Menu
           

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines du 06/02/2018


Mardi 6 Février 2018 Par MAP




Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du mardi 6 février : 

Sénégal-Economie-Commerce

Le déficit commercial du Sénégal s'est dégradé de 19,5 milliards de francs CFA au mois de décembre 2017, révèle la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

L’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) s’est confortée de 18,8%, en rythme mensuel, au mois de décembre 2017, indique-t-on dans le Point mensuel de conjoncture publié par la DPEE.

Sénégal-Economie

L’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) s’est confortée de 18,8%, en rythme mensuel, au mois de décembre 2017, selon la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). 

Dans son Point mensuel de conjoncture publié lundi, la DPEE souligne que cette situation résulte d’une '’bonne évolution d’ensemble des secteurs tertiaire (+14,9%), secondaire (+13,6%) et primaire (+7,3%)’’.

Kenya-Ouganda-Logistique

Le géant kényan de la logistique "Express Shipping and Logistics Company" (ESL) a annoncé, récemment, l'ouverture de bureaux à Kampala, pour exploiter les opportunités qui s’offrent à cette branche d’activité dans l’industrie pétrolière et gazière en Ouganda.

Citée par des médias locaux, la compagnie a expliqué que son entrée en Ouganda était l'un de ses objectifs stratégiques pour se rapprocher de la clientèle et augmenter son empreinte dans la région des Grands Lacs, surtout que ce pays est-africain envisage de lancer sa production de pétrole en 2020. 

Burundi-Infrastructures

Le Burundi est le pays "le mieux doté d’infrastructures routières" parmi les Etats membres de la Communauté d’Afrique de l’Est (CEA), a déclaré le directeur général de l'Office Burundais des Routes, Vincent Nibayubahe, cité par des médias.

Le Burundi dispose d'un réseau routier de près de 12.000 kilomètres, dont 22 routes nationales (1.952 km au total) et 91 routes provinciales (2.504 km), a noté le responsable.

Côte d'Ivoire-agriculture

Le ministre ivoirien de l’agriculture et de développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly a estimé, vendredi dernier à Abidjan, que l’harmonisation des prix des matières première entre la Côte d’Ivoire et le Ghana pourrait être la solution à la fuite de part et d’autre des produits entre les frontières. 

Le ministre s’exprimait devant les structures sous tutelles de son ministère ainsi que des partenaires au développement. "Dans l’accord de partenariat stratégique que les deux chefs d’Etat (ivoirien et ghanéen) ont signé au Ghana, le cacao occupe une place stratégique mais aussi l’anacarde. Nous avons convenu d’harmoniser nos politiques de commercialisation de manière à freiner le flux dans un sens comme dans l’autre", a insisté Mamadou Sangafowa Coulibaly.

Côte d'Ivoire-trésor

Le Trésor public a mobilisé, sur le marché des capitaux, 1348,8 milliards de francs CFA sur un objectif budgétaire de 1296,8 milliards de francs CFA, soit une plus-value de 51,9 milliards de francs CFA.
Les actions du Trésor public ont permis de mobiliser sur le marché sous régional environ 851,3 milliards de francs CFA et sur le marché international 445,5 milliards de francs CFA. La dette fournisseur a été réglée pour plus de 911 milliards de francs CFA au profit de près de 8.914 fournisseurs et prestataires sur l’ensemble du territoire national, indique l’institution, qui tient depuis ce jeudi, son séminaire bilan à Yamoussoukro.

Côte d'Ivoire-tourisme

Le ministre du Tourisme, Siandou Fofana a invité lundi, ses collaborateurs à redoubler d'efforts pour la mobilisation devant financer le développement du tourisme, qui s’établit à 3.000 milliards de francs CFA en 2018, lors d’une cérémonie de présentation de vœux.

"En 2018, il nous faudra redoubler d’efforts pour relever non seulement le défi de la mobilisation des ressources devant financer le développement du tourisme, qui s’établit à 3.000 milliards, mais également et surtout le besoin de répondre aux attentes de nos populations en améliorant la croissance du PIB, la création d’emplois qualifiés et non qualifiés", a indiqué M. Fofana.

Le ministre a précisé que ces défis ne sont pas insurmontables vu les acquis des réformes opérées ou à opérer dans tous les différents services.

Gabon-Cameroun-Afriquecentrale-bourse

L'avènement d’une Bourse unique des valeurs mobilières en Afrique centrale interviendra en juin 2019, avec comme siège la métropole économique camerounaise, Douala, indique la presse.

A cet effet, le Comité de pilotage du Programme des réformes économiques et financières de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Pref-CEMAC), a tenu vendredi sa 4è réunion dans la capitale économique camerounaise.

Emanant d’une mesure prise en fin octobre 2017 à N’Djamena (Tchad) par les chefs d’Etat de la sous-région, cette mesure viendra ainsi consacrer la fusion de la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BMVAC), dont le siège est à Libreville et de la Douala Stock Exchange (DSX).

Gabon-Télécoms

Une délégation du groupe de télécommunications britannique Lycatel qui opère sous la marque Lycamobile, a séjourné récemment au Gabon où elle a rencontré les autorités en vue de finaliser la reprise des actifs de la société Azur Gabon en pleine crise depuis plusieurs mois déjà.

Les dirigeants de l’opérateur britannique ont discuté avec le ministre de l’Economie numérique, Alain-Claude Bilie-By-Nze en vue de lui présenter leurs ambitions quant à la reprise de la compagnie Azur Gabon, croit savoir la presse locale.

Cameroun-électricité

La Société générale (SG) a octroyé un prêt de 16,7 milliards de francs CFA au Cameroun pour le financement du Projet de renforcement et de stabilisation des réseaux de transport d’électricité de la ville de Douala, rapporte l’Agence de presse africaine (APA).

Le projet vise à améliorer l’offre en matière d’électricité de la capitale économique, aussi bien dans le centre urbain que dans les zones périphériques.

Burkina-poisson-importation

Le gouvernement burkinabé a annoncé "l'interdiction provisoire" du poisson tilapia, infecté par un virus, en provenance de Colombie, d’Équateur, d’Égypte, d'Israël et de Thaïlande.

Selon un arrêté interministériel, le marché national n'est pas visé et la consommation des produits présents, officiellement, "n'est pas interdite".

En outre, les autorités rappellent que les titres d'importation des autres produits halieutiques et de leurs dérivés ne peuvent être que sur une autorisation de l'Autorité vétérinaire nationale.

Niger-BOAD

La BOAD (banque ouest-africaine de développement) a réalisé en 2017 un volume d’activités de 565 milliards de F CFA pour 61 opérations et mobilisé des ressources qui s’élèvent à environ 700 milliards de F CFA pour la sous-région.

Elle finance, en outre, 12 projets au Niger, a indiqué son président à Niamey, estimant que pour la plupart, ils s’exécutent "très bien".

En termes de perspective, le patron de la BOAD a fait état d’un certain nombre de projets, dont 5 relatifs à la réhabilitation des routes et 3 à la sécurité alimentaire, outre un appui important au secteur privé. 




View my Flipboard Magazine.