Menu
Derniers tweets
Veille | Boycotter Facebook : est-ce efficace ? | C'est jamais pareil La liste des entreprises et organisations qui… https://t.co/K9K6XqyDyw

Bulletin de Veille

              
23 Mars 2020 - Par MAP

Boujdour: Un policier contraint d'utiliser son arme pour arrêter un individu ayant mis en danger la vie de fonctionnaires publics





Rabat - Un brigadier de police, relevant du district provincial de sûreté de Boujdour, a été contraint dimanche soir de faire usage de son arme de service en tirant trois balles afin d'appréhender un individu à bord d'une voiture à quatre roues motrices, qui a violé l'état d'urgence sanitaire et tenter de mettre en danger la vie de fonctionnaires publics durant l'exercice de leurs fonctions. 
Une patrouille commune de la sûreté nationale et l'autorité locale veillait à l'application des dispositions de l'état d'urgence sanitaire pour éviter la propagation du nouveau coronavirus, lorsqu'elle a ordonné au mis en cause de s'arrêter pour contrôler sa situation sur la voie publique, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. 
Ce dernier, poursuit le communiqué, a refusé d'obtempérer, causant une collision avec la voiture d'un représentant de l'ordre et blessant un autre policier, ce qui a contraint un brigadier à tirer deux balles sur la voiture, alors que la troisième aurait atteint le mis en cause, qui a réussi à prendre la fuite.
Les procédures d'enquête ont permis d'identifier le suspect, un multirécidiviste impliqué dans des affaires de vol et de trafic illicite d'alcool, ajoute la même source, faisant savoir que les opérations de ratissage se poursuivent en vue de l'arrêter dans le cadre de l'enquête judiciaire ordonnée par le parquet compétent.


Tags : Boujdour


Nouveau commentaire :
Twitter

Nous apprécions votre opinion et vous encourageons à commenter nos publications. Pour garantir un environnement sûr, nous ne publierons pas de commentaires impliquant des attaques ad hominem, des propos racistes, sexistes ou autrement discriminatoires, ou tout ce qui est écrit uniquement dans le but de calomnier une personne ou un sujet.
Les commentaires trop longs peuvent ne pas être publiés en raison de leur longueur. Tous les commentaires sont modérés. eMouaten.com ne publie pas de commentaires avec des liens.
Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».
Merci de votre lecture et nous avons hâte d'avoir de vos nouvelles!

Twitter
Mobile
Rss