Menu
Revue du Web. Quand le Maroc copie une campagne québecoise de prévention routière | via @eMouatendotcom https://t.co/Ryd1DP8mYH

eMouaten

           

La Fondation Jardin Majorelle consacre une exposition au couturier marocain Noureddine Amir a u musée Yves Saint Laurent Marrakech


Mardi 16 Janvier 2018 Par CP - TRACCS MAROC





Marrakech - Du 23 février au 22 avril 2018, la Fondation Jardin Majorelle présente une exposition d’œuvres du couturier marocain Noureddine Amir, dans la salle d’exposition temporaire du musée YVES SAINT LAURENT Marrakech. La Fondation souhaite ainsi rendre hommage à l’artiste qui se distingue par une adaptation singulière de l’artisanat marocain dans ses créations.
 
Le couturier s’imprègne d’un héritage et de savoir faire ancestraux marocains qu’il décline et renouvelle dans son travail. Telles des sculptures, les œuvres de Noureddine Amir trouvent leur genèse dans des matières brutes et organiques originaires du Maroc qui en déterminent les formes.
 
« Laine, raphia, toile de jute et soie sont choisis avec soin, puis apprivoisés fil parfil avant de subir une métamorphose. Les matières et tissus sont teints au henné, àla peau de grenade sèche ou à l’indigo. Noureddine Amir donne vie à ces matières, en bousculant les codes. Le couturier, de renommée internationale, sublime lacréation artisanale marocaine en y apportant une véritable réflexion. » Moulim el Aroussi, philosophe et critique d’art.
 
C’est à l’occasion d’une exposition des œuvres de Noureddine Amir à l’Institut du Monde Arabe à Paris en 2014 que Pierre Bergé remarque son travail et décide aussitôt de lui consacrer une exposition à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent à Paris en 2016
 
En 2018, Noureddine Amir est invité par la Chambre syndicale de la Haute couture française à participer au défilé Haute Couture de la FashionWeek à Paris qui se tiendra du 01 au 05 juillet. Cet évènement d’envergure internationale est la plus haute distinction pour un couturier. 
 
Noureddine Amir est ainsi le premier créateur marocain à prendre part à ce rendez-vous incontournable de la mode.
 
La Fondation Jardin Majorelle, fidèle à sa mission de promotion du patrimoine marocain et désireuse de mieux faire connaitre l’œuvre de Noureddine Amir, accueille les créations de l’artiste dans la salle d’exposition temporaire du musée YVES SAINT LAURENT Marrakech. Cette salle conçue selon les normes muséologiques internationales, est pensée comme une vitrine culturelle et artistique en mesure d’accueillir toutes sortes d’expositions sur la mode, l’art, la création contemporaine, l’anthropologie, la botanique.
 
Hamid Fardjad, le commissaire de l’exposition et le scénographe Christophe Martin scellent leurs regards aiguisés sur l’œuvre du couturier et proposent une mise en scène féérique où dialoguent la mode et l’art.
 
A propos de Noureddine Amir
 
Né en 1967 à Rabat, Noureddine Amir vit et travaille à Marrakech. Diplômé de L’École supérieure des arts et techniques de la mode (ESMOD) à Paris en 1996, ses premières années de création sont marquées par sa collaboration avec l’artiste iranienne ShirinNeshat pour qui il crée de nombreux costumes. À partir de 2001, Noureddine Amir se consacre principalement aux défilés marocains, notamment celui de Casablanca dédié au caftan à l’occasion duquel il se distingue en présentant une collection de haïks très remarquée. Depuis 2003, ses créations ont été exposées au Musée de la Mode d’Anvers (MoMu), au Palais des Beaux-Arts de Lille (2004) et plus récemment dans le cadre de l’exposition « Le Maroc contemporain » à l’Institut du Monde Arabe à Paris (2014-2015). C’est à l’occasion de cette exposition que Pierre Bergé remarque son travail et décide aussitôt de lui consacrer une exposition à la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint Laurent à Paris en 2016. En novembre 2017, Noureddine Amir est invité par la Chambre syndicale de la Haute couture française à participer au défilé de la FashionWeek à Paris qui se tiendra du 22 au 25 janvier 2018.
Photo Jean Madeyski
 
