Menu
eMouaten : Bulletin de veille | Santé: une faculté de médecine et un CHU en chantier à Laâyoune Kiosque360. Le ministère de l’… https://t.co/rCTcJ4gWLi

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Newsletter
Rss




              
MAP | Reproduit ici le Lundi 4 Février 2019 à 11:57

Bulletin quotidien d'informations économiques de l'Asie-Océanie du 04/02/2019




Jakarta - Voici le bulletin d'actualités économiques de l'Asie-Océanie pour la journée du lundi 04 février 2019: 

Thaïlande

La Fédération des industries thaïlandaises (FTI) a accepté l'appel lancé par le gouvernement de ralentir ou même suspendre la production courant cette semaine dans le cadre des efforts dans la lutter contre la pollution de l’air aux particules fines (PM2,5) qui affecte particulièrement la capitale Bangkok.

La Fédération a annoncé que 1.500 usines vont ralentir leur production, tandis que 18 usines vont suspendre complètement leurs activités.

Cette décision a été prise à l’issue d’une rencontre du ministre de l’industrie avec les membres de la Fédération concernant les mesures d’urgences pour enrayer la dégradation de la qualité de l’air qui a atteint des niveaux record à Bangkok.

La Fédération indique que le ministre a demandé le ralentissement de l’activité de quelques 2.599 usines sur l’ensemble du territoire du pays et que 1.500 unités industrielles ont accepté jusqu’à présent de se conformer aux propositions du gouvernement.

Chine-finances

La banque centrale chinoise a suspendu samedi les opérations d'open market, invoquant une suffisance de liquidités dans le système bancaire.

Les liquidités sont généralement mises à rude en épreuve en raison de la demande importante avant la semaine de congés de la fête du Printemps et du Nouvel An lunaire chinois.

La banque centrale a ainsi réduit son ratio de réserves obligatoires de 0,5 point de pourcentage le 15 janvier et le 25 janvier, ce qui devrait libérer un total de 1.500 milliards de yuans (environ 223,88 milliards de dollars) de liquidités dans le système bancaire.

Indonésie

L’Indonésie envisage de contester la directive européenne sur les énergies renouvelables "RED II" au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le premier exportateur mondial de l'huile de palme estime que le plan visant à limiter l’utilisation de cultures qui causent de la déforestation ciblait injustement l’huile de palme, selon une déclaration de Mahendra Siregar, un haut responsable au ministère indonésien des Affaires étrangères. L’UE, deuxième marché pour l’Indonésie, a importé environ 15% des exportations totales d’huile de palme indonésienne en 2018 pour une valeur de plus de 15 milliards de dollars.

Toutefois, en janvier, les exportations d’huile de palme étaient inférieurs aux attentes du marché international.

Tags : économie