Menu
              
| Reproduit ici le Dimanche 8 Septembre 2019 à 00:47

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines




Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 7 septembre : 

Sénégal-Microfinance

Au terme du premier semestre 2019, les Systèmes financiers décentralisés (SFD) du Sénégal ont alloué à leur clientèle un encours de crédits de 454,322 milliards FCFA (environ 772,348 millions de dollars), selon les données de la Direction de la réglementation et de la surveillance des SFD.

Comparé à son niveau du premier trimestre 2019 où il s'élevait à 436,962 milliards de FCFA, cet encours a augmenté de 17,360 milliards de FCFA.

Sénégal-Elevage

Le sous-secteur de l'élevage au Sénégal a progressé de 4,2%, en rythme trimestriel, au deuxième trimestre 2019 comparé au trimestre précédent, selon les données de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

« Cette évolution est en phase avec l’accroissement de la production contrôlée de viande bovine (+ 4,0%), ovine (+ 3,3%) et caprine (+8,8%)», souligne la DPEE. 

Les abattages de petits ruminants se sont ainsi considérablement renforcés sur la période, notamment, à l’occasion de certaines fêtes religieuses.

Rwanda-économie-BM

Au cours des trois dernières années, la Banque mondiale (BM) a investi près de 1 milliards de dollars au Rwanda dans des projets liés à l'agriculture, aux transports, au développement des compétences, à l'énergie, au logement, à la protection sociale et à la lutte contre la malnutrition, rapporte samedi la presse locale, citant la directrice exécutive de l'« Africa Group Constituency » au sein de la BM, Anne Kabagambe.

Les investissements de la BM au Rwanda au titre de l'année 2020 seront orientés vers l'économie numérique, l’éducation, le développement du capital humain, l’agriculture, l’énergie et les programmes d’urbanisation, d’après Mme. Kabagambe.

En visite cette semaine au Rwanda, la responsable de la BM avait eu des entretiens avec plusieurs responsables rwandais, dont le premier ministre rwandais Edouard Ngirente, axés notamment sur les programmes de développement prioritaires engagés par le Rwanda.

Kenya-fiscalité

La Kenya Revenue Authority a demandé aux banques de geler les comptes de Mumias Sugar, jusqu’à ce qu’elle s’acquitte de son lourd passif fiscal, rapporte le Business daily africa, qui précise que la compagnie sucrière a, en effet, accumulé depuis 2012, une dette de 10 milliards de shillings (96,3 millions $) envers l’autorité fiscale. 

Ce revers s’ajoute à l’interruption de l’alimentation électrique de l’usine de la compagnie par la Kenya Power en raison d’une dette de 1,2 milliard de shillings (11,5 millions $).

Les différents problèmes financiers de Mumias Sugar ont conduit à une chute vertigineuse de ses actions sur la Nairobi Stock Exchange (NSE).

La compagnie est désormais valorisée à 520 millions de shillings (5 millions $)

Togo-Agriculture

Au Togo, les exportations d'ananas ont rapporté 1,5 milliards FCFA en 2018, ce qui représente une hausse de 50% par rapport à 2017, où elles culminaient à 1 milliard FCFA.

Ce bond dans la valeur des exports est porté par une augmentation de la production en 2018 (+73,6%), pour s’établir à 3.300 tonnes, contre 1.900 tonnes un an plus tôt.

Gabon-économie-gouvernance

Dans le cadre du plan de relance de l'économie (PRE), le gouvernement gabonais compte mobiliser près de 525 milliards, soit plus du quart de ses ressources pour la gouvernance économique et financière en 2020, croit savoir la presse locale.

Ce montant sera mis à la disposition de trois principales missions ministérielles et interministérielles à savoir: la gestion des finances publiques, la provision et la stratégie économique, ajoute la même source, notant qu’outre ces trois missions, cinq programmes seront pris en compte : Travail, emploi et formation professionnelle, dépenses transversales, autorités administratives indépendantes et de régulation. 



Source : https://www.marocafrique.net/mapresse/c/0/i/370948...

Tags : afrique