Courrier International le Samedi 25 Janvier 2020

Donald Trump, premier président américain à participer à la marche anti-avortement de Washington




“Les enfants pas encore nés n’ont jamais eu de plus fort défenseur à la Maison Blanche”, a affirmé le milliardaire devant la foule réunie dans la capitale américaine pour ce rassemblement annuel, rapporte USA  Today.

En 1999, il se disait pourtant “très pro-IVG” sur la chaîne NBC. L’année 2020 représente un tournant dans le combat sur la question de l’avortement, précise le quotidien. 

La Cour suprême doit en effet se prononcer sur une affaire de 2016 limitant le droit à l’avortement au Texas. ”Les démocrates ont adopté les positions les plus extrêmes et radicales”, a déclaré M. Trump, invitant les femmes à utiliser le pouvoir de “leurs votes” pour combattre l’IVG. Jamais en 47 ans un président américain n’avait joint le rassemblement en personne, signale USA Today.  

On a appris dans le même temps dans le Los Angeles Times  que l’administration Trump menaçait de réduire les subventions fédérales accordées à la Californie si l’Etat continuait à réclamer aux assurances de couvrir les coûts d’un avortement.