Menu
           

Cette librairie casablancaise offre gratuitement des livres aux passants


Jeudi 12 Juillet 2018 Par HuffPost Maroc




CULTURE - A l’angle de la rue des Landes et Vignemale, dans le quartier Maarif à Casablanca, des cartons pleins à craquer de livres divers et variés accueillent les passants devant la devanture de la librairie Carrefour des livres. On y trouve des classiques de la littérature mais aussi des romans de Paul Auster, deHaruki Murakami ou encore de Michel Onfray... Tous sont à saisir gratuitement, selon ses goûts et envies. 

“Encourager la jeunesse à s’instruire et à se cultiver, c’est bâtir une société meilleure! Lire des livres, lire délivre!”, peut-on lire sur une petite affiche sur la vitrine devant laquelle sont disposés les livres. Chaque mois, pendant deux jours, cette librairie casablancaise offre aux passants, clients fidèles ou simples curieux de passage, des livres qu’elle dispose dans des cartons ou sur une table, comme à la brocante... à ceci près qu’ils sont gratuits.

“C’est une initiative solidaire que nous avons lancée il y a bientôt un an”, explique au HuffPost Maroc, Fabienne Courtois, employée de la librairie. “Nous récupérons tous les invendus qui doivent repartir chez les maisons d’éditions après huit mois sur nos stands, nous retirons la première et quatrième de couverture que nous renvoyons aux éditeurs avec les bons de retour et gardons ainsi les livres que nous redistribuons gratuitement”, poursuit-elle. 

En effet, dans le circuit du livre, lorsque des invendus dépassent le délai de garde dans un point de vente, ils doivent retourner aux maisons d’éditions qui souvent les envoient au “pilon”, soit à la destruction par broyeuse pour être le plus souvent recyclés. Une pratique pas très bien vue ni appréciée dans le monde de l’édition. Chez Carrefour des livres, on préfère pratiquer le stripped book, réglementation très courante au Etats-Unis: les premières et quatrièmes de couvertures des invendus sont retirées et envoyées aux éditeurs pour prouver que les livres ne seront pas remis à la vente par la librairie. Il n’est pas rare que l’on retrouve ce genre de livres, sans couvertures, dans des marchés aux puces ou chez des vendeurs d’occasions. 

“Nous ne voulons pas jeter ces bouquins, ni faire du profit, donc nous les offrons, car beaucoup de gens ici n’ont pas les moyens de s’offrir des livres qui sont souvent chers et pas à la portée de tous. On fait comme on peut avec nos petits moyens de librairie indépendante, pour encourager notamment la jeunesse à lire et feuilleter des livres”, indique Fabienne Courtois, qui ajoute que c’est l’initiative est celle du propriétaire de la libraire, Yacine Retnani. 

Carrefour des livres est, pour l’instant, la seule librairie à proposer ce genre d’initiative sur Casablanca, assure-t-elle. À chaque rendez-vous, les cartons se vident et les gens viennent nombreux, grâce au bouche-à-oreille et aux réseaux sociaux. “Ça ne s’arrête pas, tout part très vite”, s’exclame la libraire. Elle espère faire durer l’initiative cette semaine jusqu’à samedi et attirer davantage de gens car beaucoup de livres sont encore à offrir. Lorsqu’elle ne les donne pas, la librairie met en vente des livres de poche à 10DH pièce.

Une alternative sympa pour ceux qui n’ont toujours pas trouvé quoi lire cet été sur la plage ou pour ceux qui souhaitent découvrir ou revisiter des classiques. 



Source : https://www.huffpostmaghreb.com/entry/une-librairi...




View my Flipboard Magazine.