eMouaten : Bulletin de Veille


MAP - Hicham Boumehdi le Vendredi 19 Janvier 2018

FITUR 2018 : le Maroc s'illustre par la diversité de l’offre touristique de ses régions




Madrid – Les opérateurs espagnols et internationaux du secteur touristique, nombreux à visiter le pavillon du Maroc à la 38ème Foire internationale du tourisme (FITUR) de Madrid, ont une nouvelle fois l’occasion de constater la grande diversité de l’offre touristique des différentes régions du Royaume, offrant une vaste palette de choix qui contribuent toutes au rayonnement de la destination Maroc.

Du nord au sud, les régions du Maroc offrent des expériences touristiques uniques et diversifiées, grâce à la richesse culturelle, historique et naturelle de leurs villes et territoires et à la compétitivité des différentes régions sur tous les segments, du tourisme culturel à celui des affaires, en passant par le balnéaire ou encore le tourisme du sport et de l’aventure.

Parler de diversité du produit touristique marocain c’est aussi évoquer les particularités de chaque région touristique et la complémentarité de leurs offres, ce qui représente une véritable mine d’opportunités et une locomotive de développement pour le secteur touristique national.

C’est ainsi que les régions sont fortement représentées dans chaque grand évènement international auquel participe le Maroc, à l’image du Fitur, qui connait cette année la participation des responsables et opérateurs du secteur de six régions : Fès-Meknès, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Marrakech-Safi, Guelmim-Oued Noun, Draâ-Tafilalet, l’Oriental et Casablanca-Settat, en plus de nombreux co-exposants du secteur des voyages et de l’hôtellerie.

Pour Mohamed Soufi, directeur de l'Office national marocain du tourisme (ONMT) en Espagne, cette diversité de l’offre des régions contribue grandement à consolider le positionnement de la destination Maroc sur le marché espagnol et international, les visiteurs trouvant au Maroc un vaste éventail de destinations et d’expériences aussi attrayantes les unes que les autres.

Même si Marrakech et Tanger restent en tête des destinations marocaines prisées par les Espagnols, les autres régions suscitent également un fort intérêt, et tout cela offre davantage d’arguments à la compagne de promotion de toutes les destinations marocaines, a-t-il souligné dans une déclaration à la MAP.

Il a, en outre, relevé la présence au FITUR (17-21 janvier), l’un des plus grands salons de tourisme au monde, de plus de 200 professionnels venus du Maroc, représentés sur un vaste stand de 312 m2 réunissant toutes les conditions nécessaires pour mieux faire connaitre les atouts touristiques des différentes régions.

"C’est très important pour nous car le marché espagnol est le deuxième pourvoyeur de touristes pour le Maroc, qui est au passage la destination préférée des touristes espagnols en dehors de l’Europe", a-t-il dit, notant que le Maroc table cette année sur 2,3 millions de visiteurs espagnols, en hausse de plus de 7 pc par rapport à l’année dernière.

Le marché espagnol est d’une grande importance pour le secteur touristique de la ville de Casablanca, comme l’affirme Said Mouhid, directeur général du Conseil régional du tourisme (CRT) de Casablanca, précisant que ce marché est le 2ème pourvoyeur en termes d’arrivées et le 6ème en termes de nuitées, avec une augmentation de 13 pc des arrivées en 2017.

Sur le marché espagnol, la capitale économique fait valoir les deux grandes facettes de son offre touristique, à savoir le tourisme d’affaires et le tourisme culturel, a-t-il souligné, mettant l’accent sur le nombre important d’entreprises espagnoles installées à Casablanca et l’intérêt des espagnols pour la culture et la découverte.

"Notre participation a pour but de confirmer cette présence de Casablanca sur le marché espagnol, promouvoir de nouveaux produits comme les nouveaux établissements hôteliers et les nouveaux terrains de golfs de Bouskoura, ainsi que mettre en exergue les infrastructures et projets en cours comme le futur grand théâtre de Casablanca et la réhabilitation de l’ancienne médina", a déclaré M. Mouhid.

Les opérateurs de la ville ocre sont également au rendez-vous, mettant en avant les atouts d’une destination de notoriété mondiale et très prisée par la clientèle espagnole.

Milouda Hazeb, voyagiste de Marrakech, a mis l’accent sur les avantages compétitifs qui caractérisent cette destination, notamment sa proximité géographique de l’Europe et de l’Espagne et la stabilité et la sécurité dont jouit le Maroc et qui font défaut dans d’autres pays de la région.

Etre présent au FITUR est fondamental car Madrid est aussi une grande plateforme du transport aérien, notamment pour les vols depuis l’Amérique Latine qui font généralement escale en Espagne, a-t-elle affirmé, ajoutant que la région de Marrakech est présente en force à ce grand rendez-vous touristique et cette participation ne peut être que bénéfique, d’autant plus que les prévisions s’accordent sur une nette augmentation des arrivées depuis le marché espagnol en 2018, consolidant les résultats très positifs de 2016 et 2017.

Du côté du nord, la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, destination traditionnelle des touristes espagnols compte tenu de la proximité géographique, est également de la partie et fait valoir une offre riche allant du culturel au balnéaire en passant par le tourisme de nature et des excursions.

Abdelmajid Benjelloun, voyagiste et président d’honneur de l’Association régionale des agences de voyages du Nord, a affirmé que la ville du Détroit a toujours été présente au FITUR tout au long de ses 38 éditions, Tanger ayant longtemps été la porte d’entrée au Maroc pour les touristes espagnols, une vocation qui s’est renforcée avec l’amélioration des lignes maritimes et les nouvelles infrastructures hotellières dont dispose le nord du Royaume.

Aujourd’hui, l’ensemble des régions touristiques disposent de liaisons aériennes avec l’Europe, ce qui est bénéfique pour le Maroc dans son ensemble et pousse chaque région à redoubler d’efforts pour attirer plus de touristes, a-t-il dit, mettant l’accent sur l’importance stratégique du marché espagnole en tant que pourvoyeur mais aussi en tant que point d’accès des touristes d’une grande partie du monde, en particulier d’Amérique Latine.

Le flux de touristes visant le Maroc en provenance de l’Espagne a connu une croissance continue ces dernières années, passant de 2.005.705 d’arrivées à fin novembre 2016 à 2.159.927 lors de la même période en 2017, soit un taux de croissance annuel moyen de 8 pc.

Marrakech reste la destination favorite des Espagnols tant pour les séjours individuels que pour les ventes de packages auprès des tour-opérateurs, suivie de Tanger, Casablanca, Fès, ainsi que le produit "circuit villes impériales", selon l’ONMT.