Menu
eMouaten : Bulletin de Veille



eMouaten : Le nouvel #accord social prévoit une hausse nette de #400_dirhams pour les fonctionnaires avec l'échelon 6 et plus… https://t.co/BzL2n7lQoy
              
MAP | Reproduit ici le Lundi 4 Février 2019 à 12:14

Bulletin écologique du Maghreb du 04/02/2019




Tunis - Les projets de production des énergies renouvelables inscrits dans le cadre du Programme "Tozeur (sud), un gouvernorat ami de l'environnement" dont les travaux seront achevés, fin 2019, bénéficieront à 9 mille familles, a indiqué le Directeur Général de l'Agence tunisienne de maîtrise de l'énergie (ANME), Hamdi Harrouch.

Le Gouvernorat de Tozeur a été choisi pour abriter ce projet pilote, lancé en novembre 2018, à travers des projets de réduction de la consommation énergétique dans le secteur de l'habitat et de production de l’électricité, à partir des énergies alternatives pour le compte de la STEG.

Cette expérience pilote sera par la suite généralisée à toutes les villes tunisiennes dans l’objectif de rationaliser la consommation énergétique et renforcer la production nationale de l’électricité à partir des énergies solaire et éolienne.

Le responsable de l’ANME a, également, fait savoir, que 9 mille familles énergétiquement vulnérables, en raison des coûts élevés de l’énergie, ont été identifiées pour bénéficier des projets lancés de le cadre de "Tozeur, un gouvernorat ami de l'environnement".

Neuf mille systèmes photovoltaïques seront installés sur les toits des foyers de ces familles, au coût de 800 dinars (1euro=3,45 dinars) pour le système. Ces systèmes permettront de réduire de 70% la consommation énergétique des familles concernées.

.- Un don de 9 millions d’euros (30,6 MD) a été accordé par la banque allemande de développement (KFW) pour alimenter le fonds tunisien de dépollution (FODEP), a indiqué le directeur général de l’Agence tunisienne de protection de l’environnement (ANPE), Hafedh Chérif.

Chérif a indiqué, lors d’une journée d’information et de sensibilisation organisée par l’ANPE avec le concours de la banque allemande de développement, que ce don s’inscrit dans le cadre du recyclage des dettes tunisiennes avec la partie allemande.

"Ces assises supplémentaires seront allouées aux entreprises qui vont adhérer au programme de protection de l’environnement. Ainsi, ces entreprises sont appelées à présenter des études techniques élaborées par un bureau d’études ou expert spécialisé dans le domaine", a-t-il ajouté.

Le fonds de protection de l’environnement permettra aux investisseurs de bénéficier de primes d’une valeur estimée à 20% du coût du projet, soit un montant de près de 800 mille dinars au maximum.

Il a souligné que le fonds finance toutes les entreprises économiques implantées en Tunisie et opérant, depuis au moins de 5 ans, dans les domaines industriel, agricole et des services.

Alger -. Les participants à la journée d’étude régionale sur les récifs marins naturels et artificiels, organisée récemment à Tlemcen, ont mis l’accent sur la nécessité d’encourager les étudiants à réaliser des travaux de recherches sur la thématique des récifs artificiels, notamment dans les aspects liés aux techniques de réalisation et de suivi scientifique. 

Ils ont notamment proposé d’étudier tous les aspects liés aux récifs artificiels et naturels, afin de mettre en place une base de données devant permettre l’échange d’informations entre tous les acteurs intéressés, particulièrement les scientifiques, les professionnels et les associations activant dans ce créneau.

Ils ont, en outre, recommandé une plus grande sensibilisation des professionnels sur l’importance des récifs artificiels pour la préservation des ressources halieutiques et d’encourager les associations professionnelles à contribuer dans la gestion des récifs, en collaboration avec l’administration de la pêche et des chercheurs dans ce domaine. Les participants ont aussi proposé l’implication des professionnels de la mer dans le choix des sites devant abriter les récifs artificiels.

Cette rencontre a vu la présentation de nombreuses communications ayant permis de connaitre les diverses pressions anthropiques auquel est soumis le littoral algérien et qui constituent une véritable menace pour ses ressources et pour ses équilibres écologiques fondamentaux.

Les conférenciers ont également abordé divers thèmes liés aux avantages et inconvénients de l’installation des récifs, du rôle de la sensibilisation devant accompagner leur installation et tous les autres aspects environnementaux et économiques qui en découlent.

Tags : écologi