Menu
              
MAP | Reproduit ici le Lundi 4 Février 2019 à 11:43

Bulletin écologique de l'Europe du Nord du 04/02/2019




Copenhague - Une collaboration entre plusieurs intervenants danois ambitionne de transformer les vieux chaluts à poisson en boîtes durables entièrement en plastique recyclé.

En vertu de cette nouvelle collaboration entre une organisation environnementale et un certain nombre de sociétés ouvrira la voie à des boîtes en plastique durables à 100% et à la réduction des filets de pêche et des cordages dans l'océan.

La collaboration "Oceanbox - chalut à caisse" prend la forme d'un projet dans lequel les vieux chaluts, filets et cordages des navires de pêche danois et néerlandais doivent être convertis en caisses répondant aux exigences de traçabilité, de pureté et de production compétitive.

La société danoise Schoeller Plast, qui participe à la réutilisation du plastique depuis plus de 50 ans, est l’une des entreprises participant au projet.

"Je pense qu’avec plusieurs entreprises fortes et l’ONG Plastic Change, nous avons pris part à un projet très passionnant, dans lequel chacun propose ses principales compétences. Nous travaillons quotidiennement avec des solutions d'emballage circulaire et pouvons fournir beaucoup de savoir-faire en matière de développement et de production", a affirmé le directeur des ventes et du développement, Jan Bybjerg Pedersen.

Plastic Change lutte contre la pollution par les plastiques - en particulier dans les océans, où tout, des micro-plastiques aux filets de pêche abandonnés, nuit à l'environnement océanique.

"Le plastique présente de nombreux avantages. Il s'agit, entre autres, d'un matériau léger pouvant faciliter la consommation d'énergie lors du transport. Le projet Oceanbox permet de réduire la pollution et, parallèlement, de réutiliser le plastique de manière durable. Nous soutenons pleinement cela", a déclaré Lisbeth Engbo, responsable des communications chez Plastic Change.

Le ministère danois de l'Environnement et de l'alimentation soutient le projet, qui durera 12 mois. 

Pendant la durée du projet, un grand nombre d’analyses techniques et d’analyses de production seront effectuées afin de préciser le taux de recyclage attendu des anciens filets et cordes de pêche.

.- Stockholm- Au moins 9.000 foyers suédois se sont retrouvés sans électricité dimanche face aux fortes chutes de neige, rapporte la presse locale.

Selon le journal Dagens Nyheter, de fortes chutes de neige sont tombées dans l'est du pays, provoquant des pannes de courant dans de nombreux foyers.

Selon le radiodiffuseur Sveriges Radio, environ 1.700 foyers seraient privés d’électricité dans la région de Stockholm.

Parallèlement, les applications mobiles de Stockholm Public Transport (SL) montrent que les chutes de neige ont provoqué des arrêts de bus dans plusieurs banlieues de Stockholm, notamment Jarfalla, Marsta-Sigtuna, Rinkeby, Sollentuna et Taby.

Selon les données des applications mobiles, certains quartiers du sud de la capitale ont également été touchés

.- Oslo- La société Equinor, acteur majeur du secteur pétrolier et gazier norvégien, a signé des accords pour le financement de la recherche fondamentale avec cinq universités norvégiennes et l'école norvégienne d'économie et d'administration des entreprises (NHH), pour une enveloppe de 315 millions de couronnes sur une durée de cinq ans.

L’accord le plus important a été signé avec l'Université norvégienne des sciences et technologies (NTNU) à Trondheim le 1er février.

Mobilisant 19 millions de couronnes par an pendant cinq ans, le NTNU est également le plus important accord de recherche fondamentale jamais signé par Equinor avec une université.

Les six accords totalisent 63 millions couronnes par an, soit 315 millions couronnes sur cinq ans à compter de 2019. Outre NTNU, des accords ont été signés avec l'Université d'Oslo, l'Université de Bergen, l'Université de Stavanger, l'Université de Tromsø et NHH.

