eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Rss
Video



              
MAP | Reproduit ici le Vendredi 18 Octobre 2019 à 11:27

L'instauration d'infrastructures intelligentes dans les pays arabes pour la réalisation des ODD à l’horizon 2030 en débats à Marrakech




Marrakech - Les travaux de la 19è Conférence annuelle de l’Organisation Arabe pour le développement Administratif (OADA) se sont ouverts, jeudi à Marrakech, avec la participation d’un parterre de hauts responsables, d’experts et de spécialistes en provenance de 14 pays arabes.
L'instauration d'infrastructures intelligentes dans les pays arabes pour la réalisation des ODD à l’horizon 2030 en débats à Marrakech
Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette 19è Conférence annuelle est initiée par l’OADA en coopération avec le ministère de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, sous le thème "les prérequis de l'instauration des infrastructures intelligentes dans les pays arabes pour la réalisation des Objectifs de Développement durable (ODD) à l’horizon 2030". 

Intervenant à l'ouverture des travaux de ce grand conclave, le ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration, Mohamed Benchaâboun, a affirmé que conscient du rôle du progrès technologique et informatique et de l'importance de l'intelligence numérique dans la réalisation du développement durable, le renforcement et la mise à niveau des infrastructures de base, le Maroc en a fait une orientation structurelle placée au coeur de toutes les réformes politiques, institutionnelles, juridiques, sociales, économiques et environnementales. 

Le Royaume s'est engagé, dans ce sens, dans une dynamique visant la création des "villes intelligentes", a-t-il relevé, expliquant que ce sont des villes durables, innovantes et compétitives, capables de réaliser les aspirations des citoyens et du monde des affaires et de répondre aux exigences de planification urbaine.

Et le ministre de poursuivre que parmi les projets qui s'inscrivent dans ce cadre, il y a lieu de citer le projet "e-Madina" visant à doter la ville de Casablanca de l’une des plateformes interactives intelligentes qui offre une panoplie de services administratifs ayant trait aux affaires et à l'investissement, ainsi que le projet "Cité Mohammed VI Tanger-Tech" qui vise à intégrer, de manière harmonieuse, les zones industrielles, commerciales et résidentielles, les services publics et de loisirs, tout en la dotant des technologies de pointe adaptées aux exigences de la vie moderne.

Dans le même contexte, a-t-il précisé, le plan d’action national en matière de gouvernement ouvert pour la période 2018-2020, adopté suite à l'adhésion du Royaume à l'initiative du Partenariat pour un gouvernement ouvert (Open Government Partnership-OGP) comprend plusieurs engagements se rapportant au droit d'accès à l’information, à la transparence budgétaire, à la participation citoyenne, à l'intégrité et à la lutte contre la corruption, à la communication et à la sensibilisation en la matière.

Le Royaume a aussi lancé la stratégie "Maroc Digital 2020" qui vise à positionner le pays en tant que hub régional dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, à améliorer la productivité des Petites et Moyennes Entreprises (PME) et à renforcer l'industrie des technologies de l'information, a enchaîné M. Benchaâboun.

Et de noter qu'il a été procédé, en outre, à l'adoption de "la transformation digitale" en tant que prélude essentiel pour la réforme de l'administration, en vue de la consécration de la culture numérique à tous les niveaux, surtout au niveau des services administratifs, faisant savoir qu'un projet de loi relatif à l'administration numérique a été élaboré avec pour objectif la réglementation des transactions numériques entre les administrations et avec les usagers.

Relevant que la technologie numérique offre d'énormes potentialités qui doivent exploitées en vue de tirer vers le haut le rendement du service public pour être à la hauteur des aspirations et attentes du citoyen arabe, le ministre a précisé que tous sont appelés à réunir les conditions nécessaires pour mieux exploiter ces possibilités offertes, à travers notamment l'engagement et la volonté, la fédération des efforts, la convergence et la complémentarité, tout en se dotant des compétences nécessaires, en renforçant les capacités individuelles et collectives, et en développant des modèles innovants pour le financement des initiatives ambitieuses dans le domaine de la transformation intelligente et ce, dans le cadre de l'ouverture sur les expériences pionnières dans ce domaine.

Rappelant que les pays arabes, comme le reste des Etats du monde, se sont engagés à mettre en œuvre l'Agenda des ODD, approuvé lors du Sommet des Nations Unies sur le développement durable en 2015 à New York, pour l'adoption du Plan de développement durable à l'horizon 2030, M. Benchaâboun a soutenu que le Maroc s'est engagé dans cette voie sous la conduite clairvoyante de SM le Roi Mohammed VI, en érigeant le développement durable en tant que projet sociétal, à travers le renforcement de son modèle de développement qui prend en compte trois piliers, à savoir la croissance économique, l'intégration sociale et la protection de l'environnement.

De son côté, le Directeur général de l'OADA, Nasser Alhatlan Al-Qahtani, a indiqué que cette 19ème Conférence, qui se déroule à Marrakech, après la précédente édition tenue à Mascate (Sultanat d'Oman) vise à se doter d'une plateforme arabe qui offrira la possibilité de la mise sur pied d'une vision claire relative aux exigences et mécanismes d'utilisation et d'instauration d'une infrastructure intelligente appropriée et des moyens de sa mise en oeuvre et de son intégration dans l'environnement socio-économique des pays arabes.

Ces infrastructures intelligentes constituent, à cet égard, une base solide et efficiente pour la réalisation des ODD à l’horizon 2030, avec tout ce que cela exige en termes de compétences institutionnelles, de lois et de législations et de ressources humaines qualifiées pour mieux interagir avec ces infrastructures, a-t-il dit. 