A propos de la Fondation Jardin Majorelle
 
La Fondation Jardin Majorelle est une institution de droit marocain reconnue d’utilité publique par le décret no 2.11.647 du 4 novembre 2011. Elle assure la sauvegarde et le fonctionnement du jardin grâce à ses propres ressources. Depuis 2010, le Jardin Majorelle est la propriété de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, fondation de droit français. Le jardin accueille plus de 700 000 visiteurs par an, touristes, résidents et citoyens marocains. Il est ouvert tous les jours de l’année et emploie aujourd’hui plus de 140 collaborateurs. Le jardin reçoit, gratuitement et sur demande, les élèves de toutes les écoles du Maroc. Les profits générés par le jardin soutiennent d’autres projets au Maroc par le biais de la Fondation Jardin Majorelle. Ses bénéfices sont entièrement réinvestis au Maroc pour financer les actions culturelles, éducatives et sociales qu’elle soutient :
 
Organisations de colloques (botanique, littérature, culture berbère) et d’expositions itinérantes au Maroc et à l’étranger
Subventions versées au profit d’institutions culturelles et éducatives au Maroc (la Fondation Ténor pour laCulture, la Cinémathèque de Tanger, l’Ecole Supérieure des Arts Visuels de Marrakech : ESAV)
Financement de bourses d’études à l’étranger pour des étudiants marocains
Aides versées au profit d’œuvres sociales au Maroc (l’Association de Lutte contre le Sida, l’Association pour la réinsertion des lépreux par la tapisserie).
 
Les ressources de la Fondation Jardin Majorelle ont permis d’ouvrir le musée berbère en décembre 2011. Elles ont également rendu possible la création du nouveau musée YVES SAINT LAURENT Marrakech qui a ouvertau public le 19 octobre 2017.
 
A propos du musée YVES SAINT LAURENT Marrakech
 
Quinze années se sont écoulées depuis le dernier défilé d’Yves Saint Laurent au Centre Pompidou et la fermeture de la maison de haute couture qui porte son nom. Quinze années durant lesquelles la mémoire du créateur aura été préservée et entretenue, grâce aux actions de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent, dont la mission est d’assurer la conservation d’un patrimoine unique et le rayonnement de l’œuvre du couturier. 
 
Pendant quarante années, Yves Saint Laurent n’a eu de cesse de construire un style qui lui est propre. Ses vêtements appartiennent à l’histoire du XXème siècle tant ils ont accompagné l’émancipation des femmes dans tous les domaines. Caban, trench-coat, smoking, tailleur pantalon, saharienne, composent la garde-robe de chacune d’elle. Mais Yves Saint Laurent est aussi le dernier des grands couturiers, nostalgique d’une époque marquée par la splendeur d’une haute couture forte. Aussi peut-on lire à travers ses fastueuses robes du soir autant d’hommages à la peinture, à la littérature, au théâtre et à la mode. L’ouverture de deux musées qui lui sont consacrés ne fait que démontrer à quel point Yves Saint Laurent a été l’un des plus grands artistes de son temps. 
 
À proximité du Jardin Majorelle, acquis par Yves Saint Laurent et Pierre Bergé en 1980, le musée YVES SAINT LAURENT Marrakech, nouveau bâtiment conçu par les architectes Studio KO et d’une surface totale de près de 4 000 m² est plus qu’un simple musée. Il comprend un espace d’exposition permanente de 400 m², présentant l’œuvre d’Yves Saint Laurent dans une scénographie originale de Christophe Martin. Le musée accueille également une salle d’exposition temporaire, une bibliothèque de recherche rassemblant plus de 5 000 ouvrages, un auditorium de 140 places, une librairie et un café avec terrasse.
 
Les Robes Sculptures de Noureddine Amir
Du 23 février au 22 avril 2018
Musée YVES SAINT LAURENT Marrakech
De 10h à 18h sauf le mercredi
Rue Yves Saint Laurent, 40 090 Marrakech, Maroc. museeyslmarrakech.com
Commissaire de l’exposition : Hamid Fardjad Scénographe : Christophe Martin 

Ce texte est publié sous la responsabilité de sa source. Son contenu n’engage en aucun cas emouaten.com.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!