Menu
eMouaten : #Omar_Hilale : "Pas de solution à la question du #Sahara en dehors de la souveraineté du #Maroc et de son… https://t.co/r3sqXhDgSP

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Newsletter
Rss



              
Le Devoir | Reproduit ici le Samedi 12 Janvier 2019 à 13:00

Flash. La Saoudienne accueillie par le Canada




La jeune Saoudienne de 18 ans barricadée dans sa chambre en Thaïlande pour fuir sa famille, dont l'histoire a été fortement médiatisée dans la dernière semaine en raison de son cri du cœur sur Twitter, sera finalement accueillie au Canada. C'est le premier ministre Justin Trudeau en personne qui a annoncé aujourd'hui que le pays lui avait accordé l'asile, au moment où Rahaf Mohammed al-Qunun était déjà en route pour Toronto. Ottawa a ainsi répondu favorablement à la demande de l'ONU, qui avait pris en charge la jeune femme en Thaïlande. 

Cette décision d'Ottawa ne devrait pas plaire à l'Arabie saoudite: Riyad avait expulsé en août dernier l'ambassadeur du Canada et rappelé le sien en poste à Ottawa après la dénonciation, par le Canada, de l'arrestation de militants saoudiens pour les droits de la personne. Ce n'est pas la première fois qu'une jeune femme saoudienne tente de fuir son pays d'origine: l'Arabie saoudite est l’un des États les plus restrictifs pour les droits des femmes. Selon un reportage du New York Times, ce chiffre serait d'ailleurs en croissance depuis quelques années, les réseaux sociaux leur étant utiles pour planifier et même documenter leur évasion.
Rahaf Mohammed al-Qunun, accompagnée par des officiels de l'immigration thaïlandaise à l'aéroport de Bangkok le 7 janvier dernier | Immigration police via Associated Press
Rahaf Mohammed al-Qunun, accompagnée par des officiels de l'immigration thaïlandaise à l'aéroport de Bangkok le 7 janvier dernier | Immigration police via Associated Press