Menu
           

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 22/02/2018


Jeudi 22 Février 2018 Par MAP




Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du jeudi 22 février : 

Sénégal-Commerce-Justice

Le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall va procéder, vendredi, à l'installation du Tribunal de commerce de Dakar, annonce un communiqué.

"Cette installation est l’aboutissement d’une initiative qui répond à une préoccupation centrale liée aux enjeux du classement du +Doing business", note le communiqué, soulignant que cette instance va "permettre d’accroître l’efficacité du règlement contentieux économique et financier, grâce à la mise en place d’un environnement juridique et judiciaire sûr et efficace".

Sénégal-Artisanat-Financement

L’Agence sénégalaise pour la promotion et le développement de l’artisanat (APDA) annonce la création, en son sein, d’un Fonds de garantie des projets artisanaux (FGPA).

Le Fonds ouvert à tout artisan détenteur d’un projet dont le financement n’excède pas une enveloppe de 3 millions de francs CFA, est une initiative visant un meilleur accès au crédit des acteurs du secteur, explique un communiqué de l’APDA, notant que "Le FGPA assurera un taux de couverture d’une assiette de garantie de 75 % du montant en principal de l’opération pour une durée du prêt de 3 ans maximum".

Sénégal-Economie

La production des industries du papier et du carton au Sénégal a enregistré une progression de 12,9% en décembre 2017 comparée au mois précédent, selon une note de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).

L’ANSD justifie cette embellie par l’effet de la bonne tenue de l’activité de fabrication de sacs en papier sur la période sous revue.

Burkina-transport aérien

Le ministre des Transports, de la Mobilité urbaine et de la Sécurité routière, Vincent Dabilgou, s’est entretenu à Ouagadougou avec les responsables d’Air Burkina sur la réforme nécessaire devant assurer sa compétitivité sur le marché unique du transport aérien africain. Air Burkina ambitionne, avec le soutien de l’Etat, se remettre des difficultés dues au retrait du groupe Aga Khan et se restructurer. Selon le ministre, la compagnie nationale doit faire face à un marché très ouvert qui va l’amener à une "concurrence difficile", affirmant que "très prochainement", elle va être dotée d’un plan stratégique basé sur une nouvelle vision.




View my Flipboard Magazine.