Menu
              
MAP | Reproduit ici le Lundi 3 Juin 2019 à 12:30

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines




Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du lundi 03 juin :.

Sénégal-Finances

Le gouvernement du Sénégal est à la recherche de 50 milliards de FCFA (environ 85 millions de dollars) sur le marché financier de l'Union monétaire ouest africaine (UEMOA) à travers une émission simultanée d’obligations du trésor programmée pour le 6 juin 2019, a-t-on indiqué samedi auprès de l’Agence UMOA-Titres basée à Dakar.

Cette émission se fera à travers trois types d’obligations du trésor avec des maturités et taux d’intérêt différents. Les premières ont une durée de 36 mois avec une échéance fixée au 7 juin 2022 et un taux d’intérêt de 5,85%.

Sénégal-Port-Trafic

Les embarquements de marchandises au Port autonome de Dakar (PAD) durant le premier trimestre 2019 ont enregistré une hausse de 20,38% comparés à la même période de l’année 2018.

Selon l’entreprise portuaire, ces embarquements sont ressortis à 1.314.800 de tonnes contre 1.092.200 tonnes au premier trimestre 2018, soit une augmentation de 222.600 tonnes en valeur absolue.

Mali-mines

Les autorités maliennes ont accordé à Desert Gold un renouvellement de 3 ans pour son permis d'exploration aurifère Djimbala, selon des médias locaux. 

La compagnie dispose également d’une option pouvant lui permettre de prolonger la durée de validité de la licence de 2 à 4 ans supplémentaires. 

Desert Gold prévoit d’évaluer et d’analyse durant le trimestre en cours les 2 150 échantillons collectés sur la portion nord-ouest du permis.

L’objectif est de développer un certain nombre de cibles de forage sur lesquelles aucune activité n’a été menée jusqu’à ce jour.

Le permis Djimbala couvre 100 km2 et est situé dans la ceinture aurifère Yanfolila au sud du Mali. Il se trouve près de quelques mines en opération, en l’occurrence les gisements Komana Est et Ouest de Hummingbird, Kodieran de Wassoul Or ou encore Kalana d’Endeavour.

Tchad-Internet

La Banque africaine de développement (BAD) a débloqué une enveloppe de 29 millions d'euros au profit du Tchad pour le financement de la partie tchadienne du projet de la Dorsale transsaharienne à fibre optique (DTS).

L'accord de don a été signé, recemment à N'Djamena, par le représentant-résident de la BAD au Tchad, Ali Mahamat Lamine Zène, et le ministre tchadien de l'Economie et de la Planification du développement, Issa Doubragne.

"La partie tchadienne du projet de la Dorsale transsaharienne vise à favoriser l'émergence d'une économie numérique au Tchad, à travers la réduction de l'exclusion spatiale et l'écart en termes de capacités de transmission dans les régions situées à l'intérieur des deux pays", a déclaré à cette occasion M. Doubragne.

Côte d'Ivoire-transport

Le ministère des Transports dément avoir autorisé l’entreprise Heetch Côte d’Ivoire à exercer son activité de « motos taxis à la demande à Abidjan », estimant que cette entreprise « a violé la mesure d’interdiction », rapporte un communiqué de Samou Diawara, Chef de service Communication et Relations publiques au ministère.

En effet, explique M. Diawara, à travers son communiqué daté du 2 mai 2019, le ministère des Transports a souligné l’interdiction sur l’ensemble du District d’Abidjan, de l’activité de transport public de personnes par les engins à deux et trois roues, communément appelés « motos taxis ». 

«En dépit de cette interdiction, il nous a été donné de constater depuis quelques jours que la société Heetch Côte d’Ivoire a lancé une phase expérimentale de + location de motos taxis avec chauffeurs à Abidjan +, en violation du communiqué du 02 mai 2019 »,déplore-t-il. 

Côte d'Ivoire-carburants

Le coût du carburant reste inchangé pour la période du 1er au 30 juin en Côte d'Ivoire, annonce un communiqué de la direction des hydrocarbures.

De fait, le prix du litre de l'essence super sans plomb pour cette période reste à 630 FCFA comme le mois passé. Celui du gasoil stagne, également, à 615 FCFA (1 euro = 656 Fcfa).

L' augmentation ou la diminution substantielle des prix à la pompe du carburant se fait chaque mois conformément aux dispositions du mécanisme automatique des prix de ces hydrocarbures.

Burkina-BAD

Le gouvernement burkinabè a signé une ordonnance portant l'autorisation de ratification de l'accord de prêt entre le Burkina Faso et le Fonds africain de développement pour le financement à hauteur de 98% du projet d'appui à la création d'une banque d'agrobusiness (PACBA).

D'un coût global de 5,988 milliards de F CFA (environ 10 millions de dollars), ce projet est financé à 98% par un prêt contracté auprès de la Banque africaine de développement (BAD) et à 2% sur ressources propres de l'Etat burkinabè.

Le projet d'appui à la création d'une banque d'agrobusiness comporte deux composantes: un appui à l'amélioration de l'accès au financement agricole et un soutien à la sécurisation de l'écosystème agricole. +++++

Ghana-Cacao

Le cours du cacao a atteint cette semaine 2 467 dollars la tonne, soit son plus haut niveau depuis plus de dix mois. La fève est soutenue par la révision à la baisse de la production 2018/2019 au Ghana liée à la progression du « swollen shoot », un virus fatal pour les cacaoyers. 

Cette baisse de la production du deuxième exportateur mondial derrière la Côte d'Ivoire, combinée à la forte reprise de la consommation de fèves, pourrait entrainer un léger déficit du marché mondial.

Nigeria-banques

La banque centrale du Nigéria (CBN) a invité les banques commerciales et autres institutions financières éligibles, à soutenir davantage le secteur privé surtout celui qui est productif.

"Le Comité des politiques monétaires a invité la direction de la CBN à mettre en place de manière urgente des modalités visant à promouvoir les prêts à la consommation et aux prêts hypothécaires dans l'économie nigériane, notant que cela aurait un impact considérable et positif sur le flux de crédits et entraînerait finalement une croissance de la production.