MAP le Mercredi 22 Juillet 2020

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines



Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du 22 juillet :


Burundi-Dette

Le Burundi bénéficiera d'une remise de dette de l’ordre de 7,6 millions de dollars de la part du Fonds monétaire international (FMI), a annoncé l’institution dans un communiqué.

S’inscrivant dans le cadre du Fonds fiduciaire pour l'endiguement et l'atténuation des effets des catastrophes, la mesure vise à aider le pays à faire face à la crise du nouveau coronavirus qui augmente les défis socioéconomiques auxquels doit faire face le nouveau gouvernement. 

Le programme permettra de « libérer des ressources pour les besoins du secteur public en matière de santé, y compris d'autres dépenses d'urgence, et contribuera à atténuer le choc sur la balance des paiements que représente la pandémie de covid-19 », selon le FMI.

Kenya:

Le déconfinement en cours à travers l'Europe a favorisé la reprise des exportations de fleurs du Kenya où l’industrie de la horticulture a retrouvé environ 85 % de sa production d'avant l'apparition du nouveau coronavirus.

Selon le directeur général du Kenya Flower Council, Clement Tulezi, la demande des fleurs kényanes revient à mesure que les restrictions s'assouplissent et les producteurs espèrent une reprise totale d'ici l'année prochaine.

L'Europe représente près de 70% des exportations de fleurs coupées du Kenya et les restrictions imposées par le coronavirus ont réduit de moitié les commandes quotidiennes, menaçant des milliers d'emplois dans l'économie la plus riche d'Afrique de l'Est.

Ethiopie-Construction-Emplois

Le nouveau plan décennal de développement de l'Ethiopie prévoit la création de plus de 11 millions d'emplois directs et indirects dans le secteur de la construction, a indiqué mardi la ministre du Développement urbain et de la Construction, Aisha Mohammed.

Quelque 3,3 millions d'emplois directs et plus de 8,3 millions d'emplois indirects seront créés dans le secteur, a précisé la ministre qui s’exprimait lors d’une rencontre à Addis-Abeba.

Parallèlement, le plan décennal prévoit d'accorder 25 pc de contrats dans le secteur de la construction à des entreprises étrangères et 75 pc aux entrepreneurs locaux.

Ethiopie-Corée Sud-Financement

La Banque sud-coréenne «Korea Eximbank» a accordé un prêt de 70 millions de dollars à l’Ethiopie pour soutenir les efforts du pays dans la lutte contre la pandémie du COVID-19.

Deux accords ont été signés dans ce sens lundi entre les responsables éthiopiens et sud-coréens portant sur la fourniture d’équipements médicaux (30 millions dollars) et le programme d’appui budgétaire de lutte contre le COVID-19 (40 millions dollars).

«Le gouvernement coréen fournit un soutien plus actif à l'Ethiopie que tout autre pays», a notamment souligné l'ambassadeur de Corée du Sud à Addis-Abeba dans un communiqué relayé par le média éthiopien +ETHIOPIAN MONITOR+. Cameroun-UE-coton-financement

Une convention de financement de 10 milliards de FCFA vient d'être signée entre le gouvernement camerounais et la délégation de l’Union européenne (UE) pour l’amélioration de la productivité de la filière coton. 

Cet appui financier qui s’inscrit dans le cadre du projet Accompagnement des mutations du bassin cotonnier du Cameroun (ABC) est cofinancé par le Programme indicatif national du 11e Fonds européen de développement (FED) à hauteur de 6,23 milliards de FCFA et le Gouvernement allemand à travers le Ministère de la Coopération du développement (BMZ) pour un montant de 3,93 milliards de FCFA.

RDC: La dépréciation continuelle du Franc congolais (FC) par rapport au dollar américain est à la base de la surchauffe des prix des denrées alimentaires sur les marchés de Kinshasa. Dans différents segments parallèle s à Kinshasa, le dollar américain qui se négociait à 1 950 FC contre 1 dollar vient de franchir le cap de 2 000 FC.

Conséquences, les prix continuent à prendre de l'ascenseur. Dans différents marchés situés à l'Est de Kinshasa, un sac de semoule de maïs passe de 38 000 FC à 40 000 FC. Un sachet de sucre de 5kg qui coutait 11.500 FC se négocie actuellement à 12.500 FC. Cette situation affecte inévitablement les secteurs vitaux du social congolais et inquiète plusieurs familles qui cherchent à s'approvisionner en produits de première nécessité.

Nigeria-Engrais

Au Nigeria, l'usine de production d’engrais de Dangote actuellement en chantier sur 500 hectares dans la ville de Lagos sera opérationnelle d’ici février 2021.

Selon Maurizio Coratella, chef des opérations chez l’italien Saipem, l’un des deux constructeurs de l’unité.

« Nous sommes à la première étape de la mise en service. Nous espérons effectuer la seconde phase dans 6 à 7 mois », a indiqué Maurizio Coratella chef des opérations chez l’italien Saipem, l’un des deux constructeurs de l’unité.

D’une capacité de fabrication de 3 millions de tonnes d’engrais à base d’urée et d’ammoniac, l’usine a nécessité un investissement de 2 milliards $. Elle deviendra la plus importante installation du genre dans le monde, une fois son lancement effectué.