Xinhua le Mercredi 22 Juillet 2020

(COVID-19) La situation en Afrique du Sud est un signal d'alarme pour le reste du continent




Genève - La tendance à la hausse des cas de COVID-19 en Afrique du Sud devrait pousser le reste du continent africain à renforcer la surveillance du virus, a alerté lundi soir l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L'Afrique du Sud a signalé une augmentation de 26.734 nouveaux cas et 229 décès le week-end dernier, ce qui en fait le quatrième pays le plus touché au monde, derrière les Etats-Unis, le Brésil et l'Inde.

"L'Afrique du Sud peut malheureusement être un précurseur, elle peut être un avertissement pour ce qui va se passer dans le reste de l'Afrique. Je pense donc qu'il ne s'agit pas seulement d'un avertissement pour l'Afrique du Sud... nous devons prendre très au sérieux ce qui se passe en Afrique", a déclaré lundi soir le directeur des situations d'urgences sanitaires à l'OMS, Michael Ryan, en conférence de presse virtuelle depuis Genève. Au-delà de la situation sud-africaine, l'agence onusienne y voit un signal sur les défis auxquels seront confrontés les pays africains "si des mesures urgentes ne sont pas prises". "Je suis très préoccupé par le fait que nous commençons à voir une accélération de la maladie en Afrique, et nous devons tous prendre cela très au sérieux" et faire preuve de solidarité envers les pays concernés, a ainsi insisté le responsable de l'ONU. A noter que l'Afrique du Sud a franchi la barre des 5.000 morts dimanche.

Prétoria recense exactement 5.033 décès pour 364.328 cas confirmés de COVID-19. Et au moins 191.059 personnes sont aujourd'hui considérées comme guéris dans ce pays. Certains pays d'Afrique australe et orientale ont également signalé une augmentation significative du nombre de cas au cours de la semaine dernière. Selon l'OMS, la progression a atteint 31% au Kenya, 26% en Ethiopie, 50% à Madagascar, 57% en Zambie, 69% en Namibie et 66% au Botswana. Le Botswana a, par exemple, recensé 39 cas le 7 juillet dernier et ce chiffre est passé à 85 le 13 juillet avant d'atteindre les 123 cas confirmés le 17 juillet. "Même si le nombre de cas dans ces autres pays est plus faible pour l'instant, je pense que nous commençons à observer une accélération continue de la transmission dans un certain nombre de pays d'Afrique subsaharienne et je pense que cela doit être pris très, très au sérieux", a ajouté M. Ryan. Après l'Afrique du Sud, les pays les plus touchés sur le continent africain sont l'Egypte avec 4.352 morts (88.402 cas), l'Algérie avec 1.078 décès (23.084 cas), le Nigeria avec 789 morts (36.663 cas), le Cameroun avec 373 décès (16.157 cas), le Maroc avec 276 morts (17.562 cas) et le Ghana avec 148 décès (27.667 cas). 


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!