eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Rss
Video



              
| Reproduit ici le Mardi 3 Septembre 2019 à 16:49

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines




Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 3 septembre : 

Sénégal-Economie

Les transferts rapides d'argent ont enregistré au Sénégal une hausse de 5,7% au cours des six premiers mois de l’année, rapporte lundi la direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

"Les transferts rapides d’argent reçus par les établissements de crédit du Sénégal sont ressortis à 586,6 milliards sur les six premiers mois de 2019, en hausse de 5,7% par rapport à la même période de l’année précédente", indique la note de conjoncture du deuxième trimestre 2019 de la DPEE.

Afrique-UEMOA-Commerce

L’Europe est demeurée en 2018 la principale destination des exportations des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui a également vu progresser ses ventes vers le continent asiatique. 

"Les biens de l’Union sont destinés pour près de la moitié à l’Europe, avec 43,7% du total des exportations de l’UEMOA, dont 25,0% pour l’Union européenne et 18,7% pour les autres pays européens", indique le Rapport sur le commerce extérieur de l’UEMOA en 2018. 

Mali-mines

La compagnie minière Altus Strategies a conclu avec Desert Gold un protocole d'accord non contraignant pour lui vendre ses projets aurifères Sebessounkoto Sud et Djelimangara, au Mali. 

Selon les termes énoncés, si les deux parties parviennent à un accord, Altus recevra un paiement initial composé de 3 millions d’actions de Desert Gold, évaluées actuellement à 675 000 dollars , ainsi qu’une redevance de 2,5 % sur les revenus nets de fonderie des projets. 

En outre, la compagnie recevra deux autres paiements en actions et en espèces, lors des deux premières estimations de 500 000 onces d’or que Desert réalisera sur les projets.

Côte d'Ivoire-automobile Le Japon renforce plus que jamais sa présence sur le continent africain à la faveur de la TICAD7 (Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique). Après l'accord scellé hier avec le Togo notamment dans le domaine des énergies renouvelables, Toyota Tsusho Corporation se rapproche de la Côte d'Ivoire et annonce l'implantation d'une usine d'assemblage de véhicules dans le pays.

L'acte matérialisant cette volonté a été ratifié le même jour entre le gouvernement ivoirien et la firme japonaise. Cette usine d'assemblage de voiture sera implantée selon des sources officielles dans la nouvelle zone industrielle de Yopougon à Abidjan, la capitale économique. Elle devrait ouvrir ses portes dans le courant de l'année 2021, selon les premières informations. Le groupe Toyota est présent en Côte d'Ivoire depuis 1973 à travers sa filiale CFAO Motors, distributeur des marques comme Citroën, Toyota, Mitsubishi, Yamaha et Suzuki.

Côte d'Ivoire-cacao

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba a visité jeudi la nouvelle usine de broyage de fèves de cacao du groupe Cargill à Abidjan qui, selon lui, sera la plus importante au monde avec une capacité de 110 000 tonnes actuellement à 138.000 tonnes en 2020 et 170 000 tonnes en 2021.

« Ainsi, au-delà d’être le premier producteur de fèves de cacao, la Côte d’Ivoire sera le premier pays broyeur au monde, avec la première usine ayant la capacité la plus importante », a annoncé le ministre à la suite de sa visite de l’usine bâtie sur 8 hectares à la zone industrielle de Yopougon.

Pour un coût total d’investissement de 72 milliards Fcfa, la première phase de ce projet prend fin en avril 2020, et la seconde en avril 2021.

Kenya-Assurance

L'Association des assureurs du Kenya (AKI) a mis au point un certificat virtuel d’assurance automobile afin de lutter contre la fraude liée à l’assurance dans l’industrie du secteur.

Le groupe de pression de l'industrie des assurances a déclaré lundi que la numérisation des certificats d'assurance mettrait fin à un stratagème compliqué de fraude impliquant des millions de shillings dans le secteur des véhicules à moteur. "Ce passage aux certificats virtuels aidera à réduire la fraude à l'assurance automobile en garantissant qu'un seul certificat d'assurance automobile est délivré par véhicule", a déclaré AKI dans un communiqué.

«Les cas de double assurance, de faux certificats et de certificats d'assurance volés seront éliminés. Les certificats virtuels permettront aux compagnies d’assurance d’économiser le coût de la livraison physique des certificats à leurs clients", souligne l'association. Sous le nouveau régime, l'apparence et les détails du certificat d'assurance virtuel resteront identiques à ceux du certificat actuellement utilisé.

Tanzanie-Internet

La Tanzania Telecommunications Company Limited (TTCL), l'opérateur historique, a achevé la première phase d’interconnexion par fibre optique du pays aux Etats membres de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC).

La société publique de télécommunications a achevé le projet de déploiement du câble à fibres optiques jusqu’en Zambie et au Malawi, a annoncé Hassan Abbas, le directeur du département des services d'information de la Tanzanie, porte-parole du gouvernement, cité par des médias locaux.

En s’interconnectant par fibre optique à chacun des membres de la SADC, la Tanzanie veut non seulement améliorer sa connectivité Internet pour fournir à sa population des services Internet de haute qualité, mais améliorer également celle de toute la communauté en mettant en place un réseau qui permettra un échange de trafic.

Ghana-Japon

L'Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO), une institution chargée de consolider les efforts du Japon en matière de promotion des exportations et des investissements, a signé un protocole d'accord avec le gouvernement du Ghana pour la création d'un bureau à Accra.

Alors que le Ghana héberge le plus grand nombre d'entreprises japonaises d’Afrique de l’Ouest, le président et chef de la direction de JETRO, M. Nobuhiko Sasaki, a expliqué que la création de ce bureau "permettra la poursuite de la promotion des entreprises japonaises dans la région".

Nigeria-Change

Les réserves de change du Nigeria sont estimées à 44 milliards de dollars à fin août contre 45 milliards de dollars, un mois plus tôt, soit le plus bas niveau de réserves de devises enregistré en 17 mois.

Une contre-performance à mettre à l’actif de la plongée des cours du pétrole, la principale source de devises du Nigeria, relèvent les analystes.

Togo-Japon

Le port autonome de Lomé (PAL) bénéficiera bientôt du soutien multiforme du Japon, a affirmé le ministre japonais des Affaires étrangères, Masahisa Sato, lors d’une rencontre avec le président de la République du Togo, Faure Gnassingbé, en marge de la clôture de la TICAD 7 qui s’est tenue à Yokohama.

Au cours des échanges qui ont porté sur le rapprochement multisectoriel de l’axe Tokyo-Lomé, le patron de la diplomatie nippone a mis un accent particulier sur les ambitions du Togo de devenir un pays portuaire de premier rang en Afrique.

Japon-industrie-investissements

Le japonais, Hitachi, spécialisé, entre autres, dans les télécommunications, les infrastructures de communication, le BTP, les appareils et équipements électroniques envisage de s'installer au Gabon, rapporte la presse locale.

A cet effet, le ministre gabonais des Affaires étrangères, Alain Claude Bilie-By-Nze, s’est entretenu en marge de la Tokyo international conference on Africa’s development (Ticad) avec les responsables du géant nippon Hitachi.

La société japonaise Toyota a, au cours de la cette 7e édition de la Ticad, conclu avec la Côte d’Ivoire, un accord portant sur l’implantation d’une chaîne de montage de véhicules dans ce pays, ce qui serait de bon augure pour le Gabon, a fait savoir Alain Claude Bilie-By-Nze. 



Source : https://www.marocafrique.net/mapresse/c/0/i/369765...

Tags : afrique


Nouveau commentaire :

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!