Menu
eMouaten : Bulletin de veille | Afrique du Sud: le Maroc présent en force au Forum économique mondial Le Maroc va participer a… https://t.co/bSpmDneGkj

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Newsletter
Rss




              
MAP | Reproduit ici le Mercredi 6 Février 2019 à 10:52

Bulletin économique du Maghreb du 06/02/2019




Tunis - Un dollar s'échange d’ores et déjà contre un peu plus de 3 dinars tunisiens, plus précisément 3,02 dinars, depuis le 1er février 2019, ce qui représente une perte de la valeur de la monnaie locale de 24,67%, par rapport à la même période de l’année dernière, selon les dernières statistiques de la BCT.

En fait, le dinar tunisien ne cesse de dégringoler face aux devises étrangères et voici qu'un euro s’échange contre 3,46 dinars, soit une perte de 16,64% de la valeur du dinar face à cette devise, en marge d’une année.

Toujours selon la BCT, le dinar tunisien s’est déprécié davantage face à d’autres devises, dont le yen japonais (-28,21%) et le dirham marocain (-22,69%), en comparaison avec l’année dernière.

Selon des analystes, cette dépréciation du dinar est due à l’aggravation du déficit commercial (passant de 4,8% du PIB en 2010 à 12,3% du PIB en 2018), du déficit courant (de 4,4% à 10,2%) et de l’inflation (de 3,4% à 7,5%).

D'après les mêmes sources, c’est le résultat de l’injection de grandes liquidités sur le marché (15 milliards de dinars en 2018, contre 1 milliard de dinars en 2010), de l’accroissement du taux directeur de la BCT et de l’augmentation de la pression fiscale.

Concernant les avoirs nets en devises, la Banque Centrale a fait savoir qu’ils se situent au niveau de 85 jours d’importation, à la date du 4 février courant, contre 84 jours une année auparavant.

Quant au Taux du marché monétaire (TMM), il s’est élevé à 7,24% début février 2019, contre 5,6% en février 2018.

La BCT a fait état, aussi, de la hausse du volume global de refinancement, passant de 12,4 milliards de dinars à 16,5 milliards de dinars, en une année, ce qui représente une hausse de 33%, en février 2019.

-. Près de 4200 sociétés de services touristiques opèrent de manière illégale en Tunisie, a indiqué le président de Fédération Tunisienne des Agences de Voyages et de Tourisme (FTAV), Jaber Ben Attouche lors d’une conférence de presse tenue à Tunis à l’occasion du lancement de la campagne de sensibilisation dans le domaine du tourisme et de voyages.

Le responsable a mis l’accent sur l’impératif de lutter contre ce phénomène en coopération avec l'Organisation de défense du consommateur (ODC) et le syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT).

Ben Attouche a ajouté que les sociétés de services touristiques devront obligatoirement mettre le label de la FTAV afin qu’elles soient différenciées de celles qui exercent une activité illégale, d’autant plus que ces sociétés opérant légalement sont les seules qui garantissent des services de qualité aux citoyens.

Le responsable a également souligné l’importance du partenariat conclu avec les médias en vue de lutter contre le secteur parallèle et d’identifier les services rendus par les agences de voyage légales, mettant en exergue le rôle majeur que joue l’ODC chargée de relever les dépassements. 

Il a également évoqué les dépassements commis par les sociétés opérant dans le secteur parallèle qui ne respectent pas le cahier des charges et qui ne sont pas assurées. Cette situation, a-t-il dit, met en danger le consommateur d’où l’importance de la prise de conscience quant à l’importance de distinguer entre les secteurs formel et informel.

Alger -. Les réserves de change de l’Algérie continuent de baisser à un rythme important et se situent actuellement sous la barre des 80 milliards de dollars, a annoncé le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

«Malheureusement, les réserves sont actuellement sous la barre des 80 milliards de dollars, à 79,80 milliards environ», a-t-il dit lors d’une conférence de presse au siège de son parti le «RND» à Alger.

Tags : économie