eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Rss
Video



              
| Reproduit ici le Samedi 13 Juillet 2019 à 13:39

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines




Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 13 juillet :

Afrique-Economie

Le ministre béninois de l'Economie et des Finances, Romuald Wadagni, président du Conseil des ministres de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) a fait état, vendredi, d’un recul de 0,3 points de pourcentage du déficit budgétaire au sein de l’Union au cours de l’année 2018.

"Le profil des finances publiques révèle des efforts de consolidation budgétaires dans tous les Etats membres de l’Union. Le déficit budgétaire base engagements, dons compris, a ainsi reculé de 0,3 points de pourcentage en s’établissant à 4,0% du PIB en 2018", a déclaré M. Wadagni qui s’exprimait lors de la cérémonie d’ouverture de la 21e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UEMOA à Abidjan.

Côte d'Ivoire-Afrique-Secteur privé

L'édition 2020 de l'AFRICA CEO FORUM se tiendra, les 9 et 10 mars prochain, dans la capitale économique ivoirienne à Abidjan.

Prestigieux rendez-vous annuel du secteur privé africain, l'édition 2020 portera la voix des leaders économiques dans les grands débats structurants pour les économies africaines, notamment dans les domaines de l'intégration régionale, du développement des infrastructures ou encore de l'impact des révolutions technologiques, indique un communiqué des organisateurs.

"Décryptages sectoriels, sessions géographiques, études de cas présentées par de grands CEO, témoignages d’experts, ateliers stratégiques et groupes de travail : l'AFRICA CEO FORUM proposera à ses participants du monde des affaires les thématiques les plus pointues", ajoute la même source.

Côte d'Ivoire-UEMOA-monnaie

La 21ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement (CCEG) de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) qui s'est tenue, vendredi à Abidjan, a souligné l'impératif de poursuivre les réformes pour l’adoption de la nouvelle monnaie de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO), appelée Eco.

Donnant lecture au communiqué final du Sommet d’Abidjan, le président de la Commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima, s'est d'abord félicité des progrès réalisés dans la mise en œuvre de ladite monnaie.

"Conformément aux conclusions du sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO, le 29 juin dernier à Abuja, la conférence réaffirme l’approche graduelle pour la mise en œuvre de la monnaie unique privilégiant le démarrage en 2020 avec les pays qui respectent les critères de convergences tandis que les autres pourront se joindre ultérieurement", a dit le président de la Commission de l’UEMOA.

Gabon-dette-publique

L'encours de la dette publique du Gabon a augmenté de 8% à 5142 milliards FCFA, au cours des trois premiers mois de l’année 2019, par rapport au premier trimestre 2018, mais en baisse par rapport au quatrième trimestre de l’année écoulée, selon la direction générale de la Dette.

Comparativement au premier trimestre 2018, la hausse du stock de la dette publique est imputable essentiellement à l’accroissement de l’encours de la dette extérieure (+13,4%) en dépit du repli de la dette intérieure (-5,2%), explique la même source.

L’augmentation de la dette extérieure est due au renforcement des engagements dans toutes les composantes : les bailleurs multilatéraux (+40,4%), bilatéraux (+20,8%), marché financier international (+9,8%), en dépit du repli des engagements auprès des créanciers commerciaux (-30,2%).

Ghana-Dettes

Le gouvernement du Ghana veut plafonner la participation étrangère sur le marché intérieur de la dette, a affirmé le responsable de la Division de la gestion du Trésor et de la dette du ministère des finances.

Cette mesure intervient dans le cadre d'un plan visant à faire face à l’exposition de l’économie du pays aux investisseurs étrangers par le biais des avoirs en titres de créances nationaux, a-t-il précisé.

Nigeria-Entreprises

La firme nigériane Opay, spécialisée dans le développement des solutions de paiement mobile, a mobilisé près de 50 millions de dollars de financements auprès d’un consortium d’investisseurs étrangers.

Opay prévoit d’utiliser ces financements pour renforcer ses activités de paiement au Nigeria, étendre ses services de livraison de repas et de transport à la demande et conquérir de nouveaux marchés africains.

"Opay a construit avec succès une entreprise de paiement mobile de premier plan au Nigeria. Nous sommes ravis de participer à sa croissance et de contribuer à son expansion dans d’autres secteurs d’activités", a indiqué Qingsheng Zheng, partenaire de Sequoia China. 



Source : https://www.marocafrique.info/mafrique/c/0/i/35563...