"Nous avons une perspective à long terme sur notre entreprise. La collaboration avec des milieux universitaires de premier plan dans divers domaines est bénéfique pour nous et pour la société dans son ensemble", a déclaré Anders Opedal, vice-président exécutif d’Equinor.

Les nouveaux accords définissent différents sujets sur lesquels chaque université et chaque collège mèneront des recherches fondamentales. 40% de la recherche fondamentale sera associée aux activités pétrolières, 40% à la transition verte et aux énergies renouvelables et 20% à la numérisation et à d’autres thèmes, qui ne sont ni directement liés au secteur pétrolier, ni à la transition verte.

"Ces accords reflètent le chemin parcouru par Equinor, d’une société pétrolière et gazière à une grande société énergétique. Nous allons produire du pétrole et du gaz demandés par le monde de manière compétitive et en réduisant progressivement les émissions de gaz à effet de serre. De plus, nous allons nous développer de manière significative dans les énergies renouvelables", a souligné Opedal.

Les accords s’inscrivent dans le cadre du programme académique d’Equinor, en vigueur depuis dix ans, qui a permis de financer un grand nombre de postes, de bourses d’études et d’initiatives pédagogiques dans des universités et des collèges.

Turlinskas a indiqué que la chaîne de stations-service Viada avait généré 165,5 millions d'euros en 2018, soit une augmentation de 22,5% par rapport à 2017. L'augmentation du chiffre d'affaires a été réalisée grâce à plus de 5 millions d'euros investis dans le développement des activités.

Lors de l'ouverture de la nouvelle station-service Viada, le PDG de la société a annoncé que des investissements seraient également consentis dans la modernisation et l'expansion cette année, la valeur totale des investissements prévus pour 2019 dépassant les 5 millions d'euros.

Fondée en 2015, Viada Baltija a clôturé l'année 2017 avec un chiffre d'affaires de 135,1 millions d'euros et une perte de 227.742 euros.

.- Tallinn- Les sociétés du groupe de construction estonien Merko Ehitus, coté en bourse, s’apprêtent à construire des canalisations d'alimentation en eau et d'assainissement dans plusieurs zones de la municipalité de Saku, à proximité de Tallinn, pour 6,4 millions d'euros.

Un consortium composé de Merko Infra et Merko Ehitus Eesti, qui font tous deux partie du groupe Merko Ehitus, ainsi que de Saku Maja, a signé un contrat portant sur la réalisation de travaux de conception et de construction de conduites d'alimentation en eau et d'évacuation des eaux usées à Metsanurme, Kasemetsa et Uksnurme, à la municipalité de Saku dans le comté de Harju, a déclaré Merko.

Le contrat comprend la mise en place de points d’approvisionnement en eau et d’assainissement publics pour environ 1.500 immeubles enregistrés, ainsi que le renouvellement du revêtement des routes.

La valeur du contrat est d'environ 6,4 millions d'euros, en plus de la taxe sur la valeur ajoutée. Les travaux débuteront au début de l'été 2019 et devraient s'achever en juin 2021.

Merko Infra est un constructeur de réseaux externes de conduites d’eau, d’assainissement et de gaz, installateur de salles de pompage d’assainissement, ainsi que constructeur et rénovateur de systèmes de gestion des eaux pluviales. En outre, la société conçoit et construit des sous-stations et des lignes électriques moyenne et haute tension.

Merko Ehitus Eesti propose des services de construction dans les domaines de la construction générale, du génie civil, de la construction routière, électrique et résidentielle.

.-Reykjavík- La population de phoques dans l'océan islandais est en augmentation. Selon les nouveaux chiffres, il y aurait eu 6.300 phoques en 2017, ce qui représente une augmentation de 2.100 phoques depuis 2012.

Dans le même temps, toutefois, le nombre de phoques de l'intérieur des terres diminue, rapporte la presse locale.

Tags : écologie


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!

Le Fil | Communiqué de presse | Captures


NOUS SUIVRE
Facebook
Twitter
Instagram
Flipboard
Rss
Newsletter