eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Rss
Video



              
MAP | Reproduit ici le Lundi 17 Juin 2019 à 10:12

Bulletin économique du Maghreb




Tunis - La 7ème édition de «Tunis Forum», se tiendra le 26 juin courant à la maison de l'entreprise sur le thème "La Tunisie et les pays voisins : stabilité et convergence".

Cette septième édition, initiée par l'Institut Arabe des Chefs d'Entreprises (IACE), abordera les risques de l'instabilité de la situation actuelle des pays voisins sur l’économie de la région.

Selon la Banque Mondiale, l’économie tunisienne a souffert de la dernière crise en Libye qui aurait provoqué une baisse de 1 point de la croissance du pays sur la période 2011-2015. 

Plusieurs études ont montré que l’instabilité des pays voisins pourrait altérer la performance économique d’un pays, notamment sa structure des dépenses et ses investissements publics, ce qui entraîne une baisse des taux de croissance et la distorsion du développement économique, explique l'IACE dans une note conceptuelle publiée sur son site.

Cette 7e édition s'articulera autour de trois panels : Le premier fera le point sur le climat politique dans la région et ses impacts sur la Tunisie et d'identifier ainsi les risques sécuritaires et politiques à gérer. Le deuxième panel mettra l’accent sur les risques d’ordre économiques, alors que le troisième se focalisera sur les mécanismes de convergence économique à mettre en place avec les pays de la région pour une meilleure intégration régionale.

-. L'attaché de coopération pour la Délégation de l'Union européenne (UE) en Tunisie, Vladimir Rojanski vient d’annoncer le lancement, en septembre prochain, d'un projet visant à renforcer l'appui au secteur de l'artisanat en Tunisie, moyennant une enveloppe de 9 millions d'euros (près de 29 millions de dinars).

Ce projet, financé conjointement par l'UE (8,5 millions d'euros) et la coopération italienne (500 mille euros), vise à créer des hubs de design similaires à celui de Nabeul et à sauver les métiers de l'artisanat en voie de disparition, a expliqué M. Rojanski lors d'une table sur le thème "Artisanat et territoires: Réflexions et partages d'expériences".

Il a à cet égard souligné que ce projet, qui sera lancé par l'UE et l'Office National de l'artisanat Tunisien (ONAT) en partenariat avec l'Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel (ONUDI) et la Fondation Rambourg, a pour objectif d'assurer des sources de revenus pour les artisanes dans les régions intérieures du pays et d'accompagner les jeunes entrepreneurs dans la création de projets dans le secteur de l'artisanat et du design.

D'une durée de 5 ans, ce projet entend aussi promouvoir l'exportation des produits artisanaux, a souligné le responsable européen, regrettant la faible contribution du secteur aux exportations nationales (moins de 2%).

Nouakchott -. La commission nationale de l’Initiative sur la transparence dans les industries extractives (ITIE) a organisé, la semaine dernière à Zoueirate, un atelier pour présenter et rendre public les rapports de la commission pour les années 2015–2016.

Cet atelier vise à éclairer l’opinion publique sur le niveau et les efforts déployés par la Mauritanie pour tirer profit de ses ressources minières, d’une part, et limiter les effets négatifs sur l’environnement consécutif à leur exploitation, d'autre part, a expliqué le Wali de Tiris Zemmour, M. Isselmou Ould Sidi.

Dans un mot de circonstance, il a indiqué que ces deux rapports donnent une idée sur les efforts consentis par la Mauritanie pour se conformer aux normes de la transparence internationale dans les industries extractives et sur la bonne gouvernance que les pouvoirs publics suivent ces dix dernières années.

Pour sa part, le président de la commission de l’ITIE, Mohamed Lemine Ahmed, a expliqué que l’objectif de ce rapport est de rechercher l’impact environnemental de l’action des sociétés minières et leur contribution au budget de l’Etat et à l’amélioration des conditions sociales des citoyens.