MAP le Lundi 13 Juillet 2020

Bulletin de l'écologie de l'Afrique




​Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du lundi 13 juillet :
Bulletin de l'écologie de l'Afrique
Sénégal :

--Le gouverneur de Diourbel (centre), Gorgui Mbaye a demandé aux services concernés de faire le nécessaire en matière de curage des ouvrages d'évacuation des eaux pluviales, pour une meilleure gestion des inondations dans cette région. "Nous avons pris des décisions qui nous permettent de bien réussir à contenir les inondations qui sont récurrentes dans la région, particulièrement à Touba", a-t-il dit au cours d’une réunion consacrée à cette question. Gorgui Mbaye a insisté sur le curage des canaux d’évacuation des eaux de pluie, vers la grande mosquée de Touba notamment, où il est nécessaire, selon lui, de mobiliser des équipements pour pomper les eaux.

"La situation est aussi difficile à Touba, il y a une trentaine de points bas qui sont inondés chaque année. Dans ce lot, il y a cinq zones que j’ai qualifié de sites névralgiques, qui ne doivent pas souffrir d’une inondation durable", a-t-il souligné.

Ghana :

--Face au manque d'eau dans les régions du Nord du Ghana, le gouvernement souhaite accélérer le développement de l’irrigation dans l’espoir d’augmenter les terres agricoles irrigables et d’assurer la sécurité alimentaire, a affirmé le ministre d’Etat au ministère de l’Agriculture, Nurah Gyeile.

"C’est le principal problème. Nous parlons d’un manque d’eau pour les ruraux qui sont majoritairement agriculteurs", relève le ministre, notant que "sur les 1,9 millions d’hectares de terres irrigables, seuls 33 000 hectares, soit 0,02 %, ont été irrigués, avec seulement 13 000 hectares constitués de périmètres irrigués publics".

RDC :

--Le Fonds mondial pour la nature a sélectionné, à l'issue d’un concours portant sur la protection de l’environnement, six jeunes sacrés champions, qui auront pour mission d’influencer les décisions politiques tant au niveau local, provincial, national ou régional afin de porter plus haut la cause de la conservation de la nature et de la biodiversité.

Engagés dans la lutte contre la destruction de l’environnement et la biodiversité, ces jeunes gagnants ont mené un combat contre la menace à laquelle font face les sites et aires protégées ainsi que les espèces en voie d’extermination.

Ils ont été retenus champions avec plusieurs projets, notamment l’Initiative pour la gestion durable des réserves naturelles, de la biodiversité et des écosystèmes naturels à l’Est de la RDC, les Conflits homme-faune et les Conflits homme-gorilles autour des concessions forestières, selon le document final de ce concours. 



Source : https://www.mafrique.info/Bulletin-de-l-ecologie-d...