Menu
           

Cosumar et Wilmar dévoilent leurs perspectives de développement


Lundi 8 Octobre 2018




C’est avec Wilmar que Cosumar a choisi de poursuivre son développement à l’international. L’agro-industriel marocain trace des perspectives de coopération ambitieuses avec son partenaire singapourien. Ce partenariat se traduit par des projets en cours que cela soit au Maroc, en Afrique ou en Arabie Saoudite. Citons dans ce sens la raffinerie de sucre blanc en...
Cosumar et Wilmar dévoilent leurs perspectives de développement

C’est avec Wilmar que Cosumar a choisi de poursuivre son développement à l’international.

L’agro-industriel marocain trace des perspectives de coopération ambitieuses avec son partenaire singapourien. Ce partenariat se traduit par des projets en cours que cela soit au Maroc, en Afrique ou en Arabie Saoudite. Citons dans ce sens la raffinerie de sucre blanc en cours de construction au niveau du port industriel de Yanbu. Les travaux de la raffinerie, fruit d’un co-investissement entre les partenaires saoudiens Consolidated Brothers Company et Industrial Project Development Company et Wilmar, se poursuivent pour une mise en exploitation prévue pour le quatrième trimestre 2019. Cette usine, dont Cosumar détient 43,275% du capital, porte sur une capacité nominale de 840.000 tonnes. Son offre de sucre blanc sera non seulement destinée au marché saoudien mais également aux besoins de la région Mena estimés à plus de 4 millions de tonnes par an.  Pour sa part, Wilmar, en partenariat avec Cosumar, décide d’implanter sa première usine de graisses végétales de spécialité au Maroc.

Le choix s’est porté sur Casablanca pour accueillir cet investissement de plus de 350 millions de dirhams portant sur une capacité de production de 35.000 tonnes. Se référant à Cosumar, cette nouvelle entreprise offrira une gamme de produits répondant aux besoins spécifiques et aux exigences les plus complexes des clients agro-industriels. Et de poursuivre que ce partenariat confirme la volonté de Wilmar de continuer à investir au Maroc, en saisissant les atouts du Royaume en termes de stabilité et de compétitivité. Cette usine sera, en effet, destinée à la production de graisses végétales de spécialité, actuellement importées en majorité par le marché national.

Elle permettra aussi de servir d’autres marchés à l’export depuis Casablanca notamment l’Afrique et le Moyen-Orient. Ce projet créera à terme environ 150 emplois permanents directs et 150 emplois indirects. Sa mise en exploitation est prévue au troisième trimestre 2020 mettant ainsi sur le marché une première unité de production de cette spécialité en Afrique dotée des installations de technologies de dernière génération. En parallèle, Cosumar poursuit son développement en Afrique et renforce sa présence commerciale sur le plan continental. L’agro-industriel crée une nouvelle société de conditionnement de commercialisation de sucre blanc en Guinée Conakry.

A travers ce projet, le groupe entre à hauteur de 55% dans le capital de la société Comaguis contre une participation de 45% de la société guinéenne Sogecile. Comaguis, qui sera opérationnelle à partir du troisième trimestre 2019, présentera une gamme de produits apportant une offre diversifiée et compétitive de sucre conditionné aux consommateurs guinéens et des pays limitrophes. L’usine apportera donc un sucre de qualité supérieure et des packagings modernes adaptés aux besoins locaux.



Source




View my Flipboard Magazine.