eMouaten : Bulletin de Veille


MAP le Jeudi 24 Mai 2018

Bulletin de l'actualité économique de l'Europe orientale




Varsovie -  Voici le Bulletin de l'actualité économique de l'Europe orientale
Pologne : 

Le conseil de surveillance du groupe pétrolier polonais PKN Orlen a annoncé mercredi qu'il souhaite racheter les 6% restants des actions du groupe tchèque Unipetrol, pour en avoir le contrôle complet.
Pour mener cette transaction, qui devrait être finalisée avant la fin de l'année, un accord de la banque centrale tchèque est nécessaire, a précisé le groupe polonais, qui détient déjà 94,03% du capital d'Unipetrol, numéro un du secteur en République tchèque.

Unipetrol possède notamment les raffineries de Litvinov et Kralupy, et un réseau de 400 stations- service Benzina.

L'Etat polonais est le principal actionnaire d'Orlen, avec 27,52% du capital.
Autriche : Les importations autrichiennes au niveau de l'Union européenne s'élevaient à 40,7 milliards euros, durant la période allant de janvier à mars 2018, en hausse de 4 pc par rapport à la même période l'année dernière, selon le dernier rapport de l'office européen de la statistique, Eurostat qui indique aussi que les importations de ce petit pays alpin de 8,7 millions habitants depuis le reste du monde se chiffraient à 9,2 milliards euros, soit une baisse de 5 pc. 

Sur la même période, les importations des biens dans la zone euro (ZE19) s'élevaient à 506,3 milliards d'euros (+1,4 % par rapport à janvier-mars 2017) alors que que dans l'UE28, elles sont de l'ordre de 477,4 milliards (+0,8 % par rapport à janvier mars 2017), selon le même rapport. 

Grèce : Le gouvernement Grec table sur une croissance de l'ordre de 2,1 pc entre les années 2020 et 2022 et ce, grâce à la consommation des ménages qui augmentera de 1,2 pc, tout comme l'emploi (0,4 pc) et les investissements (7,6 pc). Le gouvernement s'engage aussi à maintenir jusqu'en 2022 un excédent budgétaire primaire de l'ordre de 3,5 pc du produit intérieur brut sans imposer de nouvelles mesures d'austérité. 

Cette stratégie présentée mercredi souligne aussi que la réforme fiscale contribuera à attirer davantage d'investissements, notant que d'autres mesures sont prévues, notamment pour lutter contre l'évasion fiscale, la contrebande dans le carburant et le tabac.