Menu
              
MAP | Reproduit ici le Mercredi 12 Juin 2019 à 11:50

Bulletin économique du Maghreb




Tunis - La Tunisie participera à l'exposition universelle «Dubaï Expo 2020», organisée aux Émirats arabes unis du 20 octobre 2020 au 10 avril 2021 sur le thème «Connecter les esprits, créer l'avenir».

Le commissariat général de Tunisie a indiqué, mardi, avoir formé une Commission de réflexion regroupant des représentants de la société civile pour étudier et suivre le contenu et les volets de la participation tunisienne à ce rendez-vous.

Dubaï Expo 2020, qui accueillera des représentants de plus de 250 pays ainsi que des organisations internationales, se veut un forum de dialogue qui misera sur les moyens de jeter les bases de la communication entre les peuples, afin de garantir un avenir meilleur à tous les êtres humains.

La manifestation portera sur plusieurs thèmes dont l'éducation, l'emploi, la gouvernance, les nouvelles industries, la communication numérique, les changements climatiques…

La même source relève que la présence tunisienne à ce genre de rencontres internationales permettra à la Tunisie de renforcer sa présence économique, culturelle et touristique à l'étranger et de promouvoir son image en tant que destination économique et touristique offrant de nombreux privilèges.

-. Le projet Jobs, Opportunities & Business Success a permis de fournir à 180 entreprises tunisiennes privées, un appui technique afin de développer leurs opportunités d'affaires, d'accroître leurs ventes et créer ainsi de l'emploi, a indiqué mardi Walid Alouini, directeur chargé du volet entreprises au sein de ce projet.

Le projet financé par l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) à hauteur de 60 millions de dollars (177 millions de dinars), a démarré en 2018 avec pour objectif de créer plus de 7 mille emplois, a assuré M. Alouini lors d'une journée de présentation de ce projet organisée à Tunis.

Il a également pour ambition d'aider les entreprises à améliorer leur compétitivité et à faciliter leur accès au financement des banques, aux fonds d'investissements et aux institutions de microfinance.

Jobs qui ouvre six régions de la République à savoir Tunis, Sousse, Sfax, Gabès, Béja et Gafsa et qui s'étale sur une période de 5 ans, a pour objectif de promouvoir également l'accès des entreprises au marché international et d'augmenter leur capacité d'exportation.

Le responsable tunisien a ajouté que le projet se propose d'aider les institutions de formation à offrir aux demandeurs d'emploi des programmes de développement de leur employabilité.

Il s'agit aussi d'assister les établissements d'enseignement supérieur et les centres de formation professionnelle à mettre au point de nouveaux programmes, afin de mettre en adéquation la formation avec les besoins du marché, précise-t-on.

Nouakchott -. Le renforcement de la coopération entre les organisations patronales mauritaniennes et japonaises a été au centre d'une rencontre à Nouakchott entre le président de l’Union nationale du Patronat mauritanien (UNPM), M. Mohamed Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed et l’ambassadeur du Japon en Mauritanie, M. Norio Ehara.

Lors de cette rencontre, le président de l’UNPM a présenté un exposé sur le secteur privé en Mauritanie, les grandes opportunités d’investissement qu’offre le pays et l’amélioration du climat des affaires, appelant les hommes d’affaires japonais à investir en Mauritanie.

A son tour, l’ambassadeur du Japon a salué le rôle du secteur privé dans le renforcement, l’élargissement et la diversification des domaines de coopération bilatérale.

Le diplomate a, à cette occasion, adressé une invitation aux hommes d’affaires mauritaniens à participer à la 7ème Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD), prévue en août prochain.

A ce sujet, le président de l’UNPM a confirmé la participation active de son organisation à cette importante conférence, renouvelant la volonté des hommes d’affaires mauritaniens à renforcer les relations avec les hommes d’affaires japonais au service de la promotion de l’investissement et de l’amélioration du niveau des échanges commerciaux.