Menu
eMouaten : Bulletin de Veille



eMouaten : Le nouvel #accord social prévoit une hausse nette de #400_dirhams pour les fonctionnaires avec l'échelon 6 et plus… https://t.co/BzL2n7lQoy
              
MAP | Reproduit ici le Lundi 4 Février 2019 à 12:02

Bulletin de l'économie de l'Europe orientale du 04/02/2019




Varsovie - Voici le Bulletin de l'actualité économique de l'Europe orientale.

Pologne

Le ministère polonais de l'Economie a indiqué que le service de véhicules de transport avec chauffeur (VTC) ''Uber'' a décidé d'investir quelque 26 millions de Zlotys supplémentaires (plus de 6,5 millions d'euros) dans son centre de technologie du secteur des services, en dépit de la protestation des propriétaires de taxis, qui estiment que la présence accrue de l'entreprise en Pologne constitue une menace pour leur activité professionnelle.

Le directeur régional de "Uber" pour le Nord-Est de l'Europe Jamie Heywood, a annoncé que la société envisage d'investir cette année un montant supplémentaire de 26 millions PLN dans son centre technologique à Cracovie, ce qui permettra de créer des centaines de nouveaux emplois, alors que les propriétaires de taxis voient d'un mauvais œil cet investissement, considérant que la création de nouveaux emplois pourrait engendrer la perte de centaines d'emplois dans le secteur des services et des transports.

Jamie Haywood a indiqué qu'Uber avait auparavant investi 40 millions Zloty (plus de 10 millions euros). L'accord avec la société américaine prévoit l'utilisation de la technologie polonaise dans ses activités et l'embauche d'une main-d'œuvre locale qui pourrait contribuer à un développement économique plus rapide tout en respectant les ''principes de la concurrence loyale".

Par ailleurs, des chauffeurs de taxi en Pologne ont organisé un mouvement de protestation pour exprimer leur rejet de l'expansion de la société "Uber" en Pologne, considérant que la société américaine opère "illégalement'' en Pologne et que le gouvernement ne devrait pas soutenir les entreprises étrangères au détriment des entreprises locales.

Ukraine

Le ministère ukrainien des Finances a annoncé que la dette publique du pays atteint environ 78,3 milliards dollars à la fin de 2018.

Le ministère ukrainien a fait remarquer que la dette publique avait diminué en 2018 de 9,1% du PIB.

Selon le ministère, la dette publique de l'Ukraine a atteint 66 milliards dollars tandis que la dette extérieure s'est élevée à 39,5 milliards dollars l'année dernière.

Grèce

Le ministre grec de l’Environnement et de l’énergie, Yorgos Stathakis, a affirmé dernièrement que l’approvisionnement de la Grèce en gaz naturel provenant des Etats-Unis est une question de temps, précisant qu’une décision fixant le prix et la quantité à importer devrait être prise dans les prochains mois.

Concernant la privatisation de la compagnie "Hellenic Petroleum" (HELPE), M. Stathakis a souligné que les négociations sur cette question ont déjà été entamées, rappelant que l’entreprise détient des droits de prospection d’hydrocarbures et des concessions.

Selon le ministre, les offres pour les unités de lignite de Megalopolis et Florina du groupe "Public power corporation" (PPC) devraient être déposées dans un proche avenir. 

Russie

- La 4ème édition de l'exposition "Arabia Expo" se tiendra, du 8 au 10 avril, à Moscou à l'occasion de la 12è session du Conseil des affaires russo-arabe, a indiqué la directrice de l’exposition, Svetlana Kovalevskaya. Cet événement économique organisé par le centre d'exposition principal "Manig", après une interruption de six ans, connaitra la participation de 22 pays arabes et 85 provinces russes, indique la responsable dans un communiqué.

"Finnish economy bank" participera à la 12ème session du Conseil des affaires russo-arabe et de l'Expo universelle Arab-Expo et présentera ses principaux projets d'infrastructure, qui constituent des projets gigantesques.

"Nous entrevoyons des possibilités d'attirer des partenaires et des investisseurs arabes", a noté Kovalevskaya, ajoutant que le fonds Skolkovo prévoit également de présenter ses projets aux investisseurs arabes lors de cet événement.

Le géant bancaire russe Sberbank a également prévu de prendre part à cet événement en espérant que cet événement ouvre les frontières de l’investissement sur le monde arabe.

Les réunions du Conseil des affaires russo-arabe et de "Arabia-Expo" International constituent deux événements uniques réunissant des entreprises et des institutions russes et arabes souhaitant promouvoir la coopération économique, commerciale et en matière d'investissement entre la Russie et le monde arabe.

Le parc des expositions de Manning couvre une superficie de 10 000 mètres carrés et s'attend à recevoir plus de 3 000 visiteurs chaque jour.

- Le géant gazier russe Gazprom a déclaré que ses exportations de gaz hors de l'ex-Union soviétique avaient augmenté de 6,1% en janvier 2019, pour atteindre 17,6 milliards de mètres cubes.

La production de GNL du mois dernier a augmenté de 3,8% par rapport à l'an dernier, pour atteindre un total de 47,4 milliards de mètres cubes, la plus grande production de janvier depuis 2015, a annoncé la société.

La Russie est considérée comme l'un des plus gros exportateurs de gaz naturel et de pétrole sur la scène mondiale, alors qu'elle tente d'équilibrer ses revenus en augmentant la production de gaz et les exportations pour remédier à la baisse des prix du pétrole sur les marchés mondiaux.

Turquie

Plusieurs accords relatifs à l'exportation de biens meubles d'un montant de 1,2 milliard de dollars ont été signés lors de la cinquième édition de la Foire internationale du meuble organisée à Istanbul et qui arrive en troisième rang parmi les grandes expositions au monde. 

Selon la direction de la foire, l'édition de cette année initiée du 22 au 27 janvier, a été marquée par l'établissement de relations commerciales d'un volume de 1,5 milliard de dollars, ajoutant que mille entreprises ont participé à cet événement commercial, en plus de 122.516 visiteurs, dont 3.8816 étrangers.

L'exposition a accueilli des visiteurs étrangers représentant 131 pays, dont le Maroc, l'Arabie Saoudite, la Palestine, l'Iran, la Libye, l'Irak, la Russie, l'Azerbaïdjan, le Liban, la Bulgarie, le Kosovo, l'Allemagne, la Jordanie, l'Islande, Panama, Monaco, Porto Rico et la Macédoine.

Selon le président de l'Union des associations de meubles, Ahmed Gulitch, l'industrie d'ameublement en Turquie a dépassé en 2018 les objectifs fixé dans le domaine de l'exportation avec un volume de 3,14 milliards de dollars, soit une augmentation annuelle de 14 pc, contre 2,76 milliards en 2017.

Tags : économie