eMouaten : Bulletin de Veille

Bulletin de Veille

#eMouaten | Morocco, Chile Set up Parliamentary Dialogue Mechanism Rabat - Morocco’s House of Representatives (lowe… https://t.co/2b5IJMIAj9
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager
Par MAP le Jeudi 13 Février 2020

L’ambassadeur Omar Hilale reçu à Bangui par le président de la République Centrafricaine




Bangui – L’ambassadeur du du Maroc auprès des Nations-Unies, Omar Hilale, président de la Configuration de la République Centrafricaine de la Commission de consolidation de la paix de l’ONU, a été reçu mercredi à Bangui par le président centrafricain, Faustin Archange Touadéra.

La visite de M. Hilale en République Centrafricaine (RCA) s’inscrit dans le cadre de sa présidence de la Configuration RCA de la Commission de consolidation de la paix des Nations-Unies, un an après après sa dernière visite qui avait coïncidé avec la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation dans ce pays d’Afrique centrale.

L’ambassadeur a transmis au président centrafricain les félicitations des membres de la Configuration pour son leadership et ses efforts inlassables en faveur d’un retour à la paix et à la stabilité, ainsi que pour les avancées accomplies au niveau économique et social.

Le président de la République centrafricaine l’a chargé de transmettre à SM le Roi Mohammed VI ses remerciements les plus chaleureux pour l’appui multiforme du Royaume à son pays.

Il a, en outre, remercié M. Hilale pour son engagement continu à la tête de la Configuration RCA, notamment pour son plaidoyer auprès des partenaires de la République Centrafricaine.

Durant sa visite à Bangui, l’ambassadeur du Maroc auprès des Nations Unies aura des entretiens avec différents membres du gouvernement, des représentants des agences onusiennes, de la société civiles, des jeunes et des femmes.

Ces entretiens portent principalement sur la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, les préparatifs des prochaines élections ainsi que le renforcement de l’Etat de droit.

Twitter
Facebook
Newsletter