Le DG de l'OADA, qui a mis en avant le rôle que joue actuellement la technologie informatique qui a recomposé le monde et transformé les rapports établis entre les individus et les différentes composantes des sociétés, a fait constater que les pays de la planète, dont ceux arabes, font face à une nouvelle révolution et à une nouvelle réalité marquée par le "tsunami" de la culture numérique, ce qui a impacté, a-t-il estimé, le rôle de l'administration publique et les attentes des citoyens du service public.

Dans cette conjoncture caractérisée par le développement effréné de l'économie du savoir, il est devenu primordial d'établir une nouvelle relation de coopération avec les citoyens et les bénéficiaires du service public, a-t-il expliqué, ajoutant que cette nouvelle relation, basée sur le numérique, permettra indubitablement aux gouvernements de devenir des plates-formes solides, à même de contribuer efficacement, sur le plan digital, à l'amélioration de la qualité des politiques et des prestations publiques et d'être ainsi à la hauteur des aspirations et attentes des citoyens et usagers.

Pour sa part, le Secrétaire général de la Ligue Arabe, Ahmed Abou El Gheit, a souligné l'importance de cette Conférence dont les objectifs se croisent avec les préoccupations des gouvernements des Etats arabes et des secteurs public et privé dans ces pays.

Dans un message vidéo adressé aux participants, il a aussi tenu à adresser ses vifs remerciements et à exprimer sa profonde gratitude au Royaume du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, pour avoir accueilli les travaux de cette 19è Conférence annuelle de l'OADA, qui permet, a-t-il fait constater, de booster l'action arabe commune, tout en saluant les responsables de cette Organisation arabe pour les efforts consentis pour assurer la continuité de la tenue de cet événement.

M. Abou El Gheit a, en outre, relevé l'importance de la thématique arrêtée pour cette Rencontre, qui est en phase avec les préoccupations des gouvernements des pays arabes et occupe même une place prépondérante parmi les objectifs fixés, les plans et stratégies mis en place dans tous les domaines et à tous les niveaux dans ces Etats.

Notant que les Etats arabes font face au défi de la création d'une infrastructure intelligente qui soit en phase avec tous les aspects du progrès technologique, ses domaines d'utilisation et les exigences de la mise en oeuvre des plans des ODD à l’horizon 2030, le responsable a émis le voeu de voir les travaux de ce conclave aboutir à la concrétisation d'une vision pratique et pertinente pour l'instauration et l'implémentation d'une infrastructure intelligente qui soit utilisée pour le renforcement de l'infrastructure économique et sociale des Etats arabes, à même d'être une base solide et efficace pour la consolidation des efforts des gouvernements de ces pays en vue de la réalisation des ODD.

Cette cérémonie d'ouverture a été marquée par la projection de deux films-documentaires. Le premier, intitulé "De Mascate à Marrakech", a donné un aperçu sur les travaux de la 18ème Conférence annuelle de l'OADA tenue au Sultanat d'Oman en novembre 2018, sous le thème "Le rôle des gouvernements arabes dans la réalisation des Objectifs de développement durable à l'horizon 2030", alors que le second a mis en avant les "success stories" et les grandes performances réalisées par le Maroc dans les différents domaines et secteurs ainsi que les chantiers structurants gigantesques menés sous le leadership éclairé de SM le Roi Mohammed VI.

Elle a été, aussi, ponctuée de la remise de prix de reconnaissance par le Directeur général de l'OADA, Nasser Alhatlan Al-Qahtani, et le président de son Conseil exécutif et ministre saoudien du service civil, Sulaiman Bin Abdullah Al-Hamdan, à MM. Mohamed Benabdelkader, ministre de la Justice et ancien ministre délégué chargé de la Réforme de l'Administration et de la Fonction publique, pour ses efforts et son soutien aux activités et actions de l'OADA, Mohamed Benchaâboun, ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration, et Ahmed Laamoumri, secrétaire général du ministère de l'Economie, des Finances et de la Réforme de l'Administration pour les efforts déployés pour l'organisation et l'accueil de cette Conférence à Marrakech. 

Ce grand conclave de deux jours sera l’occasion pour les différents participants d’examiner plusieurs questions se rapportant notamment aux exigences de l’établissement et du fonctionnement de l’infrastructure intelligente conformément à la vision et aux objectifs des plans de développement durable à l’horizon 2030 dans les pays arabes, et à l’instauration des applications de l’infrastructure intelligente pour le renforcement des opportunités du développement durable et la réalisation de ses objectifs et de ses finalités dans les Etats arabes.

Il permettra, également, d’échanger sur les mécanismes à même de tirer parti des réseaux d’informations et de communication les plus développés, de leurs applications, produits et services, publics et privés, afin d’améliorer l’efficacité de la mise en œuvre des plans et programmes de développement durable à l’horizon 2030 dans la région arabe.

Cette 19è Conférence traitera, aussi, de la e-gouvernance pour accroître l’efficacité institutionnelle dans le but de réaliser l’Agenda 2030, ainsi que des options et scénarios de l’action arabe commune lors de l’élaboration et de l’extension du champ d’information et de communication de l’infrastructure intelligente et de son utilisation dans la mise en œuvre des plans et programmes visant à atteindre les ODD à l'horizon 2030.

A noter que l'OADA, créée en 1961, est une organisation spécialisée issue de la Ligue Arabe, qui a pour objectif le développement administratif dans les pays de la région arabe. 



Source : https://www.mafrique.info/L-instauration-d-infrast...



Nouveau commentaire :

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!