Menu
              
MAP | Reproduit ici le Samedi 1 Juin 2019 à 11:22

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines




Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 1er juin: Burundi-Economie 

Le ministre burundais des Finances, Domicien Ndihokubwayo, a annoncé que le gouvernement de son pays prévoit d'augmenter ses dépenses budgétaires de 8% durant l'exercice 2019/20 (juillet-juin), à 824,84 millions de dollars US.

"L’augmentation des dépenses budgétaires s’assigne pour objectif d’améliorer la performance des secteurs de la santé et de l'agriculture", a-t-il expliqué, cité par des médias locaux.

Lors d’une conférence de presse, le ministre a fait savoir que 88% du budget serait financé par des recettes internes, sans donner plus de précision sur la manière dont le reliquat serait collecté.

Abordant la croissance économique du pays, le ministre burundais a indiqué que le gouvernement table sur une croissance de 4,2% au cours de l'exercice 2019/2020.

Gabon-dépenses publiques

Sur une prévision annuelle de 1 014,3 milliards FCFA, les charges de trésorerie et de financement de l'État gabonais affichent un niveau de réalisation de 244,1 milliards FCFA au premier trimestre 2019, soit un taux d’exécution de 24 %, selon le ministère du budget.

Ces dépenses se répartissent comme suit : 101,5 milliards FCFA d’amortissements extérieurs, 17,7 milliards FCFA d’amortissements intérieurs, 107,2 milliards FCFA d’autres amortissements, notamment les instances trésor et les arriérés TVA et enfin 17,7 milliards FCFA des prêts et avances.

Dans le même temps, les ressources de trésorerie et de financement ont été mobilisées pour 99,9 milliards FCFA sur une prévision annuelle de 920 milliards FCFA, soit un taux d’exécution de près de 11 %.

Ghana-exportation

Les autorités ghanéennes ont annoncé cette semaine l'interdiction à compter du 1er juin prochain, de l'exportation du poivron, de l'aubergine locale, de l'éponge végétale et tous les légumes à feuilles sur le marché international. 

Dans une déclaration rendue publique cette semaine, la directrice de la Direction de la protection des végétaux et des services de réglementation, Felicia Ansah-Amprofi a confié que cette décision est prise pour une durée indéterminée, évoquant un niveau élevé d'interceptions locales de ces produits aux points de sortie du pays et un taux alarmant de notifications externes. 

Nigeria-Pétrole

La société nigériane de services pétroliers, Oilserv vient d'annoncer que le gazoduc OB3 sera achevé et entrera en service au mois de septembre 2019. 

OB3 encore, appelé gazoduc est-ouest, est l’un des sept grands projets prioritaires d'infrastructures du Nigeria. Avec une capacité de 2 milliards de pieds cubes par jour, il permettra d’acheminer le gaz des nouveaux projets vers les centrales thermiques du sud du pays, pour une plus importante production d’électricité.

Côte d'Ivoire-entreprises publiques

Le Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre chargé du budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo a exprimé vendredi sa satisfaction à la direction du Portefeuille de l’Etat suite à la mise en œuvre de logiciels sur le suivi de la vie des entreprises publiques.

A l’issue d’une visite inopinée à la direction du Portefeuille de l’Etat, M. Sanogo s’est dit émerveillé de ces logiciels qui permettent le suivi infra-annuel, d’anticipation des risques budgétaires des entreprises publiques…

«On s’assure que les ressources levées sont en adéquation avec les objectifs assignées, pour éviter tout risque de surendettement. Si un problème survient combien les entreprises perdent. Tout ce processus permet de voir la vie de l’entreprise. Quand il y a des difficultés, l’Etat est obligé d’intervenir, ce que nous ne souhaitons pas», a clarifié le ministre.

Il a précisé qu’à la date du 30 avril 2019, la situation des entreprises publiques continuent de s’améliorer.

Côte d'Ivoire-Agro-industrie

Dans le cadre du Partenariat public-privé (PPP), le Gouvernement ivoirien, à travers le ministère des Ressources animales et halieutiques, cherche des financements pour la réalisation du complexe agro-industriel laitier sur la station d’élevage de Toumodi en vue d’accroître la production laitière dans le pays.

Pour la concrétisation de ce chantier appelé Projet de gestion intégrée des ranches et stations (Progirs), une table ronde a réuni, mercredi, à Abidjan, tous les différents acteurs de la chaîne.

Après l’explication détaillée du projet aux investisseurs, Dr Méité Zoumana, directeur de cabinet et représentant le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani et Dr Konan Banny Jean- Pierre, coordonnateur du projet Progis ont exprimé leur optimiste pour la réalisation de ce vaste chantier.

«A entendre les manifestations d’intérêts, je note que ce projet sera réalisé et contribuera à rendre performante notre industrie animale et particulièrement notre industrie nationale laitière, conformément à la vision du chef de l’Etat », a relevé Dr Méité.

Kenya-économie

La situation financière du groupe de la Banque Nationale du Kenya au premier trimestre de 2019 s'est améliorée pour atteindre un bénéfice net de 106,3 millions de shillings (1,06 million de dollars) par rapport à une perte de 278,5 millions de shillings pour la même période de l’année dernière.

La banque sur le point d'être entièrement acquise par le groupe de la banque commerciale du Kenya a attribué l'amélioration de la croissance des dépôts de la clientèle et du total des intérêts créditeurs.

Selon les états financiers de la banque, les dépôts de la clientèle pour le trimestre terminé le mois de mars ont légèrement augmenté, passant de 86,8 milliards à 89,1 milliards de shillings, tandis que les intérêts totaux des intérêts ont progressé à 2,3 milliards de shillings, contre 1 milliard de shillings l'année dernière.

Les intérêts sur prêts et sur les titres d’État se sont améliorés, passant respectivement de 1,2 milliard et 1,1 milliard et 9545,1 millions de shillings à 1,16 milliard de shillings.

Le fonds des actionnaires a également légèrement augmenté, passant de 6,9 milliards à 7,2 milliards de shillings shillings au trimestre correspondant de l’an dernier.