Menu
eMouaten : Bulletin de veille | Afrique du Sud: le Maroc présent en force au Forum économique mondial Le Maroc va participer a… https://t.co/bSpmDneGkj

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Newsletter
Rss




              
MAP | Reproduit ici le Vendredi 8 Février 2019 à 11:29

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 08/02/2019




Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du vendredi 08 février : 

Bénin-Economie-Hydrocarbures

Le Bénin a donné son accord pour adhérer au Programme régional de facilitation de l'approvisionnement en produits pétroliers dans l’espace CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest), indique jeudi un communiqué du Conseil des ministres.

« De par sa position géographique et les conditions de sécurité qu’il offre, le Bénin peut devenir un hub régional sur le plan de l’approvisionnement et de la distribution de produits pétroliers », souligne à ce propos le communiqué, soulignant que pour ce faire, le gouvernement béninois compte procéder à des investissements, notamment dans le cadre d’un partenariat public-privé, aux fins d’agrandir ses capacités de stockage actuelles et de développer des moyens de transport.

Côte d'Ivoire-agriculture Les Pays-Bas et la Côte d’Ivoire signé, jeudi à Abidjan, une déclaration d'intention définissant le soutien au «Programme d'accélération des agriculteurs Speed» par l'initiative néerlandaise « Orange Corners ».

Cette déclaration a été paraphée par Mme Carola Schouten, Vice-première ministre néerlandaise, ministre de l'agriculture, de la nature et de la sécurité alimentaire, et le ministre ivoirien de l’agriculture et du développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly. « C’est une déclaration d’intention qui vise à fixer notre intention de renforcer notre coopération dans le secteur agricole », a déclaré Mamadou Sangafowa Coulibaly, se félicitant des bonnes relations entre la Côte d’Ivoire et les Pays-Bas.

Côte d'Ivoire-médias

Voodoo Group, structure spécialisée en communication et en publicité, a racheté "la totalité des parts de Vibe Radio Côte d'Ivoire et Sénégal", selon son directeur général l’Ivoirien Fabrice Sawegnon, dans un post sur les réseaux sociaux. "Heureux de vous annoncer le rachat de la totalité des parts de Vibe Radio Côte d'Ivoire et Sénégal au Groupe Lagardère ce jeudi 31 janvier 2019 à Paris", a écrit le directeur général de Voodoo Group, sur les réseaux sociaux. 

Cette acquisition qui vient "renforcer l’offre média de Voodoo Group, dira-t-il, s’inscrit en droite ligne de la stratégie de développement du groupe qui envisage de devenir le 1er groupe de communication et des médias en Afrique noire francophone". 

Rwanda-E-commerce

La firme américaine de capital-risque VestedWorld a réalisé un nouvel investissement au sein de Kasha, une plateforme rwandaise qui commercialise en ligne des produits de santé et de soins personnels destinés aux femmes.

La startup lancée en juillet 2016 deviendra la septième entreprise du portefeuille de VestedWorld. Après le Kenya, l'Ouganda, le Nigéria et le Ghana, le fonds basé à Chicago est désormais présent sur le marché rwandais.

En fin 2018, Kasha avait reçu un investissement de 150.000 dollars de la part d’Optimizer Foundation, un investisseur suédois opérant dans les domaines de l’éducation et la santé.

En ce qui concerne le marché du commerce électronique au Rwanda, il faut relever l’arrivée en 2018 d’un nouvel acteur dans ce secteur d’activité. Il s’agit d’Alibaba Group, le géant chinois spécialisé dans le commerce électronique.

Djibouti-UE-Financement

Djibouti et l'Union européenne ont signé quatre conventions de financement d’une valeur de 25 millions d’euros destinées à l’autonomisation de la femme et à la protection des droits des femmes et de filles.

Les projets objets de ces conventions signées mercredi par le ministre de l’Economie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh, et l’Ambassadeur de l’Union européenne à Djibouti, Adam Kulach, vont permettre aux femmes et filles de bénéficier des services de prévention et de protection holistique de qualité, axés en particulier dans la lutte contre les pratiques néfastes comme l’excision et les Mutilations Génitales Féminines (MGF), selon l’agence djiboutienne ADI. 

Les conventions portent également sur le financement à hauteur de 12 millions d’euros de l’appui à la décentralisation, du renforcement du système local de gouvernance, et de la promotion du développement local inclusif, ajoute ADI.

Mali-mines

La compagnie canadienne Iamgold a publié mercredi, une mise à jour de l'estimation des ressources minérales de son projet aurifère Diakha-Siribaya, au Mali. Selon la nouvelle évaluation, le projet hébergerait 18 millions de tonnes de ressources indiquées titrant 1,28 g/t d’or (soit 744 000 onces) et 23,2 millions de tonnes de ressources inférées titrant 1,58 g/t d’or (soit 1,2 million d’onces).

«Notre programme de forage de délimitation réalisé au cours des deux dernières années, a non seulement entraîné une augmentation significative des ressources en onces, mais aussi une conversion substantielle des ressources inférées en catégorie indiquée.», a déclaré le premier vice-président en charge de l’exploration, Craig MacDougall.

Ghana-TIC

La société américaine Facebook, en partenariat avec l'opérateur de téléphonie mobile Vodafone, a procédé au lancement du programme Express Wi-fi au Ghana. Il s’agit d’un réseau de bornes d’accès Internet haut débit sans fil, déployé pour permettre aux populations des zones non couvertes par le réseau de fibre optique, l’accès à Internet de qualité. 

Le lancement d’Express Wifi par Facebook au Ghana intervient près d’un an après le lancement du même service au Kenya, au Nigeria et en Tanzanie.

Dans le cadre de cette initiative, Vodafone Ghana a déjà déployé des bornes Wi-fi dans des endroits précis d’Accra, la capitale notamment Nima, James Town, Maamobi, Pig Farm, Abossey Okai.

Ghana-Commerce

L'Autorité des zones franches du Ghana (GFZA) a annoncé, lors d'un atelier organisé récemment à Accra, son intention de créer des zones économiques spéciales dans toutes les régions du pays. 

Selon l'Autorité, l'idée de créer ces zones consiste à localiser des usines sélectionnées pour la transformation et la fabrication de produits à proximité de la source des matières premières. 

Tags : économie