Menu
eMouaten : Accidents de la circulation: 30 morts et 1.615 blessés en périmètre urbain durant la semaine dernière (DGSN) https://t.co/bsg6m09Z5J

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Newsletter
Rss




              
UPM | Reproduit ici le Jeudi 9 Mai 2019 à 15:51

L’IFC soutient l'enseignement supérieur médical privé au Maroc et au Sénégal [CP]



IFC, un membre du Groupe de la Banque mondiale, accorde un prêt de 14 millions d'euros au groupe KMR Holding Pédagogique (KMR), l'un des principaux acteurs panafricains de l’enseignement supérieur, pour développer sa plateforme privée au Maroc et au Sénégal et contribuer à l’augmentation du nombre de professionnels de la santé dans les deux pays.


KMR utilisera ce financement pour le lancement de la Faculté Privée de Médecine de l'Université Privée de Marrakech (UPM). KMR utilisera également le financement de l’IFC pour développer l'Université de médecine Saint Christopher Iba Mar Diop de Dakar, au Sénégal, incluant la construction de dortoirs de 250 lits pour les étudiants. Ce partenariat devrait contribuer à augmenter le nombre de médecins et de professionnels de la santé au Maroc et au Sénégal, où il existe actuellement un manque important.

« L’investissement de l’IFC nous permettra de nous renforcer comme acteur panafricain de premier plan dans le domaine de l’éducation, et plus particulièrement dans la santé » a déclaré M. Mohamed Kabbadj, fondateur et PDG de KMR. « Ce partenariat servira par ailleurs à travailler en étroite collaboration sur d’autres sujets fondamentaux tels que l'accessibilité et l'employabilité ».

Le financement de l’IFC vise à soutenir la croissance des acteurs de l’enseignement supérieur privé au Maroc et au Sénégal. Ce projet contribuera à alléger la pression sur les universités publiques, et à soutenir les programmes préparant les étudiants à travailler dans une économie en pleine mutation.

« L’IFC soutient les établissements d'enseignement supérieur pour contribuer à mettre sur le marché du travail des jeunes hautement qualifiés » a déclaré Xavier Reille, le directeur de l’IFC pour la région Maghreb. « L'enseignement supérieur est une priorité stratégique pour l’IFC au Maroc, où nous voulons soutenir les champions marocains du secteur pour apporter des solutions nouvelles et innovantes afin d’améliorer l’accès à une éducation de qualité ».

Dans le cadre de ce projet, l’IFC apportera son expertise en matière d’aspects environnementaux et sociaux et de gouvernance pour aider KMR à continuer d’acquérir les meilleures pratiques internationales.

Ce projet s'inscrit dans le cadre de la stratégie de l’IFC au Maroc visant à renforcer le développement du capital humain, à apporter l'innovation via le secteur privé dans l'enseignement supérieur et à soutenir l'intégration régionale.

Depuis 2010, l’IFC a engagé 125 millions de dollars dans des projets liés à l’éducation au Moyen-Orient et en Afrique.

À propos de KMR
KMR Holding Pédagogique est une plateforme d'enseignement supérieur privé pluridisciplinaire en Afrique francophone avec plus de 8 000 étudiants répartis sur des campus modernes à Marrakech, Casablanca et Dakar, et envisage de se développer dans d'autres pays. KMR Holding Pédagogique est l’actionnaire de l’Université Privée de Marrakech - UPM, l'une des principales universités privées du Maroc ayant reçu la reconnaissance de l'État marocain. L’UPM a acquis l'Université Internationale de Casablanca en 2018 auprès de Laureate International Universities. Cette dernière est également université reconnue par l’Etat au Maroc. En 2015, KMR a fait l'acquisition de Saint Christopher Iba Mar Diop (SCIMD) à Dakar, une université de médecine de premier plan comptant plus de 1 400 étudiants de 21 nationalités africaines.

À propos de l’IFC
L’IFC (Société financière internationale), institution du groupe de la Banque Mondiale, est la plus importante institution internationale d’aide au développement au service du secteur privé dans les pays émergents. Elle collabore avec plus de 2 000 entreprises à travers le monde et consacre son capital, ses compétences et son influence à la création de marchés et d’opportunités dans les zones les plus sensibles de la planète. Au titre de l’exercice 2018, les financements à long terme de l’IFC dans les pays en développement ont atteint plus de 23 milliards de dollars et ont permis de mobiliser les capacités du secteur privé pour contribuer à mettre fin à l’extrême pauvreté et promouvoir une prospérité partagée. Pour plus d’informations : www.ifc.org