Menu
eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Facebook
Video
Radio eM
Newsletter
Rss


              
MAP | Reproduit ici le Mardi 14 Mai 2019 à 12:07

Bulletin économique du Maghreb




Tunis - L'année 2019 sera une année morose pour les banques de la place à cause de la rareté des liquidités, a estimé lundi le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), Marouane Abbassi.

S'exprimant lors d’une séance d’audition à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), Abbassi a précisé que durant les prochaines années, les banques de la place s’orienteront vers la cohabitation pour créer des institutions bancaires capables de contrecarrer la concurrence.

Par ailleurs, il a fait savoir que la BCT va infliger des amendes à un nombre de banques de la place qui n’ont pas respecté le système bancaire qui les oblige à fournir les données demandées par la BCT, outre des dépassements liés à l’octroie des crédits.

Abbassi a, dans le même ordre d’idées, souligné que le projet de loi relatif aux garanties mobilières permettra de réduire les risques auxquels s’exposent les banques lors de l’octroi des crédits, ce qui est de nature à réduire le recours des entreprises particulièrement de petite et de moyenne taille au financement parallèle.

Ladite loi stipule la création d’un registre électronique pour les garanties mobilières où tous les biens mobiliers seront enregistrés par les entreprises sous forme de garanties.

Le gouverneur de la BCT a estimé que le projet de loi comprend des concepts ambigus, proposant d’inscrire ce registre dans le registre national des entreprises, opérationnel depuis le début de cette année.

-. La Tunisie et les Etats unis ont signé, lundi à Tunis, une convention visant à améliorer la conformité fiscale internationale et la coopération mutuelle dans le domaine de la fiscalité.

Paraphée par le ministre tunisien des Finances, Ridha Chalghoum et l'Ambassadeur américain à Tunis, Donald Blome, la convention stipule notamment l'obtention par les deux gouvernements des informations relatives aux comptes devant être communiqués et leur échange mutuel ainsi que la formule d'application de la loi de conformité "fiscale Foreign Account Tax Compliance Act/FATCA", réglementant le principe de réciprocité dans l'échange d'informations et la garantie de leur transparence. 

M. Chalghoum a expliqué que cette convention assurera l'échange d'informations à caractère fiscal et financier comme elle permettra aux opérateurs économiques des deux pays de renforcer la transparence fiscale et de lutter contre l'évasion fiscale. 

Et de préciser que cet accord s'inscrit dans le cadre de la consolidation de la transparence internationale dans le domaine de la lutte contre l'évasion fiscale et le transfert d'argent.

-. L’Agence tunisienne de promotion de l'industrie et de l'innovation (APII) organise une mission d’hommes d’affaires tunisiens pour des rencontres d’affaires B2B à l’occasion du salon "CHINA HOME LIFE 2019", qui aura lieu du 23 au 25 mai courant à Istanbul.

Les secteurs concernés sont les textiles ménagers, le tissu, le tissu d’ameublement, l'habillement et les accessoires, les meubles, les appareils électroniques domestiques, les matériaux de construction, l'éclairage, les articles ménagers et les cadeaux, l'électroménager, les équipements de cuisine et de salle de bain, les Machines et machines-outils, Matériel et outils, indique l'agence APII.

"HOME LIFE 2019" est le plus grand réseau mondial d'expositions des fournisseurs des produits et des équipements chinois.

Nouakchott -. Quelque 4.000 touristes étrangers ont visité la Mauritanie en 2018-2019 à bord de vols charters contre 1500 touristes l'année précédente, soit une progression de 166%, a indiqué la ministre mauritanienne du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme, Khadijetou M’Bareck Fall.

Commentant la saison touristique 2018-2019, Mme Fall a précisé que ce résultat est le fruit d’une étroite collaboration entre les opérateurs, les guides touristiques et les différents partenaires.

Ces performances ont été rendues possibles grâce à l’importante stratégie nationale sécuritaire, dont les bienfaits sont reconnus aujourd’hui par la communauté internationale, dit-elle.

La ministre mauritanienne a toutefois jugé «insuffisants» les résultats obtenus au regard de l’intérêt accordé au secteur dans le cadre de la vision stratégique pour le tourisme et sa diversification au gré des potentialités sur l’ensemble du territoire national.