eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Samedi 10 Février 2018

Feu Abdelkrim Ghallab, une figure emblématique du paysage médiatique et politique caractérisée par une noblesse d'âme (conférenciers)




Casablanca – Les participants à une conférence tenue vendredi à Casablanca sur feu l'écrivain et journaliste Abdelkrim Ghallab ont été unanimes à souligner que le défunt était une figure emblématique du pays dans les domaines médiatiques, littéraires et politiques, notant que ses œuvres témoignent de sa noblesse d'âme.

Les participants à cette conférence, qui s'est tenue en marge de la 24-ème édition du Salon international du livre (SIEL), ont estimé que le suivi critique des œuvres du défunt, décédé le 14 août, dénote d'une tendance d'écriture qui cherche à faire évoluer les esprits, pas la réalité.

Les conférenciers, issus de divers horizons littéraires et médiatiques, ont souligné que M. Ghalab s'est adonné à l'écriture avec conscience, dans sa dimension large, (problèmes des personnes et de leurs préoccupations) et restreinte (expression esthétique), relevant que ce grand journaliste se caractérise par des styles d'écriture différents variant suivant les formes d'expression qu'il adopte.

Le succès de M. Abdelkrim Ghallab s'explique par ses références politiques, ajoutent-ils précisant qu'il a participé à la création d'une nouvelle presse avec de nouveaux contenus en usant d'outils linguistiques inédits, produisant différents genres et styles d'écriture avant même l'émergence des instituts de presse et des médias.

Le défunt est connu pour sa production intellectuelle abondante dont des articles de presse et d'opinion, des analyses, ainsi que des romans et des nouvelles ayant enrichi la bibliothèque arabe. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont "Nabadat Fikr", "Fi Athaqafa Wa Al Adab"et "Fi Al Fikr A-Ssiassi", outre un nombre de romans, notamment "Dafana Al-Madi", "Lem'allam Ali" et "Akhrajaha mina Al Janna", en plus d'une dizaine de recherches relatives au domaine politique et social.

Abdelkrim Ghallaab a dirigé le journal Al-Alam pendant plusieurs décennies jusqu'en 2004. Membre de l'Académie du Royaume, il était diplômé de l'université Al Qaraouiyine et de celle du Caire.

Dans une déclaration à la MAP, l'écrivaine Khnata Bennouna a relevé que Abdelkrim Ghallab est une "grande figure marocaine de part ses oeuvres, sa pensée et son militantisme", qui ambitionnait "de construire une nouvelle génération, une nouvelle nation", et ce, "dans tout ce qu’il entreprenait depuis qu'il était jeune à Fès, au Caire ou encore durant les derniers moments de sa vie".

Mme Bennouna a appelé à ce que les écrits du défunt soient "enseignés au niveau des écoles primaires, secondaires et au niveau des universités", tout en exhortant les médias à archiver les activités organisées concernant de cet écrivain et ce grand penseur.

SAR le Prince héritier Moulay El Hassan avait présidé, jeudi à la Foire internationale de Casablanca, l’ouverture de la 24ème édition du SIEL, placée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Cette édition est organisée par le ministère de la Culture et de la Communication en collaboration avec l’Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations - Office des Foires.