Menu
           

Bulletin économique du Maghreb du 15/02/2018


Jeudi 15 Février 2018 Par MAP




Tunis - La Tunisie représentée par le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX), a participé à la 1ère réunion du réseau des Organisations de promotion du Commerce et d'Investissement des pays Arabes "ACTION", qui s'est tenue à Dubaï du 13 au 14 février 2018, avec le soutien de l'initiative Aide pour le Commerce pour les États ARABES (AFTIAS) et de Dubaï Exports et le concours du Centre de Commerce International de Genève "CCI".

La réunion a rassemblé une dizaine de pays arabes et les représentants des organismes similaires venant du Maroc, de l'Egypte, de Palestine, du Liban, de l'Algérie, de Jordanie, de l'Arabie Saoudite, du Soudan et des Emirats Arabes Unis.

La réunion a démontré une forte volonté des pays participants à s'engager dans le processus par la conception d'une convention cadre à laquelle d'autres pays peuvent s'associer et la rédaction des termes de référence de "la structure de Gouvernance", qui sera mandatée pour 2 ans à reconduire. Au terme de la réunion, le groupe des participants a élu "Dubaï Export" pour le mandat des premières années de lancement.

L'objectif du réseau est d'explorer les mécanismes de mise en réseau efficaces et proposer des solutions pratiques à mettre à la disposition des entreprises afin de booster davantage leurs exportations dans la zone arabe.

-. Environ 70 exposantes participent au salon des femmes chefs d'entreprises (SEF) qui se tient du 13 au 18 février à Sfax, à l’initiative de la chambre régionale des femmes chefs d’entreprises relevant de l’Union régionale de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, a indiqué la présidente de ladite chambre, Leila Ben Saleh Abid.

De retour après 10 ans, ce salon se caractérise par une forte participation des femmes chefs d’entreprises dans divers secteurs, tels que l’artisanat, les produits cosmétiques et biologiques, le textile, l’habit traditionnel, le jardinage et la promotion immobilière.

Au programme de ce salon, figure l’organisation d’un forum économique qui traitera de plusieurs thèmes dont "les lignes de crédit de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) conçues spécialement pour les entreprises gérées par des femmes et les programmes des énergies renouvelables en coopération avec l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ). 

Un forum scientifique sur le commerce électronique et les aspects techniques du commerce électronique est prévu, également, à l'occasion de ce salon. 

-. Le trafic passager "Tunisair" a enregistré, en janvier dernier, une hausse de 3,3% par rapport à la même période de l’année 2017. Ainsi, le trafic de la compagnie aérienne toutes activités confondues est passé de 242.191 à 250.138 passagers.

Selon un communiqué de "TUNISAIR", le trafic régulier a augmenté de 5,7 %, passant de 230.390 à 243.533 passagers.

En revanche, le trafic supplémentaire a affiché une régression de 3800 passagers et le trafic charter a affiché une baisse de 1300 passagers, ajoute la même source, précisant que le coefficient de remplissage de "Tunisair" est en amélioration, évoluant de 70,8 % en janvier 2017 à 71,8% en janvier 2018, soit une progression de 1 point.

Sur le plan des principaux marchés de Tunisair, le découpage géographique révèle qu’en matière de trafic régulier, les pays européens, cumulant une part de trafic passagers de 70,2% ont enregistré une augmentation de 0,9% et les pays africains, cumulant une part de trafic passagers de 16,3%, ont enregistré une amélioration de 26,9%.

Quant aux pays du Moyen Orient, dont la part de trafic passagers est de 12,4%, ils ont enregistré une augmentation de 10,6% et l’Amérique du Nord (Montréal), dont la part de trafic passagers est de 1,1%, a progressé de 11,8%.

Algérie -. La compagnie pétrolière algérienne «Sonatrach» et le Groupe italien d'ingénierie et d’exploration pétrolière «Saipem» ont signé, mercredi à Alger, un accord pour le règlement des dossiers en litige entre les deux parties. Cet accord a été signé par le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, et son homologue de Saipem, Stefano Cao.

Pour rappel, en décembre 2017, la Cour internationale d’arbitrage (CCI) avait ordonné au Groupe Saipem de verser 135 millions de dollars à Sonatrach suite à un litige datant de 2014 dans le cadre d'un contrat pour la construction en Algérie d’une usine d’extraction des liquides associés à Hassi Messaoud et de séparation d’huile (projet LPG) dont le contrat avait été conclu en novembre 2008.

A l'issue de la cérémonie de signature du document de règlement des dossiers en litige entre les deux parties, M. Ould Kaddour a déclaré que cet accord permet "d'enterrer les litiges entre les deux compagnies qui sont partenaires depuis plusieurs décennies".

-. Lors des débats du forum régional de développement pour les Etats arabes, qui se tiennent depuis lundi à Alger, il a été relevé que certains pays du monde arabes connaissent, actuellement, une crise qui a poussé les pouvoirs publics à envisager des mesures visant l’optimisation de la gestion des ressources financières et naturelles, mais aussi d’offrir un cadre de vie agréable aux citoyens.

Dans ce sens, il a été proposé une coopération entre les pays arabes, afin d’élaborer des plans stratégiques et opérationnels et des cadres réglementaires pour l'intégration du concept de l’internet des objets et des villes intelligentes dans le dossier devant être soumis en avril prochain au Conseil de l’UIT.

Il a été suggéré également d’encourager les pays arabes, dans le cadre de la promotion des villes intelligentes et des objets connectés, à développer leurs infrastructures de communications notamment les services à large bande.

Parmi les autres propositions figurent notamment la nécessité de réaliser des études pour évaluer l’impact de l'industrie du numérique aux niveaux national et régional afin de bénéficier de l'expérience et des meilleurs pratiques.

Inscrit sur le thème "Les TIC au service des objectifs de développement durable", le Forum de développement régional de l'UIT a pour principal objectif "l’évaluation des orientations stratégiques pour le programme opérationnel régional pour la période 2018-2021. Il intervient aussi pour mettre en oeuvre les cinq initiatives régionales adoptées par la Conférence mondiale de développement des Télécommunications (CMDT-17), tenue à Buenos Aires (Argentine) en 2017, à savoir : environnement, changements climatiques et télécommunications d’urgence, instauration de la confiance et de la sécurité dans l’utilisation des télécommunications et des TIC, inclusion financière numérique, internet des objets, villes intelligentes (Smart-Cities) et Méga données (Big Data) ainsi que l’innovation et l’entrepreneuriat.

- Le projet de loi relatif au commerce électronique a été présenté cette semaine par la ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Imane Houda Faraoun, en session plénière de l'Assemblée populaire nationale.

Ce projet prévoit plusieurs dispositions permettant d'assurer la sécurité du e-commerce tout en définissant les obligations des e-fournisseurs et e-clients. Tout d'abord, le texte stipule que l'inscription au registre du commerce et la mise en ligne d'un site web hébergé en Algérie sont deux conditions sine-qua-non pour l'exercice du commerce électronique. Un fichier national des e-fournisseurs inscrits au registre de commerce est institué auprès du Centre nationale du registre de commerce (CNRC), note le texte qui définit les informations qui doivent accompagner l'offre commerciale électronique (identification fiscale, adresse, numéro de téléphone, numéro du registre du commerce, la garantie commerciale...).

Conformément au texte, la commande d'un produit ou d'un service passe par trois étapes obligatoires : la mise à disposition du e-consommateur des conditions contractuelles, la vérification des détails de la commande par ce dernier et la confirmation de la commande qui conduit à la formation du contrat.




View my Flipboard Magazine.