MAP le Mardi 28 Juillet 2020

Bulletin de l'écologie de l'Afrique



​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du mardi 28 juillet :


Ethiopie :

--La plus grande banque de gènes en Afrique subsaharienne, qu'abrite l'Institut éthiopien de la biodiversité (EBI), fondé en 1976, conserve actuellement 81.805 accessions de 576 espèces végétales, rapporte le journal +THE ETHIOPIAN HERALD+.

Le directeur général de l'Institut éthiopien de la biodiversité, Melesse Maryo, a déclaré au journal que l'institut contribue à la conservation durable des principales espèces agricoles et horticoles.

La situation géographique de l’Ethiopie, la diversité du climat et de la nature du sol ont favorisé la présence d’une variété d'espèces végétales indigènes, a-t-il notamment relevé.

Ghana :

--La startup ghanéenne SolarTaxi développe son activité de véhicules électriques. Après un projet pilote réussi à Kumasi, SolarTaxi a incorporé une société de mobilité électrique pour aider à profiter des résultats du projet et à accroître son impact à travers le Ghana et le continent.

SolarTaxi cherche à créer un impact environnemental, social et économique dans les communautés ghanéennes en exploitant l'énergie renouvelable du soleil et en l’utilisant pour propulser des véhicules.

RDC :

--L’alerte est donnée par la population de Misha, un village situé dans le territoire de Fizi, en République démocratique du Congo. Depuis juin dernier, plusieurs poissons retrouvés morts portent des lésions. Les habitants ont alerté les responsables des services de pêche, craignant une probable maladie.

Les poissons les plus attaqués sont les tilapias, selon la population du village Misha, situé à proximité du lac Tanganyika, un lac très productif en poissons et dont les eaux rejoignent le Bassin du Congo.

Kasukulu Dalton, l’inspecteur territorial des services d’agriculture, pêche et élevage dans le territoire de Fizi, a affirmé avoir dépêché une équipe sur le terrain afin de tirer l’affaire au clair.

La même situation est constatée par les habitants du village de Malinde, toujours dans le territoire de Fizi et aussi dans la commune de Katanga, ville de Baraka.