eMouaten : Bulletin de Veille


Sanae Bennaceri - MAP le Samedi 7 Mars 2020

Femmes militaires: Une nouvelle empreinte dans l’histoire du service militaire marocain



Rabat – C’est en tenue militaire élégante et en mouvements calculés que les femmes militaires s’alignent en rangées ordonnées pour entamer une nouvelle journée de formation au Centre d’Instruction des Services sociaux (CISS) des Forces Armées Royales à Témara, dans l’ambition de préparer leur carrière d’assistantes sociales militaires.


Les femmes officiers et sous-officiers, animées par une passion dévorante pour rejoindre l’institution militaire, qui célèbre à l’instar des autres institutions nationales de la journée mondiale de la femme, afin de contribuer à élargir le cercle de la participation des femmes à la vie sociétale.

Donc, C’est une nouvelle empreinte imprimée par ces femmes dans l’histoire du service militaire, portant armes et dévouement pour défendre leur nation et le drapeau national, avec autant de courage que celui des hommes, mettant fin à un stéréotype dans lequel la représentation féminine dans la société, est associée à la douceur, la gentillesse et la sensibilité, et de prouver en retour leur capacité à assumer la responsabilité militaire.

Selon le lieutenant Oumnia Moktassid, les missions de l’assistante sociale militaire sont diverses, relevant qu’il s’agit notamment de la participation dans une série d’opération, dont le déploiement des hôpitaux de campagne afin d’apporter l’aide nécessaire aux habitants des zones reculées, à travers les actions d’orientation et de sensibilisation, la détermination des besoins et des interventions, sans omettre l’organisation et la facilitation de l’opération de transit des Marocains résidant à l’étranger.

Leurs missions ne se limitent pas à ces tâches, souligne le lieutenant. Les assistantes sociales interviennent également en cas de catastrophes naturelles en contribuant au recensement des blessés et en fixant la nature de l’assistance, ainsi le soutien des personnes âgées, les orphelins, les femmes enceintes et les personnes aux besoins spécifiques.

Les femmes jouent aussi des rôles importants dans le domaine du service social militaire, en assumant de ce fait de multiples responsabilités au sein des Forces Armées Royales dans diverses spécialisations, a relevé Mme Moktassid.

Pour sa part, l’officier Zineb El Ghazi, a noté que les femmes sont devenues plus présentes dans le domaine de l’action militaire, en particulier au sein des services sociaux des Forces Armées Royales.

Les tâches des services sociaux varie, souligne Mme El Ghazi, expliquant qu’il peut s’agir de la signature d’accords complets d’assistance médicale et sociale, la mise en place d’un système d’assistance et de soutien centré sur l’octroi d’une aide financière aux militaires, ou encore d’un prêt social, immobilier ou autre.
Ces différents services visant à soutenir les militaires font de l’assistance sociale une tâche majeure nécessitant un engagement collectif et une grande coordination entre tous les éléments militaires féminins, a indiqué Zineb.

L’officier espère que la réalisation de ces objectifs constituera une motivation supplémentaire pour la poursuite des formations militaires et théoriques encadrées par d’éminents professeurs universitaires.

Entre activités physiques, sportives et entraînement militaire… de l’art de la simulation martiale, à celui du port d’armes, les femmes militaires passent leur journée à parfaire leur formation couronnée après quatre ans d’encadrement militaire et universitaire pour les femmes officiers et trois ans pour les sous-officier par un diplôme d’études militaires spécialisées.