Menu
           

Energies propres: Masen et Simens définissent le champ de leur partenariat


Mercredi 10 Octobre 2018 Par L'observateur







En marge de la 24e édition de la conférence SolarPACES (Solar Power and Chemical Energy Systems), qui vient de se tenir à Casablanca, Masen et Simens ont signé un accord de partenariat. Objectif : fournir un cadre de collaboration entre les deux parties, dans des domaines d’intérêt commun, incluant, entre autres, des activités de recherche pour le développement de nouvelles générations de turbines spécifiques et avancées destinées aux futures centrales solaires à concentration (CSP).
Le protocole d’accord a été signé par Mustapha Bakkoury, Président Directeur Général de Masen et Dirk De Bilde, Directeur Général de Siemens Maroc.
 « Nous sommes très heureux de pouvoir collaborer avec Masen et développer ensemble, des solutions technologiques spécifiques, qui répondraient aux besoins des futures générations de centrales solaires.» Souligne Dirk De Bilde, « c’est un peu notre modeste contribution auprès de Masen, qui poursuit la réalisation de l’objectif national d’atteindre 52% du mix électrique marocain à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030 ».
Cette collaboration, permettra aussi, l’élaboration de stratégies adaptées d’exploitation et de maintenance des turbines actuelles et futures ainsi que la digitalisation des composants du système CSP.
Côté formation, des programmes spéciaux seront élaborés conjointement par les deux parties pour assurer l’échange de connaissances et dispenser une formation adaptée au personnel local.
Pour rappel, les turbines Siemens équipent déjà Noor I (160 MW), Noor II (200 MW) et Noor III (150 MW),  les trois premières phases du plus grand complexe solaire au monde, Noor Ouarzazate, dont la puissance totale installée sera de 582 MW.
En tant que fournisseur de technologies à haute efficacité énergétique, Siemens compte à son actif, plusieurs projets au Maroc dans le domaine des énergies renouvelables, notamment la centrale thermique à cycle combiné Tahaddart dont la capacité initiale de 384 MW a été portée à plus de 400 MW après la révision majeure qu’elle a connue en janvier 2018.

Source




View my Flipboard Magazine.