Menu
eMouaten : Bulletin de Veille



eMouaten : Le nouvel #accord social prévoit une hausse nette de #400_dirhams pour les fonctionnaires avec l'échelon 6 et plus… https://t.co/BzL2n7lQoy
              
MAP | Reproduit ici le Mercredi 6 Février 2019 à 10:51

Bulletin écologique du Maghreb DU 06/02/2019




Tunis - L'association tunisienne de protection de la nature et de l'environnement à Korba (gouvernorat de Nabeul) a annoncé le démarrage du projet "Nos trésors oubliés" qui concerne les gouvernorats de Nabeul, Kairouan et Kébili.

Selon la présidence de l'association Houda Boufayed, qui s'exprimait lors d'un workshop organisé dans la ville de Nabeul, ce projet vise à préserver le patrimoine matériel et immatériel et de l'exploiter au mieux pour des fins touristiques.

Elle a, par ailleurs, souligné l'importance de l'action commune entre les associations associées à ce projet pour mettre en valeur les sites archéologiques et les monuments historiques. Dans ce contexte, elle a fait savoir qu'une application a été mise en place pour aider les touristes à choisir leurs circuits à distance.

Ce projet financé par l'Union européenne et d'une durée de 12 mois, vise à mettre en valeur le patrimoine culturel et écologique dans les trois gouvernorats.

Alger -. Au total, 8.139 oiseaux migrateurs ont été dénombrés par les ornithologues dans la zone humide classée du lac de "Sebkhat El-Maleh", à la sortie sud du chef-lieu de la wilaya déléguée d'El-Menea, a indiqué mardi la conservation des forêts (CF) de la wilaya.

Ce recensement hivernal des sujets avifaunes, utilisant cette zone humide comme "une halte et une zone de nidification" sur l’axe migratoire entre l’Europe et l’Afrique, a été établi à la faveur du traditionnel recensement international des oiseaux migrateurs effectué entre le 15 et 31 janvier de chaque année , par le réseau national des observateurs ornithologues Algérien (RNOOA) de la région Sud /Est II, a expliqué le chef du Bureau de la protection de la faune et la flore à la conservation, Abdelwahab Chedad.

Il a souligné que ce comptage a permis de répertorier 43 espèces avifaunes dont une trentaine d’espèces d’oiseaux d’eau pour la plupart (Canard souchet, Flamant rose, Sarcelle d'hiver, Marmaronette marbrée, Foulque macroule, Gallinule poule- d’eau).

Ces sujets avifaunes ont été observés sur l’ensemble du site de "Sebkhat El Maleh", classé zone humide naturelle d’importance internationale en 2004 par la convention de Ramsar, qui s’étend sur 18.947 hectares, dont 1.600 hectare de plan d’eau et une périphérie végétalisée.

Nouakchott -. La ville mauritanienne de Nouadhibou a récemment abrité les travaux d'un atelier de sensibilisation sur la prévention et la lutte contre la pollution due aux eaux usées et aux huiles.

Initiée par le projet d'investissement pour la prise en charge des zones côtières en Afrique de l'ouest relevant du ministère de l'Environnement et du développement durable, cette rencontre vise à tenir compte de la dimension environnementale dans toutes les études des projets exécutés dans l'espace géographique de la zone franche de Nouadhibou.

S’exprimant à l’ouverture des travaux, le Secrétaire général de l'autorité de la zone franche de Nouadhibou, El Jeilani Ould Cheikh, a insisté sur la nécessité de sensibiliser et de mobiliser tous les acteurs sur les dangers de la pollution due aux eaux usées et les huiles, soulignant l'importance du rôle que doivent jouer les organisations de la société civile dans la sensibilisation autour des dangers des polluants liquides résultant de l'assainissement au niveau des usines et des bateaux.

Il a dans ce cadre mis l'accent sur l'intérêt que la Mauritanie accorde au domaine de l'environnement et sa volonté de créer un développement durable et de donner la priorité absolue à la préservation de l'environnement, attirant l'attention, dans ce cadre, sur le fait que la dimension environnementale est d'une vitalité extrême pour tous les projets de l'autorité de cette zone franche.

Tags : écologie