MAP le Jeudi 30 Juillet 2020

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du jeudi 30 juillet :


Sénégal-Industrie

Les coûts de production industrielle ont enregistré, en juin dernier au Sénégal, une hausse de 1, 3 % comparativement au mois précédent, a annoncé mercredi l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

Cette évolution est imputable à la progression des prix des produits des industries des matériaux de construction, de ceux des textiles et du cuir et d’une majoration de 3,3 % dans le secteur des industries chimiques, explique la structure dans un document consacré à l’Indice des prix de production industrielle (IPPI).

Ghana-Industrialisation

Le gouvernement ghanéen a déjà construit 76 usines dans le cadre du programme "One district - One factory" (1D1F) qui vise à accélérer l'industrialisation de l’économie grâce à la construction de 232 usines.

Au total, 156 usines sont en cours de construction dont cinq usines agroalimentaires, a annoncé le ministre ghanéen des Finances, Ken Ofori-Atta.

Ce chiffre représente seulement 32% des 232 usines que les autorités ont annoncé vouloir construire dans tout le pays, dans le cadre du programme d’industrialisation du président Nana Akufo Addo.

Nigeria-Assurance

La Commission nationale des assurances (NAICOM), une institution chargée d'assurer l'administration, la supervision, la réglementation et le contrôle des activités d'assurance au Nigeria, a annoncé la création d’une académie de formation des acteurs du secteur des assurances.

Cette commission offrira une formation spécialisée aux professionnels et régulateurs afin de répondre non seulement aux besoins de formation au Nigeria, mais également dans la sous-région ouest-africaine.

L’institution vise à intégrer dans les habitudes des praticiens du domaine l’utilisation des technologies, désormais un impératif. Une réalité qu'Atlas Magazine, une plateforme d’actualité du secteur des assurances avait soulignée en relevant que les profils liés à la transformation digitale sont les plus recherchés dans le domaine des assurances.

Togo-Agriculture

Les autorités togolaises ont officiellement lancé la plateforme Yolim, un programme de crédit digital, à taux zéro au profit des agriculteurs togolais.

Cet outil, fruit d’une collaboration interministérielle (agriculture, économie numérique, finances), a été conçu dans le cadre du plan de riposte agricole lancé par le gouvernement pour voler au secours du secteur impacté par la crise du Covid-19.

Essentiellement axé sur le digital, Yolim (qui signifie en langue locale saison des pluies ou des semences) se veut un plan innovant pour améliorer l’accès des petits exploitants agricoles aux facteurs de production à travers l’achat d’intrants ou la location de tracteurs, améliorant ainsi la productivité.

RDC-monnaie

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo, Déogratias Mutombo, reste confiant quant à la stabilisation du franc Congolais sur le marché en cette période où la pandémie de coronavirus affecte l'économie nationale. 

Pour y arriver, le patron de la BCC a appelé mercredi le gouvernement à suspendre tous les paiements non prioritaires de l’Etat jusqu’à la résorption du déficit, et à améliorer la mobilisation des recettes, en supprimant aussi bien la multiplicité des taxes légales que celles illégales.

Déogratias Mutombo recommande également aux opérateurs de respecter la réglementation des changes et la banque centrale.

A noter que ces mesures tendent à permettre au gouvernement de maximiser ses revenus afin de financer ses dépenses publiques et les investissements, moteur de croissance.

Kenya-horticulture Au Kenya, les revenus de l'horticulture au premier semestre de l'année sont passés à 81 milliards de shillings (810 millions de dollars) contre 76 milliards de shillings (760 millions de dollars) à la même période en 2019, malgré l'interruption des échanges causée par Covid-19.

Cette performance a été été stimulée par une demande accrue de fruits et légumes notamment par l'Europe, principal marché du Kenya pour les produits frais, qui a ouvert son économie après des semaines de verrouillage pour contenir la propagation du virus, souligne la direction de l'horticulture.

Les fruits ont enregistré une croissance presque double de leurs revenus, passant de 7 milliards de shillings (70 millions de dollars) à 12 milliards de shillings (120 millions de dollars) au cours de la période considérée.

Rwanda-Entreprises

Le gouvernement rwandais, l'Académie des langues et de la culture du Rwanda (RALC) et la Fondation Imbuto viennent de lancer conjointement un fonds spécial destiné à soutenir les entreprises locales opérant dans la promotion des produits made-in-Rwanda.

Baptisé Art Rwanda-Ubuhanzi Project, ce fonds de 300 millions de Frw (1euro=1000Frw) accompagnera 30 projets créatifs portés par différentes entreprises rwandaises, rapporte jeudi la presse locale, indiquant que cette initiative vise à aider les sociétés cibles à faire face aux effets de la pandémie du Covid-19.