Twitter
Facebook
Menu
           

La CEDEAO aura tout à gagner en acceptant la demande d'adhésion du Maroc (responsable sénégalais)


Mardi 13 Février 2018 Par Atlasinfo




La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) aura tout à gagner en cas d’admission du Maroc en son sein, a assuré, mardi à Dakar, M. Jean Antoine Diouf, Directeur de l’Intégration régionale au sein du ministère sénégalais de l’Intégration régionale, du Nepad et de la promotion de la bonne gouvernance.
La CEDEAO aura tout à gagner en acceptant la demande d'adhésion du Maroc (responsable sénégalais)
S’exprimant dans le cadre des "Assises de l'Entreprise", une initiative du Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP), sous le thème "ouverture de la CEDEAO : défis et rôles des organisations patronales en Afrique de l’Ouest", M. Diouf a relevé que l’adhésion du Maroc à cet espace sous-régional est de nature à "relever le niveau d’influence de notre groupement à l’échelle internationale, tant dans les domaines politique, que diplomatique et économique".

Il a indiqué, dans ce sens, que le Maroc dispose notamment d’une expérience considérable en matière de lutte contre le terrorisme et de sécurité maritime, soulignant la contribution remarquable du Royaume aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies, qui sont, selon lui, restent "excessives" pour les pays de la région.

Sur le plan économique, poursuit M. Diouf, l’adhésion du Maroc, premier investisseur étranger dans la région, à la CEDEAO permettra de soutenir, substantiellement, les économies des pays ouest-africains, relevant la présence forte du Maroc dans la région à travers des secteurs vitaux, à l’instar des banques et de la pharmacie.

Se référant aux résultats d’une étude d’impact de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO, réalisée par la commission de cette organisation, M. Diouf a précisé qu’avec l’entrée du Royaume, la CEDEAO deviendra la 16è puissance économique mondiale, contre une 25è position actuellement.

"L’adhésion du Maroc à la CEDEAO constitue une opportunité pour les secteurs productifs en Afrique de l’Ouest, qui tireront profit de l’expérience et des capacités de financement du Maroc", a-t-il relevé avec substance, soulignant l’apport fort que le Royaume pourrait apporter en matière de construction des infrastructures dans la région, à l’image du projet du gazoduc qui va relier le Nigeria et le Maroc et qui profitera aux pays qu’il va traverser.

L'édition 2018 des "Assises de l'Entreprise" sera marquée par l’intervention du Président du CNP sur "l'Environnement et la Compétitivité des Entreprises" et l’organisation d’un symposium régional sur "Business-Relations Etat/Secteur Privé-Sécurité des Investissements".

Au programme, figure également la tenue d’une table-ronde sur le Fonds Vert Climat, d’un Salon international des professionnels de l'Economie numérique et d’un colloque international des professionnels des ressources humaines.



Source : https://www.atlasinfo.fr/La-CEDEAO-aura-tout-a-gag...




View my Flipboard Magazine.