eMouaten : Bulletin de Veille


Nadia El Hachimi - MAP le Mercredi 4 Mars 2020

Fatiha Bentalha, une égérie du recyclage artistique qui offre une seconde vie aux déchets



Rabat – Fatiha Bentalha est une artiste à part en ce sens qu’elle a donné un vrai sens au vieil adage “bois inutile porte fruit précieux”, en n’utilisant pour la réalisation de ses toiles que des matériaux recyclés: chutes de tissu, déchets solides, bouteilles en plastique et épluchures d’ail sont autant d’objets auxquels elle donne une seconde vie.


La couleur et la forme des objets de récupération sont une source d’inspiration pour Fatiha, qui a fait du recyclage artistique et de l’éducation environnementale le focus de son travail en tant que plasticienne et animatrice d’ateliers destinés à inculquer aux enfants l’importance de préserver l’environnement à travers l’art.

“Depuis toute petite, j’accompagnais mon père à la plage. Il allait à la pêche et moi je collectais les déchets rejetés par la mer. J’étais attirée par ces objets et je me suis toujours posée la question sur la manière de les réutiliser”, confie-t-elle à la MAP.

“Je regarde les objets et les imagine dans une autre fonction. Je tâche à faire ressortir la beauté et les couleurs des objets que je récupère. Mon objectif est de les transformer en fleurs, en personnages et en scènes de notre quotidien ou de notre passé”, ajoute l’artiste, qui vient de publier en décembre “L’art du recyclage”, un livre-jeunesse apprenant aux enfants à créer des œuvres d’art à partir de déchets rejetés par la mer ou glanés ici et là.

Mue par une passion démesurée pour l’art, Fatiha s’est prêtée à un âge précoce à la création artistique en s’intéressant à plusieurs écoles artistiques avant de se spécialiser dans le domaine de l’éducation artistique, qu’elle enseigne.

Amoureuse de création, l’artiste reconnaît toutefois qu’il n’est pas chose aisée de transformer les déchets en oeuvres d’art, en ce sens qu’il faut parfois des semaines voire des mois pour que l’inspiration soit au rendez-vous.

“Mon amour pour l’art et pour l’environnement c’est ce qui me motive à collecter les déchets et à les travailler dans mon atelier”, raconte la plasticienne, qui s’intéresse principalement aux thématiques de la nature et du patrimoine culturel marocain.

“Le respect et la préservation de l’environnement sont intrinsèques”, explique Fatiha, soulignant l’importance de l’art en termes de sensibilisation et de promotion de l’environnement.
La femme est également un sujet récurrent dans les œuvres de l’artiste comme en témoigne sa dernière exposition à l’occasion du cinquième Forum mondial d’ONU-Femmes pour des villes et des espaces publics sûrs, organisé du 26 au 28 février à Rabat.

A travers ses toiles, Bentalha aime faire ressortir la beauté intérieure de celles qui représentent la moitié de l’Humanité, œuvrant à la promotion de l’image de la femme en tant que “symbole de tout développement”.

“Dans mes toiles je focalise sur la pureté de la femme et j’essaie de représenter sa personnalité, gaie, joviale et toute en couleurs”, confie la plasticienne, qui aime se parer de couleurs vives, question de faire ressortir en vrai cette image de la femme qu’elle apprécie tant.

Joignant l’utile à l’agréable, Fatiha Bentalha anime régulièrement des installations pour enfants et des ateliers de formation qui ciblent les jeunes et les forment à protéger l’environnement.

De son avis, le recyclage artistique est un bon vecteur pour la promotion des valeurs de la durabilité et du respect de l’environnement.

“Un enfant sensibilisé à la nécessité de préserver l’environnement est un adulte gagné à la cause de l’environnement”, estime l’artiste, dont l’action vient prolonger son geste pro-environnement qui consiste à collecter régulièrement les déchets.