MAP le Lundi 27 Juillet 2020

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du lundi 27 juillet :.


Sénégal-Energie

La Société Africaine de Raffinage (SAR) a déclaré samedi ''qu’il n’y a aucune rupture dans la chaîne d’approvisionnement en produits pétroliers’’ au Sénégal, dénonçant ainsi ‘’des rumeurs distillées de manière récurrente dans la presse’’.

Dans un communiqué relayé par l’agence de presse sénégalaise APS, la SAR souligne que "les stocks sur le territoire national sont suffisants pour satisfaire la demande du marché local. En conséquence, il n’y a aucune menace sur la fourniture de la SENELEC en produits pétroliers". 

Kenya-politique monétaire

Le Comité de politique monétaire (MPC) du Kenya doit se réunir mercredi prochain pour examiner le résultat de ses décisions politiques antérieures et des développements économiques récents, et aussi pour décider du taux directeur de la banque centrale (CBR).

Lors de sa précédente réunion tenue le 25 juin, le comité avait décidé de se réunir à nouveau dans un délai d'un mois pour une évaluation précoce de l'impact des mesures déjà en place et de l'évolution de la pandémie COVID-19.

Lors de la dernière séance, le MPC a maintenu inchangé le taux directeur à 7%, affirmant que la politique accommodante adoptée en mars, avril et mai, qui a vu une réduction cumulative de 125 points de base, avait les effets escomptés sur l'économie.

Tchad-Eau

La Société tchadienne des eaux (STE) a entamé ce weekend les travaux de réhabilitation et d'extension des systèmes d’approvisionnement en eau potable dans la ville de Fada, dans le nord-est du pays, rapporte la presse locale.

Le plan de réhabilitation et d’extension des systèmes d’approvisionnement en eau potable dans la ville de Fada, qui comprend entre autres la mise en place de nouveaux forages, permettra de porter le taux d’accès à l’eau potable de 22% actuellement à 60%, a déclaré la directrice générale de la STE, Koubra Hisseine Itno.

RDC-recettes publiques

La RDC accuse plus de 2,6 milliards USD de déficit dans la mobilisation des recettes publiques pendant les six premiers mois de l'année. Outre les effets de la covid-19, la RDC est dans un état d'exiguïté de mobilisation des recettes publiques par rapport aux dépenses courantes du pays.

A fin juin, les états de suivi budgétaire renseignent un niveau global de dépenses de l’ordre de 3 350 milliards de Francs congolais (1,718 milliard USD) contre les prévisions linéaires de 8 612 milliards (4,416 milliards USD) au premier semestre 2020, soit un taux d’exécution de seulement 38,9%.

Plus spécifiquement, en ressources internes, les dépenses publiques du gouvernement se sont élevées à 3 156 milliards de Francs congolais (FC) contre les prévisions linéaires de 7 435 milliards FC, soit un taux de réalisation de 42,5%, au 30 juin 2020.

Nigeria-Ferroviaire

Le Nigeria va reprendre ses services ferroviaires après des mois d'arrêt en raison de la pandémie de COVID-19, a déclaré le ministre des Transports, Rotimi Amaechi.

La ligne ferroviaire Abuja-Kaduna, fermée depuis mars dernier pour freiner la propagation du virus, reprendra ses activités mercredi, a indiqué le ministre.

Des mesures adéquates ont été mises en place pour garantir que les passagers prendront des précautions de sécurité, a ajouté M. Amaechi.