Menu
              
| Reproduit ici le Dimanche 8 Septembre 2019 à 00:40

L’Afrique du Sud doit présenter des excuses au continent africain (politicienne nigériane)




Johannesburg - L’Afrique du Sud doit présenter «des excuses sincères» au reste du continent africain suite aux violences xénophobes qui ont fait au moins dix morts dans le pays arc-en-ciel, a indiqué vendredi Oby Ezekwesili, politicienne nigériane et ancienne candidate au Prix Nobel de la paix.

«Je crois que l’Afrique du Sud doit présenter des excuses sincères au reste du continent suite aux attaques contre des ressortissants africains», a dit Mme Ezekwesili, lors d’un point de presse en marge du Forum Economique Mondial sur l’Afrique, qui se tient dans la ville du Cap, Sud de l’Afrique du Sud.

Plusieurs régions sud-africaines, notamment les villes de Pretoria et Johannesburg, ont été le théâtre de violences meurtrières, accompagnées d’actes de pillage et de vandalisme de domiciles et de commerces de ressortissants africains.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a fait savoir jeudi que les violences ont fait «au moins 10 morts, dont deux ressortissants étrangers».

La police de la province de Gauteng, qui abrite les métropoles de Pretoria et Johannesburg, avait fait état de 15 morts sans donner de précisions sur la nationalité des victimes.

Mme Ezekwesili, également ancienne ministre nigériane de l’Education, a appelé le gouvernement sud-africain à agir avec célérité et transparence pour endiguer les causes des violences xénophobes, devenues récurrentes dans le pays.

Elle a dans, ce contexte, souligné que la réaction du président sud-africain aux violences était «insuffisante». 

«Le manque d’engagement entre le gouvernement sud-africain et les victimes des violences envoie un signal qu’il existe une approbation tacite de ces actes de sauvagerie», a-t-elle dit.

Ce genre de violence met en danger les efforts consentis à l’échelle continentale pour avancer vers la mise en application de la zone de libre échange africaine, poursuit Mme Ezekwesili, co-fondatrice de Transparency International. 



Source : https://www.marocafrique.net/mafrique/c/0/i/370955...

Tags : afrique