Menu
              
MAP | Reproduit ici le Lundi 4 Février 2019 à 11:47

Bulletin de l'écologie de l'Afrique du 04/02/2019




Dakar - Voici le bulletin de l'écologie de l'Afrique pour la journée du lundi 04 février: 

Sénégal : 

-- La station pilote d'épuration écologique de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis a été inaugurée récemment par le vice-recteur de l’UGB, professeur Mbissane Ngom, et l’ambassadeur d’Espagne au Sénégal, Alberto AntónioVillera.

Cet ouvrage a été entièrement financé par la coopération espagnole, dans le cadre d’un partenariat entre l’UGB et l’université de Barcelone, pour un montant de 93 millions de francs CFA, a précisé le vice-recteur. Il est "le premier type de système d’épuration écologique au Sénégal", a-t-il souligné.

La station a une capacité journalière moyenne de traitement de 48 m3 d’eaux usées par jour.

Le vice-recteur a indiqué que les eaux traitées seront "réutilisées pour l’arrosage de jardins ornementaux, et plus tard, pour l’agriculture".

-- Les pays africains les moins avancés sont appelés à multiplier efforts et ambitions pour se conformer aux objectifs qui leur sont assignés dans le but de contenir le réchauffement climatique en-deçà de 2° C, estime Kouadio N'Goran, gestionnaire de projets changement climatique au Programme des Nations unies pour l’environnement.

Les pays concernés sont contraints de multiplier "par trois" leurs efforts pour atteindre l’objectif de 2°C de réchauffement climatique et "par 5" celui de le ramener à 1,5°C, a-t-il indiqué, au cours du lancement du Projet sur la mise en œuvre de la Contribution déterminée au niveau national (CDN) dans le domaine de la gestion des déchets solides.

La Contribution déterminée nationale (CDN), fruit d’un processus de négociations internationales qui a permis l’adoption et l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris sur le climat, désigne un ensemble d’actions jugées significatives qui manifestent l’engagement d’un pays à contribuer à relever le défi collectif de lutte contre les changements climatiques.

Ghana: Le gouvernement chinois a remis au ministère ghanéen de l'Assainissement et des Ressources en eau 1.029 forages qu’il a construit dans 10 régions du Ghana afin d’améliorer l’accès des communautés rurales à l’eau potable et d’atteindre le sixième objectif de développement durable. 

Le projet a été financé par une subvention du gouvernement chinois, dans le cadre de la Corporation économique et technique et de l'accord signé en décembre 2015. 

Les puits comprennent des forages à pompe manuelle et des pompes submersibles, d'un coût de 20 millions de dollars au profit de 500.000 communautés isolées.

Burkina:

Au 31 décembre 2018, le taux d’accès à l’eau potable au Burkina Faso était estimé à 73,4% avec des disparités en fonction des régions, des provinces et des communes. Le taux d’assainissement était, quant-à-lui, de 21,6%, bien mieux que la situation en 2010 où le taux était de 0,8%.

Selon une étude intitulée "Evaluation du niveau de prise en compte de l’eau et de l’assainissement dans la loi de finance 2019", l’analyse budgétaire du secteur de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement montre que les dotations au profit de ce secteur sont sur une tendance baissière de 2014 à 2019. Sur la période 2014-2019, les prévisions budgétaires en faveur du secteur de l’eau potable, de l’hygiène et de l’assainissement représentent 4,57% du budget total de l’Etat, indique l’enquête.

En outre, les dépenses d’assainissement rapportées au PIB sont passées de 0,28% du PIB en 2015 à 0,10% du PIB en 2019, soit en moyenne 0,2% du PIB sur la période 2014-2019.

Niger:

Le Conseil de gouvernement nigérien a adopté le projet de décret portant réglementation de la métrologie nationale.

Selon un communiqué de gouvernement, ce projet de texte est pris conformément à la réglementation de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine), instituant un système harmonisé de métrologie dans les Etats membres.

Cette réglementation vise, en outre, à encadrer la manière dont la métrologie doit être appliquée, ainsi que les rôles et devoirs des différents acteurs impliqués.

Côte d'Ivoire : A l’occasion de la 24e édition du "grand ménage", la direction régionale de la salubrité (DRASS) de Yamoussoukro et l’ONG internationale coréenne Youth Fellowship (IYF) ont procédé à une grande opération de nettoyage et d’assainissement de la route nationale A3. 

L’équipe de la direction régionale de la salubrité aidée de nombreux volontaires, et des membres de l’Ong IYF ont curé les caniveaux, déblayé le bitume des restes des poubelles et mobilier dégradés, et nettoyé le tronçon de la “A3”.

Les agents de propreté se sont suppléés pour transporter à l’aide de tricycles, les tas de sachets plastiques collectés et de détritus qui jonchaient la voie internationale, vers les centres de groupages d’ordures. 

Tags : écologie


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!

Le Fil | Communiqué de presse | Captures


NOUS SUIVRE
Facebook
Twitter
Instagram
Flipboard
Rss
Newsletter