eMouaten : Bulletin de Veille


Noureddine Nassiri - MAP le Mardi 10 Mars 2020

Élèves officiers femmes de l’armée de terre…La fierté d’intégrer une institution prestigieuse




Meknès – Elles sont les pionnières et ne sont pas peu fières ! Elles sont les premières filles admises au cycle des élèves officiers de l’armée de terre, qui suivent leur première année de formation d’un cursus de quatre ans au sein de l’Académie royale militaire (ARM) de Meknès.

Elles en ont longtemps rêvé. Aujourd’hui, elles ont mis les premiers pas sur le chemin. Conscientes de la chance qui leur est offerte, elles veulent, elles aussi, servir leur patrie, défendre ses Constantes et tordre le cou à de vieux stéréotypes, en prouvant le contraire à ceux qui pensent que l’armée est l’apanage des hommes.

Fini le temps où les femmes militaires étaient exclusivement assimilées aux assistantes médicales. En intégrant l’Académie Royale militaire (ARM), elles s’inscrivent également dans une logique d’émancipation de la femme marocaine, d’égalité. Elles sont, pour cela, reconnaissantes à SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’État-Major Général des Forces Armées Royales.

Cette promotion est une première au niveau national. A l’ARM, elles suivent une formation solide, de qualité, aussi bien théorique que pratique, dispensée par des professeurs de haut niveau, au même titre que leurs homologues masculins.

Ces élèves officiers femmes ont été retenues sur la base de critères de sélection très rigoureux, de compétences scientifiques et intellectuelles, ainsi que d’aptitudes physiques, outre des tests psychotechniques et psychologiques.

Les futures femmes officiers de l’armée de terre, ayant brillamment réussi l’an dernier le concours d’admission à l’ARM, seront affectées après l’achèvement de leur formation dans les différents services des FAR, dont l’infanterie, l’artillerie et l’arme blindée.

Rigoureuses et passionnées, elles manipulent aussi habilement et fièrement leurs armes de service et simulent majestueusement des manœuvres de combat contre des équipes adverses. Endurantes et persévérantes, elles pratiquent avec discipline, célérité et audace des exercices de démontage et de remontage des armes.

Sous-lieutenant Mounia Sahbani, encadrante au sein de l’ARM, assure que tous les élèves officiers reçoivent les mêmes enseignements, effectuent les mêmes exercices et les mêmes entrainements. ‘’Moi-même, je suis lauréate de la prestigieuse et honorable institution militaire où évoluent hommes et femmes, garçons et filles, sans aucune distinction’’.

Selon elle, cette première promotion d’élèves officiers femmes ne démérite pas et décroche les mêmes résultats que leurs homologues garçons.

‘’Nous avons embrassé cette carrière par conviction pour défendre notre patrie, conformément aux Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-Major général des FAR’’, a poursuivi la Sous-lieutenant.

Les élèves femmes de cette première promotion partagent un même leitmotiv : l’amour de la patrie. ‘’En tant que jeune citoyenne marocaine rêvant d’un avenir prometteur, j’ai passé le concours d’admission à l’ARM de Meknès au titre de l’année 2019-20, qui était très sélectif, et j’étais admise parmi cette première promotion’’, a indiqué l’élève officier Houda El Fazazi.

Pour elle, son admission au sein de cette prestigieuse école s’inscrit dans ‘’la logique de l’émancipation de la femme marocaine et son ambition de devenir un acteur actif, productif, ainsi qu’un levier incontournable de développement dans le Maroc moderne’’.

‘’Mon action au sein de l’Académie me permet de bénéficier d’une formation militaire et universitaire de qualité dispensée par les meilleurs cadres marocains, développer mes capacités physiques, linguistiques et intellectuelles, ainsi que mon raisonnement scientifique, consolider l’esprit de discipline, de hiérarchie, ainsi que de respecter les valeurs militaires, renforcer davantage le sens de citoyenneté, l’amour de la patrie et la défense des institutions sacrées et l’intégrité territoriale du pays, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’Etat-Major général des FAR’’, a-t-elle dit.

À Meknès comme ailleurs, les femmes, chacune dans son domaine, deviennent encore plus chaque jour, les chevilles ouvrières des diverses structures des FAR, qui célèbrent la journée internationale de la femme à l’instar des autres institutions nationales en rendant hommage à la femme militaire marocaine.

Déterminées et engagées au service de la défense de la mère patrie, de ses intérêts, de son intégrité territoriale et de ses causes nationales, elles sont déjà des modèles dont beaucoup de filles pourraient s’inspirent.