Ici Rabat, la Radio du Royaume du Maroc". Que devient la Radio ? S'est-elle défaite de son ADN vocal à la recherche des vues et d'une audience plus large ? Est-elle, après la musique, atteinte du "syndrome des vues" ?


Pour les amoureux de langues et de musiques soutenues, la Radio constituait le lieu de rencontre et le théâtre incontournable d'informations. Chacun avait son journaliste de prédilection qu'il aime entendre chaque jour. A force, il le reconnaît par cœur, seulement, à travers sa voix. Une manière particulière de prononcer peut, toutefois, lui faciliter la tâche ! Et le reste... Mystère. 

Personne n'avait la moindre idée de ce qui se passait lors de la diffusion. Qui sont les visages qui se cachent derrière ses belles cordes vocales ? Comment sont-ils assis ? Que portent-ils ? Aucune idée. 

En termes de linguistique, il n'y avait que le verbal et le para-verbal qui comptaient. Le non-verbal, personne n'en savait rien. Dans ce sens, le professeur de Linguistique et de Sémiotique à la Faculté des Lettres et des Sciences humaines de Meknès, M. Anwar Benmsila, a qualifié la Radio de "fondamentalement auditive" et la voix de "c'est ce qu'il y a de profond chez l'être humain". 

"Or, explique-t-il à la MAP, l'image altère la spécificité de la Radio, et en diminue la profondeur et le mystère propre".

Sans oublier l'importance de l'image et du Net, d'où l'ouverture de la Radio à ces deux dimensions, l'universitaire s'est ensuite posé la question quant à sa capacité à s'ouvrir en proposant d'autres éléments visuels à part les visages. En tous cas, pas de nos jours, où ce média linéaire a carrément changé de dimension, au point que certains l'appellent désormais "Radio télévisée". Ainsi, pratiquement, tous les animateurs et présentateurs ont opté pour cette nouvelle mode. Chacun son style, chacun ses thématiques, mais tout le monde les connaît. Ce qu'ils font et comment le font-ils n'a désormais rien de mystérieux. Et parfois, si ce n'est dans la plupart des cas, ils sont "vus" plus que ceux qui font de la télévision. C'est le secret d'Internet et des réseaux sociaux. Toutefois, certaines Radios se sont même lancées dans des projets de Web TV ou carrément transformées en chaînes de télévision par satellite. Dans ce domaine, les exemples sont très nombreux. Des émissions destinées aux jeunes, d'autres aux moins jeunes, des débats, des chroniques et même des JT, la Radio touche désormais à tous les domaines et elle le fait bien à sa manière. Un décor bien mis en place, des sujets puisés dans le quotidien des internautes et, parfois, des invités polémiques. En des termes plus en vogue: qui font le buzz ! Donnent-ils à ceux qui n'avaient pas le temps de suivre une émission pendant sa diffusion en direct sur la Radio ou aux "procrastinateurs radiophoniques", la chance de se rattraper ? Bien effectivement. Mais personne ne peut nier que l'objectif ultime est la recherche d'une audience plus large et des "views". Et c'est bien légitime. C'est bel et bien l'avis de l'animateur, Imad Kotbi qui affirme que la Radio filmée permet d’avoir de l’audience supplémentaire.

"On a vocation à aller chercher nos auditeurs et les internautes sur leurs territoires de consommation et ceux qui ne le font pas se condamnent à disparaître", a-t-il lancé. L'animateur de l'émission, "The Kotbi Tonight" a indiqué également que cette nouvelle mode permet de revivre des émissions en vidéo grâce notamment aux podcasts. Alors que la radio filmée faisait et continue de faire un peu polémique, ses détracteurs refusant de voir le vocal se transformer en audiovisuel, le recours à ce mode de diffusion est maintenant entré dans les mœurs médiatiques, grâce aux réseaux sociaux. Et si un jour, une télévision sans image voyait le jour ? 


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!