Menu
              
| Reproduit ici le Mercredi 21 Août 2019 à 12:45

Fête de la Jeunesse: La retraite aux flambeaux illumine les artères de M'diq et de Tétouan




M’diq - La retraite aux flambeaux de la Garde Royale, une tradition puisée dans l'authenticité marocaine, a illuminé, mardi soir, les principales artères des villes de M’diq et de Tétouan dans le cadre des festivités commémorant la fête de la jeunesse, qui coïncide cette année avec le 56è anniversaire de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Des musiciens, porteurs de flambeaux et cavaliers de la Garde Royale ont sillonné les artères principales de la ville, partant de la Résidence Royale jusqu’à Place la Colombe, dans une ambiance de fête, rythmée par des mélodies puisées dans le répertoire des chants patriotiques qui font écho à la grandeur du Royaume.

Le public, venu nombreux fêter cet heureux événement, a été séduit par les spectacles collectifs offerts avec brio et maestria par les éléments de la Garde Royale, reflétant ainsi la beauté de cette brillante tradition dont se distingue le Maroc.

Les habitants et les visiteurs ont ainsi été émerveillés par l’exécution, dans un parfait ordre, des tableaux artistiques au son d’une musique orchestrée par une fanfare et par les extraordinaires et harmonieuses représentations des cavaliers de la Garde Royale, qui ont fait montre d’une maîtrise parfaite de leurs belles montures.

A travers la retraite aux flambeaux, organisée annuellement depuis 1947, qui constitue une manifestation de la créativité, de la particularité et de l’authenticité marocaines, la Garde Royale entend étoffer les festivités marquant la célébration par le peuple marocain des fêtes du Trône et de la Jeunesse.

Depuis 1992, la traditionnelle retraite aux flambeaux a été enrichie par un spectacle de maniement d’armes dans la ville qui abrite la célébration des festivités officielles. Depuis trois ans, et parallèlement à ce show, la Garde Royale a introduit des spectacles chorégraphiques joués par des jeunes militaires et montés exclusivement par les cadres de la Garde Royale. Cet exercice nécessite beaucoup de synchronisation et permet de dessiner des figures par le mouvement des militaires.

La diversité de cette procession, sa richesse et sa symbolique ne cessent d’attirer un public de plus en plus nombreux, venant participer à la fête et exprimer, par la même occasion, son attachement à ses traditions ancestrales, et célébrer l’une des fêtes les plus chères aux coeurs de tous les Marocains.



Source : https://www.marocafrique.net/mafrique/c/0/i/366183...

Tags : emouaten