Menu
              
| Reproduit ici le Mercredi 11 Septembre 2019 à 11:39

Bulletin économique du Maghreb




Tunis, 11/09/2019 -(MAP)- L'organisation internationale du Travail (OIT) et la Caisse tunisienne des Dépôts et Consignations (CDC) ont convenu d'unifier leurs efforts dans le cadre du projet initiative pilote pour un développement local intégré (PDLI), ciblant quatre gouvernorats prioritaires à savoir Jendouba, Kasserine, Gafsa et Tataouine.

En vertu d'un mémorandum d'accord, signé lundi à Tunis, les deux parties ont décidé d'œuvrer ensemble pour promouvoir le développement dans ces régions et soutenir les projets locaux, qui portent, notamment, sur l'infrastructure de base, la valorisation des produits locaux, la réhabilitation des métiers de la forêt dans le cadre du développement durable intégré et la promotion de l'économie sociale et solidaire à haute valeur sociétale génératrice d'emplois.

L’accord a été signé par Boutheina Ben Yaghlane, directrice de la CDC et Cynthia Samuel-Olonjuwon, directrice régionale de l'OIT, à l’occasion de la tenue à Tunis du 18ème séminaire régional des praticiens de la haute intensité de main-d’œuvre (HIMO), organisé par le ministère tunisien du Développement, de l'investissement et de la coopération internationale en partenariat avec l’OIT.

***

- Les avoirs nets en devises en Tunisie ont atteint, lundi dernier, pour la première fois depuis plus de deux ans, près de 17,769 milliards de dinars (5,61 milliards d'euros) qui correspond à 100 jours d’importation, selon la Banque Centrale de Tunisie (BCT).

A la même date de l’année dernière, les avoirs en devises étaient un peu moins de 11,009 MMD (3,47 milliards d'euros), soit l’équivalent de 70 jours d’importation. En février 2017, les avoirs en devises avaient atteint au maximum l'équivalent de 116 jours d’importation.

Lundi, les réserves en devise de la Tunisie ont atteint 3 chiffres, dépassant, ainsi, le "seuil de sécurité minimum conseillé" établi à 90 jours d’importation.

Ainsi, les recettes touristiques cumulées ont atteint, selon les données de 8 septembre 2019, plus de 1,24 milliard d'euros contre 404 millions d'euros au cours de la même période 2018 et les revenus du travail cumulés s’élèvent à plus d'un milliard d'euros (3,281 MMD), renforçant ainsi les réserves en devises.

D’après un document sur l’évolution des réserves en devises publié, en 2017, par la BCT, le niveau des avoirs en devises de la Tunisie est resté jusqu’en 2003 globalement en deçà de la barre des 3 mois d’importations. Ce ratio a sensiblement progressé, à partir de 2004, pour atteindre plus de 186 jours d’importations en 2009, grâce notamment, à l’afflux massif des investissements directs étrangers dans le cadre d’opérations de privatisation, notamment la cession de 35% du capital de la société Tunisie Télécom en 2006 pour une enveloppe de 2,25 milliards de dollars.

Toutefois, à partir de 2010, ce ratio s'est inscrit en baisse pour revenir vers les 90 jours au troisième trimestre 2012.

Selon la BCT, le maintien des avoirs en devises à des niveaux adéquats nécessite la maîtrise du rythme d’accroissement du déficit commercial et surtout le rétablissement de l’activité des secteurs pourvoyeurs de devises (phosphates, hydrocarbures) et l’éradication de toute activité économique parallèle, laquelle est de nature à aspirer d’une manière incontrôlable les ressources aussi bien en devises qu'en dinar.

****

-. Le Groupement interprofessionnel tunisien des produits de la pêche (GIPP) a obtenu le certificat d’accréditation du système de management de la qualité selon la norme ISO 9001 :2015 par le bureau d’accréditation TUV, a indiqué le ministère tunisien de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche.

Le ministère a précisé dans un communiqué que le GIPP avait mis en place une politique de qualité basée sur la satisfaction des besoins réels des clients, le renforcement du partenariat avec toutes les parties concernées, l’amélioration du rendement et de l’efficacité de différents services ainsi que le développement des compétences des fonctionnaires et la fourniture d’un climat de travail favorable et incitatif.

Le GIPP œuvre à mettre en valeur les produits de la pêche et conquérir les nouveaux marchés, à travers une approche participative basée sur les systèmes et les chaines de valeur.

****

Nouakchott -. La Banque centrale de Mauritanie (BCM) et le Trésor mauritanien ont lancé conjointement, mardi, un appel d’offres pour la cession de bons de trésor d’un montant global de 660 millions d’ouguiya MRU, soit 10,4 milliards de FCFA.

Dans un communiqué, la Banque centrale précise que ce montant est divisé en trois tranches selon les échéances.

Il s’agit de 460 millions d’ouguiya MRU pour une échéance de 13 semaines, 100 millions pour 26 semaines et 100 autres millions pour 52 semaines.

La date limite de règlement pour cette mise en adjudication a été fixée au 12 septembre courant.



Source : https://www.marocafrique.net/mapresse/c/0/i/372012...

Tags : afrique