eMouaten : Bulletin de Veille


L'Éclaireur du Gâtinais (Seine et Marne) le Vendredi 16 Mars 2018

Crâne de Jebel Irhoud, le 1er de notre espèce




Le paléoanthropologue JeanJacques Hublin présentera vendredi 16 mars le site de Jebel
 

Irhoud, situé au Maroc et qui documente une phase critique de l’évolution humaine : celle de l’apparition de notre propre espèce. Les données de la génétique et de la paléontologie humaine ont établi, dès les années 1980, les origines africaines de l’humanité moderne. Les populations archaïques (hommes de Neandertal, dénisoviens…) qui peuplaient encore l’Eurasie il y a 40.000 ans ont été remplacées ou en partie absorbées par des groupes humains anatomiquement modernes.

Mais les découvertes réalisées au Maroc, dans le site de Jebel Irhoud ont bouleversé ces conceptions. Cette grotte habitée par les hommes il y a 300.000 ans a livré les restes fragmentaires d’au moins 5 individus dont l’analyse révèle qu’ils appartenaient à une forme primitive d’Homo sapiens directement ancestrale des hommes modernes.

Ils sont associés à des outillages de pierre taillée et des restes d’animaux chassés qui font de Jebel Irhoud le site africain le plus riche et le plus ancien pour percer les mystères de l’apparition de notre espèce. Rendez-vous vendredi 16 mars, à 20 heures, à la salle des Tanneurs de Nemours.

Gratuit, réservations conseillées au 01.64.78.54.80 ou par mail : prehistoire@departement77.fr.