Menu
eMouaten : Bulletin de veille | Santé: une faculté de médecine et un CHU en chantier à Laâyoune Kiosque360. Le ministère de l’… https://t.co/rCTcJ4gWLi

eMouaten : Bulletin de Veille
Twitter
Newsletter
Rss




              
MAP | Reproduit ici le Lundi 4 Février 2019 à 11:40

Bulletin de l'écologie de l'Europe occidentale du 04/02/2019




Bruxelles - Voici le bulletin de l'écologie de l'Europe occidentale pour la journée de lundi 04 février 2019:

Belgique:

- Le collectif citoyen "Bruxsel'Air" a lancé lundi une nouvelle campagne intitulée "Les chercheurs d'air", qui invite les Bruxellois à agir concrètement pour un air meilleur dans leur ville, indique le mouvement dans un communiqué.

Chaque citoyen peut ainsi devenir un "chercheur d'air" et contribuer à visualiser en temps réel la qualité de l'air, précise la même source. Il lui suffit pour ce faire d'installer chez lui un détecteur de particules fines et de le connecter à une carte en ligne.

Les données récoltées permettront de "mieux comprendre et donc de mieux combattre la pollution de l'air à Bruxelles" alors que jusqu'ici les informations en la matière sont "imprécises et difficiles à trouver pour le grand public", relève le collectif.

A Bruxelles, seules six stations mesurent les concentrations dans l'air en particules fines PM10 et cinq contrôlent les PM2.5. Un nombre que le collectif estime insuffisant pour une ville de 160 km2.

Le collectif Bruxsel'Air, qui mène régulièrement des actions de sensibilisation pour une meilleure qualité de l'air dans la capitale, rappelle que chaque année des centaines de personnes meurent prématurément à cause de la pollution de l'air à Bruxelles.

En 2018, la limite moyenne annuelle fixée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour la concentration dans l'air en PM2.5 (10 µg/m3) était dépassée dans toutes les stations de mesure de Bruxelles et celle pour les PM10 était atteinte ou dépassée dans les deux tiers des stations.

France:

- La région française du Centre-Val de Loire vient de lancer son Agence Régionale de la biodiversité (ARB), rapportent des médias spécialisés.

Ce nouvel établissement public de coopération environnementale vise à faire émerger des initiatives locales concertées, cohérentes et durables. Il tend également à mettre la biodiversité au cœur de la société et à mobiliser le plus grand nombre.

L'Agence, qui a tenu son premier conseil d'administration 11 janvier, marquant le déploiement de l'ARB Centre-Val de Loire et la mise en place de sa gouvernance, a lancé son site internet, en ligne le 31 janvier dernier.

L’ARB Centre-Val de Loire succède à l'EcoPôle (établissement public régional créé en 2008). Basée à Orléans, elle fédère 23 partenaires locaux, régionaux et nationaux au sein de son conseil d'administration.

L'Etat, la Région Centre-Val de Loire, l'Agence française pour la biodiversité (AFB) et les départements du Cher et de l'Eure-et-Loir en sont les membres constitutifs. L'Agence est co-financée à parts égales par le Conseil régional et l'AFB.

Il s'agit de la quatrième ARB en France, après l'Ile-de-France et l'Occitanie notamment.

Grande Bretagne:

- Les conducteurs de camions et d'autres poids lourds moins polluants au Royaume-Uni ont désormais droit à des réductions sur les taxes payées par les usagers de la route en vertu des nouvelles règles sur la pollution de l’air entrées en vigueur vendredi dernier. 

En vertu des modifications apportées à la taxe, les véhicules conformes à la norme antipollution Euro VI peuvent bénéficier d'une réduction de cette charge pouvant aller jusqu'à 10%.

Ces modifications de la taxe ont été annoncées pour la première fois en mars dernier dans le cadre de plans gouvernementaux visant à inciter les entreprises de transport à adopter des véhicules moins polluants.

Selon des données du ministère de l'Environnement, les nouveaux camions sur le marché génèrent 80% moins d'émissions d'oxyde d'azote 'NOx' que les modèles précédents. De ce fait, de nombreux modèles plus récents bénéficieront d'une réduction de 10% sur la taxe imposée aux usagers de la route, tandis que les véhicules les plus polluants de la classe Euro V ou plus âgés devront payer jusqu’à 20% de plus.

Introduit pour la première fois en 2014, le système de prélèvement imposé aux usagers de la route des poids lourds s’applique aux camions de 12 tonnes et plus, et vise à faire en sorte que ces véhicules contribuent à diminuer la pollution dans le réseau qu'ils fréquentent. 

Le montant payé varie en fonction du poids du véhicule, de la configuration de l'essieu et de la durée de la taxe.

Portugal: 

- Le ministre de l'Environnement et de la Transition énergétique, Joao Pedro Matos Fernandes, a affirmé que les voitures diesel n'auront plus aucune valeur dans les prochaines années à venir.

Fernandes a déclaré à des médias qu'il était "évident que quiconque achète actuellement une voiture diesel, dans un délai de quatre ou cinq ans, elle n'aura pas beaucoup de valeur sur le marché automobile".

Pour Matos Fernandes, au cours de la prochaine décennie, l'achat de véhicules diesel n’aura aucun sens, puisque les véhicules électriques seront les plus dominants sur la marché.

Espagne:

- La compagnie de bus Auvasa à Valladolid (nord-ouest de l’Espagne) a choisi le fournisseur d'électricité et de gaz naturel "Endesa" pour construire une station de gaz naturel, la gérer et la maintenir, ainsi que pour fournir le carburant, et ce à travers la conclusion d'un contrat quinquennal d’un montant de 4 millions d’euros, rapportent des médias locaux. 

Cette coopération vise à permettre à la ville de réaliser ses objectifs liés à la planification et la programmation de deux services essentiels: la collecte des déchets et le transport urbain des voyageurs, expliquent les médias.

Et pour respecter la loi de 2007 sur la qualité de l’air et la protection de l’environnement, les élus ont approuvé en septembre dernier l’adoption du Gaz naturel pour véhicules (GNV) dans le parc automobile municipal. Il s'agit ainsi de renforcer la flotte de 20 nouveaux camions pour la collecte des ordures et 30 bus de transport urbain, le tout alimenté au gaz naturel pour un investissement global d’environ 15,5 millions d’euros, précise la même source.

Allemagne:

- Plusieurs centaines de manifestants, dont la plupart portaient des "gilets jaunes", ont manifesté samedi à Stuttgart contre l'interdiction de circulation de vieux diesels imposée début janvier par la justice dans cette ville du sud-ouest de l'Allemagne.

Les manifestants brandissaient des pancartes "Pro diesel" ou encore "Conducteurs de diesel défendez-vous", rapportent des médias.

Depuis le 1er janvier, les voitures diesel de norme Euro 4 ou plus anciennes, généralement immatriculées avant 2011, ne sont plus autorisées à circuler dans Stuttgart, où se trouvent le siège de Daimler et celui du premier équipementier mondial pour l'industrie automobile, Bosch. Une exception pour les habitants doit être levée début avril.

Depuis quelques mois et à l'initiative d'associations environnementales, les décisions de justice se multiplient pour contraindre les municipalités à bannir les voitures les plus polluantes.

Tags : écologie