eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Vendredi 28 Février 2020

L’ouverture d’un consulat à Laâyoune témoigne de l’attachement du Burundi à la légalité internationale




Laâyoune – L’ouverture d’un consulat général de la République du Burundi à Laâyoune témoigne de l'”attachement” et de la “fidélité” de ce pays aux principes de la fraternité africaine et de la légalité internationale, a indiqué vendredi son ministre des Affaires étrangères Ezechiel Nibigira.

L’inauguration de cette représentation diplomatique “est une expression du renforcement de notre coopération qui attache une grande importance au bon voisinage, au respect de la souveraineté nationale et à la non immixtion dans les affaires intérieures des Etats”, a souligné M. Nibigira lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Le chef de la diplomatie burundaise a affirmé que les relations entre les deux pays “atteignent l’âge de raison” avec l’inauguration “en ce jour mémorable” d’un consulat général à Laâyoune, après l’ouverture d’une ambassade burundaise résidente à Rabat en 2015.

Il s’agit là, a-t-il insisté, d'”un signe éloquent de l’ancrage des liens d’amitié entre nos gouvernements et des relations humaines de nos deux peuples”, réitérant l’engagement du Burundi à “rester aux côtés du Maroc”.

A cet égard, M. Nibigira s’est félicité des “relations d’amitié, de fraternité et de solidarité exemplaire” existant entre son pays et le Royaume, reflétant ainsi la qualité des “liens privilégiés et de fraternité” qu’entretiennent les deux pays sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI et du président de la République du Burundi Pierre Nkurunziza.

Pour passer à la vitesse supérieure dans le renforcement des relations bilatérales, le ministre burundais a jugé important de tenir dans un proche avenir la première réunion de la Commission mixte bilatérale, afin de convenir des projets et programmes sectoriels conformément aux dispositions de l’accord-cadre de coopération signé entre les deux parties en 2010 à Rabat.

M. Nibigira a en outre remercié le Maroc pour l’appui “multiforme” qu’il apporte à son pays et “qu’il ne cesse de renouveler que çe soit dans les foras internationaux ou dans le contexte de l’Union africaine”, saluant également l’octroi par le Royaume de bourses d’études aux étudiants burundais qui leur permettent d’avoir une formation “de qualité” et d’être “concurrentiels” sur le marché du travail.

La cérémonie d’ouverture de ce consulat s’est déroulée en présence du wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, Abdeslam Bekrate, du président du conseil régional, Sidi Hamdi Ould Errachid, du Consul général du Burundi, Niragira Malachie Rachid, ainsi des diplomates de pays africains accrédités à Laâyoune.

Il s’agit de la sixième représentation diplomatique ouverte dans la capitale du Sahara marocain en moins de trois mois, après celles de l’Union des Comores en décembre, du Gabon, de Sao Tomé-et-Principe et de la République centrafricaine en janvier et de la Côte d’Ivoire en février.